Communauté
29 mai 2019

Le 29 mai 2019

- Par Jacinthe Laforest

Colette Aucoin discute avec Rebecca Holmes qui, avec son fils Sawyer, s’intéresse aux sacs très bien conçus pour l’épicerie, les produits en vrac et d’autres denrées.  (Photo : J.L.)

 

Colette Aucoin est bien connue des lecteurs et lectrices de La Voix acadienne, pour ses produits faits main de grande qualité.  Toujours à l’affut des tendances, elle a développé une nouvelle ligne de sacs réutilisables et pratiquement inusables pour l’épicerie et les emplettes de tous les jours. 

 

«J’ai commencé ces produits afin de participer à la réduction des déchets.  À partir du 1er juillet, la loi sur le bannissement des sacs de plastique entrera en vigueur et je vois encore beaucoup de gens qui ne sont pas prêts, qui n’apportent pas leurs propres sacs, qui les oublient dans l’auto ou à la maison.  Je voulais donc les aider à ma façon à toujours avoir leurs sacs sur eux», a indiqué la couturière qui s’est donné la mission d’éduquer les gens et de leur rendre la transition la plus légère possible. 

 

Pour des prix concurrentiels, elle propose des sacs en tissus étonnamment grands et résistants, qui peuvent tenir 60 livres de nourriture, alors qu’une fois pliés et retenus par l’élastique à cet effet, ils occupent très peu d’espace.  «Moi même j’en ai toujours deux ou trois dans mon sac à main.  Ils sont légers et je les ai toujours à portée de main.  Et les gens me demandent où je les prends.  C’est un signe qu’il y a de l’intérêt pour ce genre de produits.  Ici au Marché des fermiers de Summerside, chaque samedi, où j’ai mon kiosque, les gens qui viennent y faire leurs emplettes sont déjà sensibilisés à l’achat local.  C’est une clientèle déjà conquise qui ne pourra que s’agrandir.  La semaine dernière, j’ai parlé longuement avec une caissière qui travaille à Walmart.  Elle m’a achetétrois sacs, et elle est revenue cette semaine.  Partout, les gens ont soif de produits pour les aider à faire de meilleurs choix», dit la couturière en mission. 

 

Les produits de Colette Aucoin sont très bien conçus et réalisés.  En plus de ses sacs d’épicerie, elle a aussi développé des sacs pour les fruits, les noix et les achats en vrac dans les épiceries.  «Le tissu a été difficile à trouver.  Celui-ci vient de Montréal.  Il est très résistant et aéré et extensible.  Je le couds avec soin pour que les coutures tiennent bien sur le côté extensible».

 

Ce sont justement ces sacs qui ont attiré l’attention de Rebecca Holmes de Miscouche.  «Je fais partie du groupe Zéro Déchet de l’Île-du-Prince-Édouard et ce produit correspond à mes valeurs.  Il est fait localement, il est durable et réutilisable, il est bon pour l’environnement et il est aussi très joli.  Je prédis que les gens qui me verront sortir mes sacs à l’épicerie me demanderont où je les ai pris.  Je sens que les gens seront curieux et intéressés», dit la jeune maman. 

 

Parmi ses offres de nouveaux produits, Colette Aucoin propose aussi des sacs pour les sandwichs, tout en tissu.  «Je les ai testés.  J’ai mis du pain dedans le soir et le len-demain matin, le pain était encore très moelleux.  Ils fonctionnent très bien».

 

Avec ses produits jolis, efficaces et bien conçus, Colette Aucoin propose aux citoyens un moyen de faire leur petite part personnelle pour réduire les déchets d’une façon plaisante et motivante. 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Communauté