Communauté
03 septembre 2021 Par Jacinthe Laforest 
Haïfa Vernet Augustin, agente de développement, invite les personnes intéressées à consulter les réseaux sociaux pour ne rien manquer des activités qui approchent en septembre. À la droite, on voit la directrice générale du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, Chérine Stevula. (Photo : J.L.)

Cette année, le traditionnel Festival de la rentrée (scolaire) au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean coïncidera avec les activités du 30e anniversaire de l’établissement scolaire et communautaire.  Pour marquer le coup, une nouvelle approche sera tentée : un spectacle sous la forme d’un concours de talent jeunesse, pour lequel on recherche des inscriptions.  Cette approche s’inscrit dans un objectif avoué de renouveler la clientèle du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean.

Comment célébrer un anniversaire et une rentrée scolaire, attirer une clientèle plus jeune et se faire connaître d’un plus large public? À la recherche d’une idée rassembleuse et innovante, l’équipe du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean a fait une session de remue-méninges. 

Le résultat? Plutôt que d’engager un artiste professionnel pour un spectacle grand public, on a lancé une invitation aux jeunes artistes de la scène, de l’adolescence à l’âge de 25 ans ou même 30 ans, qui souhaitent préparer un numéro pour divertir le public et aussi, courir la chance de gagner le grand prix de 1 000 $. 

«Les jeunes ont commencé très vite à s’inscrire.  En date du 25 août, nous avions déjà une demi-douzaine de concurrents.  Pour les jeunes, c’est une opportunité.  Le public aussi y trouvera son compte, car plutôt que d’entendre ou de voir un seul artiste, il en verra beaucoup plus.  Et c’est le public qui devra voter pour déterminer le gagnant», dit Haïfa Vernet Augustin, agente de développement au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean. 

«Nous avons voulu trouver un moyen d’impliquer les adolescents et les jeunes adultes du Carrefour.  Nous pensons également que c’est une excellente façon de faire connaître le Carrefour et la communauté francophone à d’autres communautés et, espérons-le, de susciter leur intérêt pour la langue française et la culture acadienne», dit Chérine Stevula, directrice générale du Carrefour.  Comme les participants au concours attireront chacun leur public, Chérine croit que de nombreuses personnes découvriront le Carrefour à l’occasion de cette soirée du 10 septembre et des activités qui auront lieu toute la journée.    

Pour le spectacle-concours intitulé «À la recherche de la nouvelle STAR», le Carrefour recherche toutes sortes de talents des arts de la scène : de la musique, de la danse, de la chanson, de la poésie, et même de la comédie.  Il n’est pas nécessaire de présenter un numéro enfrançais, mais pour s’inscrire, il faut parler français, qu’il s’agisse d’une langue maternelle, d’une seconde langue ou d’une langue additionnelle. Les participants peuvent être au secondaire, au collège, à l’université, sur le marché du travail, et ils peuvent aussi être de passage à l’Île pour les études et le travail. 

Plusieurs activités en septembre

Comme il a été mentionné précédemment, septembre 2021 marque les 30 ans du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, un anniversaire qui sera souligné à partir du 10 septembre.  En plus du concours de talent en soirée, il y aura des activités toute la journée.  Le samedi 11 septembre, il y aura des séances de réflexologie au Carrefour.  Le 18 septembre, pour une activité de la série «Matin Douceur», ce sera une visite à l’Island Hill Farm.  Le 25 septembre, une excursion vers la Première Nation de Lennox Island en autobus est planifiée.  «C’est une activité qui s’inspire de la pédagogie sociale à l’École Saint-Augustin.  Nous voulons établir ce contact nous aussi et le faire dans le cadre de notre 30e anniversaire nous semble approprié», renchérit Chérine Stevula.  Toutes ces activités font aussi partie du Festival de la rentrée. 

En 30 ans, le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean a fait rayonner la présence francophone et acadienne dans la capitale et ce rayonnement n’ira qu’en s’accentuant.  «Nous sommes le premier centre scolaire et communautaire qui a été construit à l’Île.  C’est un concept qui a fait ses preuves et quant à moi, je tiens à continuer à renforcer les liens entre le scolaire, le préscolaire et notre composante du communautaire, et notre 30e anniversaire de relation avec l’École François-Buote et l’Île enchantée est une belle occasion de renforcer ces liens», dit Chérine Stevula. 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Communauté