FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 29 juin 2020

- Par Jacinthe Laforest

L’année 2019-2020 a été une année dynamique pour le CSCÉ qui a vu des avancements importants dans les dossiers prioritaires.  Suite à l’arrêt du projet de municipalité régionale Évangéline en mars 2019, le plan stratégique du CSCÉ a été réajusté pour refléter les priorités du CSCÉ.  Le conseil d’administration a alors approuvé l’établissement d’un plan opérationnel 2020-2023. 

 

 

Lors de l’assemblée générale annuelle du Conseil scolaire-communautaire Évangéline (CSCÉ), le jeudi 18 juin sur l’application ZOOM, la présidente, Diane McInnis, a rappelé que les objectifs fondamentaux communs de ce plan sont d’assurer la prestation de services et d’activités en français, augmenter la population acadienne et francophone, augmenter les taux de fierté et d’identité des Acadiens et des francophones et aussi augmenter le taux d’utilisation du français à la maison.  «Le plan est basé sur trois grands axes stratégiques : le renouvellement du Centre d’éducation Évangéline, la population et les arts et la culture», a élaboré la présidente. 

 

Ces trois axes sont l’un pour l’autre comme l’œuf et la poule, chacun étant à la fois un objectif et un moyen pour atteindre l’objectif suivant, notamment celui sur l’augmentation de la population et de l’usage du français.  Selon des analyses du recensement de 2016, 45 % de la population de la région Évangéline serait de langue maternelle française. 

 

«Je ne dirai pas que c’est un dossier facile à gérer.  Ça nous préoccupe évidemment», a indiqué le directeur général du CSCÉ, Nick Arsenault.  Dans son rapport annuel, ce dernier a rappelé que le CSCÉ travaille beaucoup au moyen de partenariats avec d’autres organismes de la région pour atteindre certains objectifs communs. 

 

Sur le dossier de la fierté, dit la présidente, «aucun évènement n’aurait pu augmenter le taux de fierté et d’identité des Acadiens et des francophones de la région Évangéline que de recevoir l’ouverture du Congrès mondial acadien en août 2019.  Les membres de la communauté ont démontré leur fierté en participant à l’évènement et en affichant leurs couleurs acadiennes».

 

 

Le dossier du renouvellement du Centre d’éducation Évangéline a été mis en veilleuse, lorsque les mesures d’urgence liées à la COVIV-19 sont entrées en vigueur au mois de mars dernier, mais selon toute vraisemblance, un comité officiel de planification devrait être appointé sous peu et commencer le travail.  C’est du moins ce qu’a affirmé Nick Arsenault. 

 

L’entrée en vigueur des mesures d’urgence a obligé la suspension de nombreuses activités, incluant une toute nouvelle initiative, sous la forme d’un Café scolaire-communautaire. 

 

Le CSCÉ a appuyé l’École Évangéline pour sa demande de projet Café scolaire-communautaire, dans le cadre du programme Vice-Versa des Fonds d’appui à l’École communautaire citoyenne.  Les élèves du secondaire de l’École Évangéline souhaitent aménager un espace qui pourrait répondre à plusieurs besoins de la communauté.  Ce projet envisage le développement d’un espace qui servirait aux élèves pendant les heures d’écoles ainsi qu’à la communauté en soirée.  Malheureusement, le projet a été remis à l’année prochaine en raison de la fermeture de l’école avec la crise COVID-19.

 

Le rapport financier présenté par ServiceFinances fait état d’un revenu de 265 800 $ et de dépenses de 260 000 $, pour un léger surplus de 6 000 $ et un surplus accumulé de 26 000 $. 

 

Debbie Rousselle Montgomery, succède à Diane McInnis à la présidence. Éric Morency est le  vice-président et Diane McInnis devient secrétaire trésorière.  Les autres membres sont Rémi Arsenault (culture), Trina Arsenault (communautaire), Isabelle Bernard (jeunesse), Yvonne Gallant (parents du CPE), Marcia Arsenault (communautaire) et Cécile Arsenault (communautaire). 

 

Le rapport annuel du CSCÉ est disponible au http://cscevangeline.ca/wp-content/uploads/2020/06/CSC%C3%89-rapport-annuel-2019-2020-3.pdf

L'Île-du-Prince-Édouard en images