FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 6 juin 2019

- Par Jacinthe Laforest

Lors de leur rencontre de planification au Village musical acadien plus tôt en mai, au premier rang, Janice Doiron, Alméda Thibodeau, Carole LeBlanc et Huguette Thibodeau.  Au second rang, Michel Thibodeau (qui imite le violoneux) et Claude Thibodeau.  Ils s’apparentent d’une manière ou d’une autre à Almeda Thibodeau qui fait le lien avec les Thibodeau de l’Île-du-Prince-Édouard.  (Photo : J.L.)

 

Les 19, 20 et 21 août prochains, en plein cœur du Congrès mondial acadien, se tiendra à Cormier Village au Nouveau-Brunswick la réunion des familles Thibodeau.  «Nous nous préparons depuis des mois pour organiser cette grande réunion.  Nous en faisons une à chaque Congrès mondial acadien», a indiqué Alméda Thibodeau.

 

Native de Haute-Aboujagane au Nouveau-Brunswick, elle vit à l’Île-du-Prince-Édouard depuis 47 ans.  «Quand je suis arrivée ici, j’ai décidé d’y faire mon chez-moi.  Cependant, j’ai toujours aussi été très proche de ma famille du Nouveau-Brunswick, mes neuf frères et sœurs.  Et nous sommes tous impliqués dans l’organisation de la rencontre des Thibodeau», a indiqué Alméda Thibodeau. 

 

Récemment, le comité organisateur de cette rencontre s’est réuni au Village musical acadien à Abram-Village.  «Depuis le début, c’est moi qui allais au Nouveau-Brunswick, mais cette fois-ci, ils ont voulu venir ici pour voir où se tiendrait l’ouverture du CMA.  C’était bien plaisant, et quelques Thibodeau de l’Île sont aussi venus nous y rencontrer», a raconté celle qui habite dans la région Prince-Ouest. 

 

En 1994, lors du tout premier Congrès mondial acadien, c’était Valmon, le frère d’Alméda, qui était le président du comité organisateur de cette première rencontre des Thibodeau.  Vingt-cinq ans plus tard, c’est Charles, le fils de Valmon, qui a pris les cordeaux de l’organisation.  «Mon frère, Valmon, est décédé depuis, mais il serait très content que son fils ait repris la présidence.  Il fait un très bon travail», a dit Alméda Thibodeau. 

 

Dans l’organisation, chaque personne a son rôle à jouer, selon leurs intérêts.  Alméda se charge de la généalogie.  «Je suis remontée jusqu’à Pierre Thibodeau qui est arrivé en 1632 à Grand-Pré pour ensuite fonder le village des Thibodeau, tout près de Windsor aujourd’hui.  Et au cours de mes recherches sur les générations suivantes, j’ai aussi remarqué que plusieurs Thibodeau de l’Île dans la région Prince-Ouest ont été faire la pêche dans la région de Richibouctou.  Il y a donc des Thibodeau d’ici qui se sont mariés par là et aussi des femmes de là-bas qui sont venues s’établir ici.  À chacun des CMA, nous essayons de mettre l’accent sur les particularités historiques des régions hôtesse et j’ajoute cela à mes recherches, pour passer l’information.  À chaque CMA, nos connaissances de notre grande famille s’agrandissent», dit celle qui aime avant tout apprendre de nouvelles choses et les transmettre, lorsque c’est possible. 

 

Une famille très impliquée

 

Nous avons suggéré plus haut dans le texte que la famille d’Alméda est très engagée dans l’organisation.  C’est son neveu, Charles, qui préside le comité.  Huguette et Janice, deux sœurs de Charles, sont également au comité.  Le fils d’Huguette, Jean-Marc, sera responsable de la nourriture.  Michel et Claude, deux frères d’Alméda, sont également dans l’organisation, ainsi que leur sœur, Angèle, et d’autres membres de la famille. 

 

Lors des CMA précédents, les Thibodeau s’associaient aux Surette pour organiser une belle fête.  Mais cette année, les Surette ont décidé de se réunir entre eux et les Thibodeau feront de même.  «Nous avons fondé l’association des familles Thibodeau et nous avons nos armoiries, pour les Thibodeau d’Acadie.  Nous sommes beaucoup mieux organisés.  Et les réseaux sociaux nous permettent de rejoindre plus de monde.  Ça facilite les choses», a constaté Alméda. 

 

Le nom Thibodeau s’écrit de différentes façons, selon les régions, Thibodeau, Thibaudot, Thibodeault et Thibodeaux, sont parmi les épellations les plus courantes. 

 

La fête des Thibodeau se tiendra sur trois jours.  Le 19 août, en plus de l’inscription, une excursion à Grand-Pré est offerte.  Le 20, c’est la grande journée qui marquera jour pour jour le 25e anniversaire de la première rencontre.  Le 21, il y aura un rallye automobile qui fera découvrir le territoire aux participants. 

 

Il est possible de suivre toute l’organisation par Facebook et sur le site Web du Congrès mondial acadien. 

 

Les armoiries des familles Thibodeau d’Acadie ont été développées il y a quelques années.

L'Île-du-Prince-Édouard en images