Communauté
07 novembre 2021 Par Jacinthe Laforest
Marcel Richard de Summerside, autrefois de Mont-Carmel, est président de la Coopérative depuis trois ans. Il a traversé, avec les autres bénévoles, une pandémie et un incendie. Il quitte le conseil avec le sentiment d’avoir contribué à quelque chose de très important.

La Coopérative Le Chez-Nous a tenu en une seule rencontre deux assemblées annuelles, celle de 2019-2020, qui n’a pas pu avoir lieu à cause de la pandémie, et celle de 2020-2021, marquée, comme on le sait par la suite de la pandémie et surtout par l’incendie du 18 janvier 2021.  Le président de la coopérative, Marcel Richard, quitte le conseil avec le sentiment du travail accompli.

«C’est vrai qu’on a travaillé fort, mais on l’a fait de bon cœur.  Et j’ai pleine confiance dans les personnes qui prennent la relève et qui vont poursuivre le travail», dit le président Marcel Richard en réponse aux remerciements qui lui ont été adressés, à son conseil et à lui, au cours de l’AGA du 27 octobre dernier au Centre Vanier à Wellington. 

La rencontre a permis de revenir sur deux années d’opération.  En effet, comme la pandémie s’est déclenchée à la fin de l’année financière 2019-2020, l’AGA, qui aurait normalement suivi cet exercice, a été reportée pour finalement avoir lieu 27 octobre dernier. 

Le plus gros projet de l’année 2019-2020 était la construction de la nouvelle section pour accueillir des résidents qui ont besoin de soins de longue durée.  Presque deux ans plus tard, cette section n’est toujours pas «ouverte».  Il y a eu la COVID, mais le plus gros obstacle a été le recrutement du personnel.  «Pour faire fonctionner notre nouvelle aile de soins de longue durée, nous avons besoin de 7 nouveaux préposés aux soins et de 4,5 infirmières.  Et nous n’avons pas encore eu de succès dans notre recrutement», affirme le président sortant. 

Cependant, Le Chez-Nous espère être en mesure d’accueillir ses premiers résidents de soins de longue durée à partir de juin 2022.  En attendant, le gouvernement provincial a accordé aux dirigeants de l’établissement des autorisations pour accueillir des résidents de soins communautaires, pour alléger un peu la liste d’attente de presque 40 personnes, et aussi, pour commencer à rentabiliser cette section.  «Nous avons besoin d’embaucher deux préposés aux soins supplémentaires et dès que nous les aurons, nous pourrons faire rentrer de nouveaux résidents, un maximum de neuf sur les 12 chambres que nous avons», précise le président. 

Il s’agit d’une mesure temporaire et Marcel Richard assure qu’aucun résident ne sera bousculé dans la transition.  Premièrement, le Chez-Nous se réserve trois chambres dans la nouvelle aile pour être prêt à accueillir ses premiers résidents de longue durée dès que le personnel sera en place.  «Pour les autres chambres, dit le président, il se pourrait que des résidents plus indépendants logés dans la nouvelle aile changent de section.  Ça va se faire très graduellement.  On n’envisage pas de problèmes».

Pas de rapport financier pour 2020-2021

La représentante de la compagnie comptable a présenté au micro les états financiers de 2019-2020 puis, elle a quitté la salle alors que l’item du rapport financier de l’année 2020-2021 était à venir.  À ce point de l’ordre du jour, le président a pris la parole pour dire qu’il n’y aurait pas de rapport financier, parce que le dossier de réclamation des assurances n’était pas terminé.  Les montants qui seraient approuvés, et qui sont encore en négociation, pourraient avoir un grand impact sur n’importe quelle projection qu’on pourrait faire à l’heure actuelle. 

Les dirigeants de l’organisme estiment qu’une perte financière est à envisager.  Dans la salle, des personnes ont demandé d’avoir même une idée des résultats, sans succès.  «Notre dossier de réclamation est tellement complexe, il y a tellement de facteurs à considérer, et on a jusqu’au 17 janvier 2022 pour finaliser le tout.  On n’aura peut-être pas de nouvelles avant le printemps prochain», ont expliqué les dirigeants, qui sont appuyés dans ce dossier complexe par Claudette Thériault.  Tout cela pour dire que lorsqu’il sera en possession de son rapport financier pour l’année 2020-2021, le conseil décidera de la meilleure façon de le communiquer aux membres. 

Pour la prochaine année, les membres du conseil d’administration seront Gilles Painchaud, Diane Gallant, Marie Arsenault, Lucie Gallant, Angèle Arsenault et Jeannette Blaquière.   

Les 48 chambres du foyer de soins communautaires sont à nouveau occupées et il y a 37 personnes sur une liste d’attente.  À la coopérative d’hébergement Le Bel âge, qui fait partie du Chez-Nous depuis 2018-2019, il y a 14 appartements, tous occupés, et une liste d’attente d’une vingtaine de personnes. 

Le Chez-Nous compte 20 employés à temps plein, incluant un nouveau directeur général, Joey Caissie, depuis juillet dernier, et six employés à temps partiel. 

Les membres de la Coopérative Le Chez-Nous ont écouté tous les rapports avec beaucoup d’intérêt.

Le conseil d’administration de la Coopérative Le Chez-Nous sera composé de Gilles Painchaud, Diane Gallant, Angèle Arsenault, Lucie Gallant, Marie Arsenault et Jeannette Blaquière.  (Photos : J.L.)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Communauté