Communauté
19 juillet 2021
Rencontre entre Giselle Bernard (Développement rural), Déborah Doucette (APÉCA) dont l’appui initial a permis le démarrage du projet et Michelle Arsenault (ServiceFinances Î.-P.-É.) avec Isabelle Dasylva-Gill (SAF’Île). Rencontre du Réseau des Développeurs du 29 juin dernier. (Photos : Gracieuseté)

Mandataire du futur service partagé en ressources humaines, la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (SAF’Île) et les organismes communautaires adhérents ont reçu le rapport du consultant en ressources humaines, Jean-Paul Arsenault, et envisagent déjà les étapes suivantes, entre autres l’embauche d’un spécialiste en RH.  

Le comité directeur, avec l’aide du consultant Jean-Paul Arsenault, a pu collaborer avec les organismes partenaires pour établir leurs besoins et faire son compte-rendu auprès de ceux-ci lors d’une session d’information à Évangéline qui s’est tenue le 13 mai dernier.

En parallèle, la SAF’Île a signé une entente de partage avec la FANE - Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse afin d’échanger sur les outils développés, les meilleures pratiques, et pour bien saisir les problématiques des organismes communautaires en matière de ressources humaines.

La SAF’Île et la FANE collaborent déjà dans le cadre du Service partagé en Finances - et ainsi, dans un esprit de solidarité communautaire, les deux organismes continuent de mettre en application le proverbe acadien «l’union fait la force».

L’aspect humain et la collaboration sont au cœur de ce projet et c’est ainsi que la mise à jour a été faite lors du Réseau des Développeurs (RDD) le 29 juin dernier qui réunit les présidences et directions des organismes acadiens et francophones de l’Î.-P.-É.

La prochaine étape pour lancer le service partagé en ressources humaines est le recrutement d’un spécialiste RH.  À cet effet, une offre de poste a été diffusée.  Le ou la gestionnaire sera responsable entre autres de planifier, élaborer, appliquer et évaluer les stratégies de ressources humaines : politiques, programmes de formation, procédures, rémunération, régimes d’avantages sociaux, etc. Le détail de l’offre de poste publiée est disponible et consultable ici.

Face au succès du service partagé en finances, la SAF’Île et tous les organismes adhérents sont persuadés que cette nouvelle étape marquera la communauté et lui permettra d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés.

Afin de sécuriser le financement additionnel nécessaire pour poursuivre cette initiative structurante sur les prochaines années, la SAF’Île a rencontré les bailleurs de fonds (gouvernement provincial et fédéral) représentés par Giselle Bernard (Développement rural) et Déborah Doucette (APÉCA).  Une rencontre qui montre l’intérêt pour notre communauté de se structurer et d’optimiser ses compétences et son savoir-faire.

Source : SAF’Île

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Communauté