Sports
20 janvier 2022 Par Jacinthe Laforest
Maxime Dunphy faisait partie de l’équipe des Eastern Eagles (U11) de Stratford. Il tient la plaque de championnat 2021 de son équipe.

Chez les Arsenault-Dunphy, le soccer est un sport national.  Les trois enfants jouent au soccer, le papa a joué au niveau universitaire et il est maintenant entraîneur dans la ligue de son fils.  «Les premiers mots que mon fils aîné a dits c’est Dada puis soccer.  Chez nous, c’est le soccer qui règne», avoue Christine Arsenault-Dunphy. 

L’horaire familial tourne autour du soccer, un sport d’été.  Est-ce à dire que l’entraînement sportif prend une pause pendant l’hiver?  Peut-être dans d’autres familles, mais pas chez les Dunphy. 

«Trevor [le mari de Christine] a placé des buts sur notre terrain et les enfants s’entraînent presque toute l’année.  On dégage la neige le plus possible.  Cette année, Trevor a entrepris de créer un espace dans le garage.  Les autos sont dehors.  On va installer un revêtement synthétique sur le ciment.  Ce n’est pas grand, mais pour s’entraîner à des manœuvres et des jeux d’adresse, c’est suffisant», raconte Christine Arsenault, le téléphone intelligent à la main, dans une visite guidée virtuelle des installations familiales. 

Ce n’est donc pas surprenant, dans ce contexte, que le jeune Maxime, 10 ans, se dépasse continuellement.  À la fin du mois de décembre, il a appris qu’il était le champion national d’un défi lancé par l’équipe de soccer professionnel de Vancouver, les White Caps. 

«Maxime fait partie de l’académie des White Caps pour la deuxième année de suite.  C’est un programme d’entraînement qui se fait en plus des activités régulières de Soccer PEI, et c’est géré par Soccer PEI», explique Christine. 

«À cause de la COVID, on n’a pas vraiment fait de tournois, mais on a fait des exercices», dit Maxime, tout de même un peu déçu que la COVID l’empêche d’avancer dans son sport. 

Le défi a été lancé aux membres de l’académie.  Pour participer, il fallait envoyer de courtes vidéos de l’athlète en train de réaliser des bottés «inhabituels».  Maxime a fait deux bottés inhabituels : un impliquant un bac de vidange et l’autre, un panier de basketball.  «C’était plaisant de faire cela», dit Maxime. 

 MaximeD5

Pour les fins du concours, Maxime a effectué deux bottés inhabituels, un vers un panier de basket et le second vers un bac de vidange.(Photos : Extraits de la vidéo que l’on peut voir au
https://m.facebook.com/watch/?v=638840130582523&_rdr)

Le tout a été capté sur une vidéo d’à peine 15 secondes et envoyé aux White Caps.  L’équipe a reçu, on s’en doute, des centaines de vidéos.  Un premier triage a dégagé les 15 finalistes qui ont ensuite été soumis au vote déterminant des fans de soccer.  C’est ce vote qui a favorisé Maxime. 

«J’ai gagné un maillot signé par tous les membres de l’équipe des White Caps.  Ce sera le nouveau maillot pour 2022, alors je vais le recevoir plus tard.  Et on aura des billets pour un match», se réjouit Maxime. 

C’est loin Vancouver pour un match, mais la famille planifie un voyage pour l’été 2022, et il se pourrait que ce voyage les emmène à l’autre bout du pays. 

 

Le soccer est plus important que l’auto chez Christine et Trevor Dunphy.Ce dernier est en train d’aménager un «terrain de soccer» à même le garage familial.
Un gazon synthétique sera bientôt installé pour l’entraînement.
(Photos : J.L.)

MaximeD2

Maxime Dunphy est l’ainé de trois adeptes du soccer, avec sa soeur Anabelle et son frère, Samuel.

MaximeD4

Christine Arsenault-Dunphy et son mari Trevor assument totalement leur rôle de parents de soccer.(Photos :
Famille Arsenault-Dunphy)



Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Sports