Sports
08 novembre 2021 Par Jacinthe Laforest
Le comité régional des Jeux de l’Acadie de l’ÎPÉ sera composé pour la prochaine année de Taia Gallant et Keanah Arsenault (jeunes en conseil), Velma Durant et Joceline Arsenault. Au second rang, Samantha Lawther, Jeannette Gallant, Francis-Olivier Morin, Gilles Benoit, Dakota Cameron, ainsi que trois autres personnes, Anne-Marie Rioux, Nathalie Gallant et Stéphanie Landry.

Après deux années de pandémie où il n’y a pas eu de finale des Jeux de l’Acadie, ni de véritables Jeux régionaux, les bénévoles sont prêts pour 2022, d’autant plus que lorsque la pandémie s’est déclarée, à peine trois mois avant la Finale de 2020, une bonne partie des préparatifs était faite.  En attendant, voici un retour sur une année qui n’a pas été perdue. 

Le Comité régional des Jeux de l’Acadie de l’ÎPÉ a tenu le jeudi 28 octobre son assemblée générale annuelle pour revenir sur l’année qui a pris fin le 31 mars 2021.  Malgré la pandémie, le comité n’est pas resté inactif, loin de là.  De nombreuses activités ont été organisées pour s’assurer qu’en l’absence d’une Finale et de Jeux régionaux, les jeunes n’oublient pas les Jeux et surtout, qu’ils n’oublient pas Acajoux. 

En partenariat avec la Commission scolaire de langue française, quatre grandes activités ont été organisées à l’intention des élèves de la maternelle à la 6e année des six écoles de la CSLF.  «Grouille pour Acajoux», en février 2021, a joint presque 400 élèves.  Une version grand public de cette activité a également été organisée.  «Apprenons avec Acajoux» (mars et avril 2021) a joint autour de 600 élèves.  Et finalement, les mini-Jeux de l’Acadie, qui ont eu lieu dans l’annéefinancière actuelle, mais dans la dernière année scolaire. 

«Chaque classe, de la maternelle à la 6e année des six écoles de la CSLF, a reçu un petit Acajoux en peluche afin que la mascotte, et les Jeux ne soient pas oubliés.  Tous les participants aux quatre grandes activités ont reçu un objet promotionnel», rappelle Joceline Arsenault, lors de l’AGA, au nom de la présidente du comité, Julie Gilman. 

Le rapport financier annonce un bénéfice net de 2 268 $, sur les revenus de 68 338 $.  Les dépenses salariales ont été moindres de presque la moitié.  Mais les activités de promotion et d’engagement dans les six écoles ont coûté environ 10 000 $.

Le rapport de la cheffe de mission, Velma Durant, a été très court, et le rapport de l’Académie Jeunesse aussi.  Néanmoins, les membres de l’Académie jeunesse ÎPÉ ont beaucoup aidé à la tenue des mini Jeux du printemps dernier.  «Les jeunes ont joué le rôle d’adjoint aux entraîneurs pour le mini handball mixte, le soccer mixte, l’improvisation mixte, l’athlétisme mixte et pour l’atelier de conditionnement physique», ont indiqué les représentants de l’Académie jeunesse ÎPÉ, Joël Gallant et Emily Arsenault. 

Pour la Finale de 2022, à Saint-Jean/Quispamsis au Nouveau-Brunswick, la Société nationale de l’Acadie a modifié le calendrier.  Au lieu d’accueillir tous les athlètes et artistes en même temps, deux cohortes seront aménagées, un peu sur le modèle des Jeux du Canada et des Jeux olympiques.  Ce calendrier plait à certains, mais d’autres croient que quelque chose sera perdu. 

«Vous savez, vivre une cérémonie d’ouverture, c’est magique.  Avec la moitié des athlètes, j’ai l’impression que l’impact ne sera pas le même», dit Gilles Benoit, délégué de la CSLF au Comité régional.  Edgar Arsenault croit au contraire que cette formule facilitera de beaucoup l’organisation des finales.  «J’aurais été contre la tenue d’une prochaine Finale ici à l’Île, parce que c’est bien trop compliqué.  Ça demande trop de monde.  Mais je peux voir, de cette façon, que ça pourrait se faire à nouveau», a-t-il lancé. 

Rappelons que plus tôt dans l’année, lors de l’AGA du CSCÉ en juin dernier, l’idée d’accueillir une Finale d’ici cinq ans semblait plaire à la majorité présente. 

Après une année de relâche, le tournoi de golf acadien 2021 a eu lieu en septembre dernier.  «On a assez bien fait, mais c’est grâce à nos commanditaires.  On demande 100 $ d’inscription par personne et ça nous coûte 96 $ par personne, pour les frais de golf, le repas, les taxes, etc.  Et si on avait gardé les moules au menu, on aurait perdu de l’argent.  Le repas tout seul coûte environ 30 $» a précisé Jeannette Gallant, coordonnatrice provinciale, en réponse à une question. 

Les Jeux régionaux de l’Acadie auront lieu au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean en mai prochain.  Le Comité régional des JAÎPÉ sera composé pour la prochaine année de Joceline Arsenault, Dakota Cameron, Samantha Lawther, Francis-Olivier Morin, Anne-Marie Rioux, Nathalie Gallant, Stéphanie Landry, ainsi que deux jeunes du «programme Jeunes» en conseil, Taia Gallant et Keanah Arsenault. 

La Société des Jeux de l’Acadie était présente à l’AGA via une plateforme de visioconférence.  L’AGA a eu lieu lieu au Centre acadien Grand Rustico.  (Photos : J.L.)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Sports