Actualités
15 avril 2020

Le 15 avril 2020

- Par Laurent Rigaux

Heather Morrison.  (Photo : Gouvernement de l'Î.-P.-É.)

 

Il s’agit d’un homme dans la trentaine, revenu d’un voyage à l’étranger. C’est un travailleur essentiel, il s’est auto-isolé dès son retour. Ses proches seront testés rapidement (trois personnes sont concernées).

 

À l’heure actuelle, il y a donc 26 cas positifs à l’Île, dont 23 guéris. Plus de 2000 tests ont été effectués, 92 sont revenus négatifs depuis hier. Au Canada, il y a plus de 27 000 cas et environ 950 morts.

 

Selon Marion Dowling, cheffe des soins infirmiers à Santé ÎPÉ, 10 respirateurs issus de la Réserve nationale stratégique d’urgence ont été réceptionnés. Ils s’ajoutent aux 19 déjà là, en attendant la livraison d’autres commandes.

 

Suite à de nombreuses questions de la part des Insulaires, Heather Morrison justifie l’absence de dépistage à grande échelle de toutes les personnes arrivant à l’île : «En l’absence de symptômes, il peut y avoir beaucoup de faux négatifs, et donc une impression que ce n’est pas nécessaire de s’auto-isoler.» Elle préfère que tous les gens qui traversent le pont ou qui atterrissent à Charlottetown s’isolent et se fassent dépister s’ils tombent malades. Il en sera de même pour ceux qui débarqueront du ferry en provenance de la Nouvelle-Écosse à partir du mois de mai. Seuls les voyages essentiels seront autorisés.

 

La capacité de tests à l’Île continue de monter doucement en puissance. Pour le moment la majorité des tests sont envoyés en Nouvelle-Écosse puis à Winnipeg pour confirmation

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités