Société
20 novembre 2022 Par Jacinthe Laforest 
Le film-théâtre «Vert la démocratie», présenté en conclusion de la Semaine nationale de l’immigration francophone, a été fort apprécié du public.  De gauche à droite, quelques artisans du film : Briley Arsenault (comédien), Patricia Richard (cinéaste), Mathilde Sinnasse (comédienne) et Paul D. Gallant, auteur de «Vert la démocratie».  (Photo : J.L.)

Le samedi 12 novembre, en conclusion des activités prince-édouardiennes de la Semaine nationale de l’immigration francophone, le public a assisté à la première mondiale du film-théâtre «Vert la démocratie.»  En plus du jeu des acteurs et des techniques de tournage, le public a surtout retenu les leçons et les messages puissants du film-théâtre.

L’histoire se déroule dans un monde imaginaire où les rouges, c’est-à-dire les personnes qui portent des chaussures rouges, sont majoritaires.  La minorité de personnes qui portent des chaussures vertes est mal tolérée.  Cela donne lieu à des situations ridicules au premier regard, puis plus sérieuses.  

Au départ, seuls les Verts prennent la parole et expriment leur différence par rapport aux rouges.  Puis, d’autres minorités se joignent au mouvement et ajoutent leur voix.  On voit donc surgir des souliers jaunes, roses, orange, dans toutes les nuances.  Comme quoi, lorsqu’une minorité s’exprime, elle donne une voix et ouvre la voie aux autres.  

«D’après moi, les Verts dans le film représentent toutes les personnes qui ne sont pas comme la majorité, peu importe la différence», dit une observatrice.  

Le film-théâtre met en vedette plusieurs comédiens confirmés et certains nouveaux comme Briley Arsenault, qui a beaucoup aimé son expérience.  Il faut se souvenir que le tournage du film a été exécuté au mois de mai 2022.  Après le tournage, Briley a été recruté pour faire partie du spectacle Soleil, qui a été présenté à la Salle de Mont-Carmel à l’été 2022.  

«Pendant le tournage, je ne savais vraiment pas trop comment faire, mais ça s’est bien passé.  Et je suis content de voir le film», a dit le jeune homme.  

Mathilde Sinnasse a elle aussi participé au film dans divers rôles, entre autres, la responsable d’antenne et reporter très sérieuse.  Les circonstances ont voulu que plusieurs mois après le tournage, Mathilde ait obtenu un emploi avec Bienvenue Évangéline, l’organisme qui a permis la réalisation du film.  

La démocratie est fragile

Le film explore comment une minorité qui veut faire reconnaître ses droits finit par ajouter des mécanismes de renforcement de la démocratie.  «La démocratie, ce n’est pas seulement le droit de vote.  Par chance, parce qu’on vient de voir avec les élections municipales que les gens ne sont pas intéressés», a lancé Paul D. Gallant, qui est l’auteur, rappelons-le, de la pièce de théâtre qui a été transformée en film.  

La démocratie, c’est un ensemble de mesures dans divers domaines, c’est l’éducation, c’est le respect des droits à la religion, à porter la couleur qu’on veut, c’est la liberté d’expression, c’est l’accès à l’information, c’est tous les niveaux de gouvernements, c’est nos organismes, c’est nos conseils étudiants. 

Tout comme on peut construire une société démocratique et ajouter des mécanismes qui garantissent des droits, de la même façon, on peut aussi dégrader et éroder progressivement les mécanismes.  «Si jamais vous faites une pièce de théâtre pour illustrer comment une société démocratique peut perdre ses marques et ses valeurs, j’aimerais la voir.  Moi je viens de France, où la montée de l’extrême droite me fait craindre le pire», dit Jean-Marc Sinnasse, à l’endroit de Paul D. Gallant.  

vertlademocratie2Le public s’est montré très intéressé par le contenu du film et a beaucoup échangé sur les symboles utilisés dans le film.

vertlademocratie3Louise Gallant, Raymond Arsenault et Célina Arsenault sont parmi les membres du public qui ont apprécié la présentation.

vertlademocratie4Mathilde Sinnasse et Briley Arsenault tiennent une statuette dorée, pour faire comme aux Oscars.  D’ailleurs, un «tapis rouge» garnissait l’entrée du Centre Vanier, où la projection avait lieu.   (Photos : J.L.)

vertlademocratie5Le film-théâtre Vert la démocratie est diffusé en segments sur la page Facebook du projet de communauté accueillante Bienvenue Évangéline (www.facebook.com/BienvenueEvangeline).  Tous peuvent le voir.  

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Société