FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 22 mai 2019

De gauche à droite, Eddy Gallant (résident), Marcel Richard, président du Chez-Nous, James Aylward, ministre de la Santé et du Mieux-être, Rita Gallant (résidente) et Sonny Gallant, député d’Évangéline-Miscouche qui a joué un grand rôle dans l’avancement du projet, au sein du précédent gouvernement.  (Photo : J.L.)

 

Après plusieurs années d’attente et de lobbying par la communauté entière, la Coopérative Le Chez-Nous Ltée a obtenu gain de cause pour l’ajout de 12 lits de soins de longue durée, aussi appelés lits de manoirs.  Dès que le beau temps sera au rendez-vous, les employés de Wellington Construction vont lancer le chantier pour ajouter une section de 5 681 pieds carrés pour accommoder 12 chambres de manoir, une grande salle communautaire ainsi qu’un espace au deuxième étage réservé au personnel.

 

À l’occasion de la cérémonie de la première pelletée de terre, qui a eu lieu à l’intérieur le lundi 20 mai, les résidents ont fait leur entrée dans la salle commune en tintamarre, avec des chapeaux de fête et en faisant du bruit. 

 

Le ministre de la Santé et du Mieux-être dans le gouvernement conservateur récemment élu, James Aylward, a exprimé sa joie de participer à cet événement important pour la communauté, et n’a pas manqué de noter le travail du gouvernement précédent dans ce dossier, et en particulier du député d’Évangéline-Miscouche, Sonny Gallant, qui était lui aussi présent lors de la fête. 

 

Le projet de construction a été déclenché l’hiver dernier par l’octroi de permis pour 12 lits de manoir au Chez-Nous, qui gère depuis 26 ans un centre de soins communautaires et depuis presque un an, un complexe d’appartements pour gens à la retraite (Le Bel âge). 

 

La coopérative pourra maintenant offrir toute la gamme de services résidentiels pour un total combiné de 79 aînés, peu importe le niveau de soins qu’il leur faut.  C’est la première fois que la province octroie des permis de lits de manoir à une institution communautaire; par le passé, tous les permis de ce genre ont été octroyés à des établissements gérés par la province ou par des entreprises privées.

 

Ce projet d’expansion, financé entièrement par la coopérative avec ses réserves et une hypothèque, comprend l’ajout des 12 chambres individuelles avec salle de bain privée, la grande salle d’activités communautaires pour aînés (munie d’une petite cuisine), des espaces de bureau, une nouvelle entrée, un dortoir pour les employés au deuxième étage et un nouveau terrain de stationnement.  La rallonge sera installée à la gauche de l’édifice existant; ce sera en fait le troisième projet d’expansion du foyer.

 

Avec l’ajout de la section manoir, la Coopérative devra embaucher 10 nouvelles personnes, dont des infirmières certifiées, des préposés aux soins et des concierges, pour assurer un haut niveau de service.

 

Source : La Coopérative Le Chez-Nous 

 

Les résidents ont fait leur entrée dans la salle commune en tintamarre, avec des chapeaux de fête et en faisant du bruit.  (Photo : J.L.)

L'Île-du-Prince-Édouard en images