FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 2 février 2021

Parfois, les murs d’écoles sont ternes.  À l’École Évangéline, l’un de ces murs a été transformé en galerie d’art à l’aide de cordes calées dans les espaces entre deux rangées de briques.  Trois cordes ont été installées. 

Périodiquement, ces cordes servent à «étendre» des dessins ou des petits projets d’artisanats comme des vêtements qu’on met à sécher sur une corde à linge.  Tout récemment, Colette Gallant «étendait» des cœurs réalisés par des élèves de l’élémentaire.  Colette Gallant, qui travaille à la bibliothèquede l’école, a pris l’initiative de faire des petits projets avec les élèves, surtout pour les fêtes populaires.  Pour la Saint-Valentin, il a suffi de filtres de cafés, de crayons-feutres et d’eau.  L’effet est coloré.  (Photos : Jacinthe Laforest)

L'Île-du-Prince-Édouard en images