Sports
11 avril 2021 Par Jacinthe Laforest
Nathan Jackson n’a pas pu participer à la victoire de son équipe directement sur la glace, mais il était de tout coeur avec ses coéquipiers. On le voit ici avec sa mère, Jacinthe Jackson, et son chien Max, devant la bannière du championnat que ses coéquipiers ont partagé avec lui.

La pandémie continue de nous mettre en échec et de nous porter des coups qui, au hockey, vaudraient des pénalités pour inconduite à ceux et celles qui les portent. Par chance, au hockey il y a des règles, et l’esprit d’équipe prévaut sur tout. C’est du moins l’expérience de Jacinthe Jackson et de son fils Nathan.

 

Nathan Jackson a 11 ans. Durant toute la saison de hockey 2020-2021, il a joué au hockey avec son équipe «U-13». Juste des parties. Pas de tournois, jusqu’au congé de mars.

 

«Au congé de mars, il y a eu un tournoi de hockey à Slemon Park, avec des équipes différentes des ligues habituelles, raconte Jacinthe (Arsenault) Jackson. C’était un tournoi juste pour le plaisir, quatre parties pour chaque équipe. Ça faisait tellement longtemps qu’il n’y avait pas eu de tournoi, que Jackson s’y est inscrit dans une équipe de joueurs de 11 ans.

 

Ce tournoi était le 17 mars, en plein milieu du congé de mars». Le tournoi s’est très bien passé et les joueurs ont eu beaucoup de plaisir. Le vendredi 19 mars, voici que le tournoi provincial de la ligue des «U-13» commence à O’Leary. Nathan, avec son équipe, joue la toute première partie du tournoi. Puis, la nouvelle tombe. Un des joueurs de 11 ans du tournoi de Slemon Park, qui faisait en plus partie de l’équipe de Jackson, a été testé positif à la COVID-19.

 

«Par précaution, tous les joueurs à ce tournoi de Slemon Park ont été mis en isolement, et ont passé des tests. Nathan était le seul joueur de son équipe régulière qui avait participé à ce tournoi. Il a été obligé de se retirer pour s’isoler. Même après son premier test négatif, on lui a recommandé de rester en auto-isolement. Il a donc manqué tout le tournoi», poursuit Jacinthe Jackson.

 

L’équipe de Nathan s’est très bien défendue au tournoi, en gagnant les trois parties au programme du premier week-end : celle de vendredi, celle de samedi et celle de dimanche.

 

Les parties de demi-finales et de finale étaient prévues pour le week-end suivant, les 26, 27 et 28 mars. La partie du 26 a eu lieu puis, les routes étant mauvaises le samedi, la seconde demi-finale a été reportée au dimanche 28 mars.

 

«Ils ont fait la partie finale le lundi 29 mars, et l’équipe de Nathan était dans cette partie. Nathan était encore à la maison en isolement. L’aréna d’O’Leary avait décidé de diffuser la partie en direct sur sa page Facebook, et nous, on regardait la partie sur la télé. Quand l’équipe de Nathan a reçu la bannière et la médaille d’argent, il s’est senti exclu. Il était content pour son équipe, mais il aurait voulu être là. Il est parti se coucher. C’étaient des émotions mélangées».

 

Puis, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire. Jacinthe a reçu un message texte sur son téléphone. «C’était la femme du coach. Elle voulait savoir si Nathan pouvait se rendre à la porte de la maison. J’ai appelé Nathan. On a ouvert la porte et là, il y avait le coéquipier de Nathan qui lui présentait la médaille de l’équipe et qui lui laissait
la bannière qu’il puisse se faire photographier avec. J’ai trouvé cela tellement gentil de leur part.

 

Le coach m’a dit que tous les joueurs de l’équipe voulaient partager leur prix avec Nathan.

 

Pour mon fils, ça a vraiment fait une grande différence. Je remercie l’équipe d’avoir été aussi attentionnée», dit Jacinthe Jackson.

 

Mentionnons que pendant la période d’isolement de Nathan, la famille a dû s’ajuster. Le mari de Jacinthe est allé vivre quelque temps chez ses parents avec sa fille de 9 ans.

 

Jacinthe Jackson, qui travaille de la maison depuis le début de la pandémie, est restée en auto-isolem

 

Nathan2

L’équipe «U13» juste après sa victoire le lundi 29 mars à l’aréna d’O’Leary. (Photo : Gracieuseté)

Nathan3

Nathan Jackson, joueur des Capitals de Summerside «U-13». (Photo : Gracieuseté)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Sports