FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 19 décembre 2020

- Jacinthe Laforest

 

Dans le cadre d’un projet de pédagogie sociale initié par l’enseignante Julie Gagnon (à droite), les élèves de l’École Saint-Augustin ont visité les pensionnaires de la maison de guérison Lennon pour leur présenter des cadeaux : des dindons et autres fournitures, ainsi qu’un montant en argent.  Dianne Young, fondatrice et directrice, a accepté le don.  Les élèves étaient tous présent.  (Photo : J.L.)

 

Les élèves de l’École Saint-Augustin (ÉSA) ne connaissent pas encore toutes les difficultés de la vie d’adultes, mais ils savent que des gens sont moins chanceux que d’autres et qu’ils ont parfois besoin d’aide.  

 

Le projet de pédagogie sociale initié au début du mois de décembre progresse très bien.  Le vendredi pyjama, le 4 décembre, a permis de récolter tout près de 500 $, argent qui était destiné à faire des cadeaux à la Lennon Recovery House, située à quelques pas de l’ÉSA.  

 

«Avec cet argent, on a acheté trois dindons, des paniers, des draps de bain et diverses choses qui nous avaient été demandées, et il nous est resté un peu moins de 200 $.  Nous avions prévu de tout présenter le 18 décembre parce que c’est le dernier jour d’école, mais parce que la COVID est là et que les choses peuvent changer vite, on a fait la présentation le 11 décembre.  Je ne voulais pas risquer que ça tombe à l’eau et que les enfants soient déçus.  Ils ont mis beaucoup d’effort là-dedans», a raconté Julie Gagnon, enseignante des 5e et 6e années et directrice adjointe à l’École Saint-Augustin.  

 

Bien que la pédagogie sociale soit surtout enseignée aux plus vieux, tous les élèves de l’école ont contribué au projet et se sont dirigés, en cortège pédestre, jusqu’à la grande maison jaune, trainant une brouette pleine de cadeaux.  Une fois sur place, après les présentations officielles, les élèves, classe par classe, ont entonné des chants des fêtes.  Cette année, les élèves ne pourront pas chanter dans un petit concert de Noël comme c’est la tradition, alors c’était pour eux un plaisir d’avoir un public.  Les résidents de la maison de guérison Lennon, tous installés sur le perron, ont écouté les belles petites voix.  

 

«Mes élèves ne savent pas quelles sortes d’ennuis vivent les résidents de la maison Lennon.  Je leur ai expliqué que ce sont des gens qui ont eu des problèmes et qui ont besoin d’aide pour être plus heureux.  Et quand ils ont présenté le projet aux autres classes, c’est ce qu’ils ont expliqué», précise Julie Gagnon.  

 

Tout le personnel de l’école a participé à l’activité ainsi que le personnel communautaire.  Andréa Deveau, du Conseil acadien de Rustico, en avait presque les larmes aux yeux à l’idée de tous ces gens qui avaient participé et à l’idée du geste gratuit qu’ils avaient planifié.  «C’est ça Noël», a-t-elle dit, simplement.

 

Les pensionnaires de la maison Lennon se sont réjouis de la présence des enfants sur le terrain de l’établissement, et les dons présentés par Julie Gagnon au nom de la belle famille de l’École Saint-Augustin ont été acceptés avec humilité par Dianne Young.  (Photo : J.L.)  

L'Île-du-Prince-Édouard en images