Sports
03 juin 2021 Par Jacinthe Laforest  
Je ne veux pas relâcher mon entraînement. Je veux être prête lorsque les compétitions et les tournois seront nouveau permis. J’ai hâte», affirme Chloé Arsenault. (Photo : J.L.)

Chloé Arsenault est en 8e année à l’École François-Buote.  Âgée de 14 ans, elle pratique la gymnastique depuis qu’elle a 3 ans.  Pour elle, c’est plus qu’un loisir.  Rapidement, elle a pris goût aux défis que lui posait la pratique de ce sport.  Pour la première fois cette année, elle aurait pu participer aux compétitions nationales.  Elle a préféré attendre l’an prochain.  

Cette année, à cause de la COVID-19, les compétitions nationales en gymnastique, en juin, seront tenues de manière 100 % virtuelle.  «J’aurais fait mes présentations, j’aurais été filmée et on aurait envoyé la vidéo aux juges.  J’ai trouvé que ce n’est pas comme cela que je veux participer aux nationaux.  Je veux être là en personne.  Alors je m’entraîne pour l’an prochain», dit Chloé.  

Durant l’année scolaire, son entraînement de gymnastique lui prend 18 heures par semaine.  «C’est un sport intéressant.  Il y a toujours des
défis sur lesquels tu peux travailler.  Et tu te mesures surtout à toi-même, pour t’améliorer.  En gymnastique, je fais les barres asymétriques, le
cheval d’arçon, la poutre et les exercices au sol.  Ma spécialité, c’est les barres», précise la jeune fille, qui joue aussi dans l’équipe provinciale de balle-molle.

En balle-molle, j’ai été acceptée dans l’équipe provinciale l’an dernier.  Je m’entraînais pour aller aux nationaux en Saskatchewan en 2020.  Comme pour d’autres compétitions, ça a été annulé.  Pour cette année, j’ai à nouveau été recrutée dans l’équipe provinciale.  Les nationaux étaient prévus pour le Manitoba et bien sûr, c’est encore annulé.  C’est dur de rester motivée.  Pour notre équipe provinciale, si on ne peut pas jouer contre les équipes provinciales des autres provinces, il reste des équipes provinciales de l’Île, mais dans d’autres catégories d’âge.  Je ne sais pas si on pourra aller jouer ailleurs même si la bulle s’ouvre».

Par contre, pour faire partie de l’équipe provinciale, il faut jouer dans une équipe locale.  «Je joue au niveau AA et à l’Île, il y a sept équipes environ dans ce niveau.  Alors, on va tout de même avoir une saison.  C’est mon père, Dale Arsenault, qui est l’en-traîneur de mon équipe».

L’équipe provinciale de balle est entraînée par Jeff Ellsworth et l’entraîneuse de Chloé en gymnastique est Shelley Ferguson de Island Gymnastics Academy.  

En cette période difficile, la perspective de participer aux Jeux du Canada dans les années qui viennent la tient motivée.  «Je vise les Jeux du Canada en balle-molle et aussi en gymnastique.  Je ne veux pas relâcher mon entraînement.  Je veux être prête lorsque les compétitions et les tournois seront à nouveau per-mis.  J’ai hâte», admet la jeune athlète. 

La balle-molle et la gymnastique sont deux passions de Chloé Arsenault, élève de 8e année à l’École François-Buote.   Chloé est la fille de Kim et Dale Arsenault de la région de Rustico.  (Photos : Gracieuseté)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Sports