Sports
10 septembre 2021 Par Marcia Enman
Olivia Milligan lors de la compétition le 28 août. (Photo : Ac_photography – Aaron Crossen)

Olivia Milligan, huit ans, vient de remporter une médaille d’or dans une compétition de dynamophilie, lors de l’«Atlantic Iron Bug Classic», organisée par la «PEI Powerlifting Association» le samedi 28 août.  L’Association de dynamophilie de l’Î.-P.-É. relève de l’Union canadienne de dynamophilie (CPU). 

L’union canadienne est une organisation qui gère les compétitions de dynamophilie à travers le pays.

Olivia Milligan, une élève de l’École Évangéline, est la fille de Julie Gallant et Chris Milligan.  Grâce à sa participation à l’«Atlantic Iron Bug Classic», elle est devenue la première enfant canadienne de 8 ans à participer à une compétition de la CPU.  Ses résultats seront enregistrés dans les records nationaux de l’union canadienne de dynamophilie. 

Après avoir essayé plusieurs sports, comme le soccer et le hockey, Olivia a demandé à ses parents d’essayer les arts martiaux.  Julie a déclaré : «Je dois admettre qu’au début, je me suis dit que ça sera probablement comme les autres sports auxquels elle ne s’intéressait plus, mais nous les avons inscrits, elle et son frère Brody, en avril dernier.  Depuis lors, ils ont rarement manqué une soirée de kickboxing ou de jiu-jitsu à la “Summerside Martial Arts Academy” de Slemon Park.  En fait, Olivia et Brody sont sur le point de recevoir leur ceinture jaune en kickboxing et leur ceinture grise en jiu-jitsu». 

C’est en pratiquant le kickboxing et le jiu-jitsu que le désir d’Olivia de pratiquer la dynamophilie est devenu évident, d’autant plus que Chris Milligan, son père, avait déjà été entraîneur de dynamophilie aux écoles du niveau secondaire.  «J’ai commencé à entraîner Olivia seulement six semaines avant la compétition et j’ai été très impressionné par ses progrès.  Elle apprenait vite et était très disciplinée.  Les résultats de la compétition ont dépassé mes attentes». 

Chris entraîne Olivia trois fois par semaine en dynamophilie.  En outre, Olivia participe à des cours de kickboxing trois soirs par semaine et de jiu-jitsu trois soirs par semaine également.

Chris explique que les arts martiaux vont au-delà du kickboxing et du jiu-jitsu, «Ils permettent d’apprendre à développer l’estime de soi et la confiance en soi, d’aider à se fixer des objectifs et à les atteindre, d’apprendre le respect et l’écoute, d’encourager le travail d’équipe et l’appartenance, de faire de l’exercice et même d’apprendre à résoudre les conflits», dit-il.  De plus, il affirme que la dynamophilie avec mentorat aide la santé mentale et physique du jeune, tout en le familiarisant avec un mode de vie positif qui lui sera accessible tout au long de sa vie d’adulte. 

Olivia Milligan tient fièrement son trophée et porte la médaille de la compétition.  Elle est accompagnée de son père Chris et de son petit frère Brody.  (Photo : Gracieuseté) 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Sports