FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 19 mars 2020

- Par Laurent Rigaux

Il s’agit d’un homme dans la quarantaine, revenu du Royaume-Uni, selon Heather Morrison. La médecin-hygiéniste en chef a donné plus de détails, lors de sa conférence de presse quotidienne jeudi 19 mars. 

 

L’homme, qui habite le comté de Queens, s’est immédiatement auto-isolé à son retour à l’Île, il a appelé le 8-1-1 dès l’apparition des symptômes (qui sont légers) et a été testé le 16 mars. Ce bon comportement a été souligné par Heather Morrison. À ce jour, il y a eu 213 tests effectués sur les Insulaires, 122 sont revenus négatifs, 2 positifs. 

 

«J’encourage, non je demande aux Insulaires de rester à la maison, a encore une fois répété la médecin-hygiéniste en chef. Posez-vous la question: avez-vous besoin de sortir?» Elle a averti : «Si rien n’est fait, on peut avoir une situation comme en Italie. Le taux de mortalité du virus est de 2% environ, ça fait 3000 personnes à l’Île-du-Prince-Édouard». 

 

3000 morts… Il s’agit d’un chiffre choc destiné à faire prendre conscience aux Insulaires que «la situation est sérieuse» selon elle.

 

Heather Morrison a aussi fait un mea culpa concernant son annonce, hier, de la fermeture des magasins d’alcool et de cannabis aujourd’hui à 14h : «Je n’étais pas claire, je m’excuse». Comprenant que certaines personnes «ont besoin» de ces produits, elle a annoncé qu’une solution allait être mise en oeuvre pour continuer à les vendre, tout en maintenant les magasins fermés. 

 

Alors que de nombreux Insulaires n’ont pas le choix que d’aller travailler (le personnel des supermarchés ou les livreurs par exemple), Heather Morrison a insisté sur la responsabilité des entreprises de protéger le plus possible leurs employés.

 

À ses côtés, Marion Dowling, la cheffe des soins infirmiers à Santé Î-P-É, a expliqué que Santé ÎPÉ est maintenant concentré sur les services essentiels : «On se prépare à accueillir plus de cas, si c’est ce que nous devons voir». Les visites sont également restreintes dans tous les centres de santé, sauf exception (pour les patients en fin de vie notamment).

 

Concernant les respirateurs artificiels disponibles à l’Île, elle a déclaré que l'achat de 15 machines supplémentaires était prévu.

L'Île-du-Prince-Édouard en images