Actualités
07 avril 2020

Le 7 avril 2020

-  Par Laurent Rigaux

Photo : Gouvernement de l'Î.-P.-É.

 

Le ministre de la Pêche, Jamie Fox, est apparu pour la première fois depuis le début de la crise de la COVID-19. Il met la pression sur le gouvernement fédéral pour maintenir la saison qui doit débuter dans quelques semaines. De leurs côtés, les bibliothèques lancent une initiative visant à conserver la mémoire de la pandémie. 

 

C’est la première fois depuis trois semaines que Heather Morrison n’apparaît pas lors d’une conférence de presse en semaine. Il n’y a pas de nouveaux cas à annoncer, car elle attend encore les résultats du laboratoire national de Winnipeg, un délai qui «frustre» Dennis King. Cela fait croire que le nombre de cas n’augmente pas alors que ce sont les résultats qui traînent. 

 

Le premier ministre a mis l’accent sur le soutien à l’agriculture, à la pêche et au tourisme, les principales industries de l’ÎPE qui emploient «des milliers de personnes». «Nous sommes prêts à faire les investissements nécessaires pour protéger ces industries», assure-t-il.

 

Concernant la pêche, l’hypothèse privilégiée à ce jour est qu’il y aura une saison de printemps à l’Île, même si la décision finale revient à Ottawa. «Nous avons besoin du leadership du gouvernement fédéral sur cette question», insiste Jamie Fox. Il s’agit de déterminer si toutes les étapes, de la pêche jusqu’à la transformation, peuvent se dérouler dans des conditions sanitaires satisfaisantes. Cette industrie emploie environ 8000 personnes à l’Île, et a un impact économique d’environ 600 millions de dollars par an. Dans sa mise à jour économique, publiée il y a quelques jours, le gouvernement table sur 20 200 emplois touchés par la crise en mai, et sur une levée des restrictions sociales en juin. Cela permettra un retour à la normale en septembre. «Quiconque prétendrait savoir ce qui va exactement arriver ne dirait pas la vérité, tempère Dennis King. Juin serait une bonne date, c’est une cible. J’espère que cette prévision est solide. »

 

Un projet d’archivage 

 

Le ministre de l’Éducation Brad Trivers était également présent aujourd’hui. L’apprentissage à la maison a officiellement débuté hier pour l’ensemble des élèves de l’Île. 200 trousses de fournitures, avec papier, stylos, etc., vont être distribuées pour ceux qui en ont besoin, assure-t-il. Des ordinateurs pourront aussi être fournis, si nécessaire. 

 

Le ministre annonce également que 3000 repas seront préparés cette semaine pour les enfants. Les cuisines de l’école François-Buote font partie de celles mises à profit. 

 

Onze garderies sont désormais ouvertes pour les enfants des travailleurs essentiels, 13 se tiennent prêtes à suivre. 

 

Enfin, une initiative originale est lancée par les bibliothèques publiques de l’ÎPÉ. À des fins d’archivage, les Insulaires sont invités à envoyer textes, photographies ou histoires, pour conserver un témoignage de cette pandémie, qui sera en tout point historique.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités