Actualités
15 mars 2020

Le 15 mars 2020

- Par Laurent Rigaux

 

Lors d’un point presse, dimanche 15 mars en fin d’après-midi, la Dr Heather Morrison a annoncé de nouvelles mesures pour protéger la population de l’Île-du-Prince-Édouard contre la maladie Covid-19. 

 

Accompagnée du ministre de l’Éducation Brad Trivers, la médecin-hygiéniste en chef de la province a annoncé la fermeture des écoles pour deux semaines au retour du congé de mars, soit jusqu’au 3 avril. Les garderies, elles, fermeront mardi 17 mars pour une durée indéterminée.

 

«Il s’agit de limiter au maximum la propagation du virus», a expliqué Heather Morrison, alors que la province ne compte pour le moment qu’un seul cas confirmé pour un peu plus d’une centaine de tests effectués ou en cours.

 

De son côté, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard a annoncé la suspension immédiate de tous les cours à compter de demain, lundi 16 mars. «Pour être tout à fait clair, les classes, les laboratoires et les examens en présentiel ne reprendront pas ce semestre», affirme le communiqué de l’Université. 

 

Le Holland College a également fait part de son intention de développer des méthodes alternatives pour dispenser les cours, à partir du 20 mars. En attendant, l’établissement reste fermé. Quant au Collège de l’Île, il suspend temporairement les cours de français langue seconde (session hiver 2020) qui se donnent en présentiel. L’établissement recommande aux enseignants d’offrir des cours collégiaux à distance à partir du 16 mars.

 

Ni Heather Morrison, ni Brad Trivers, ne se sont prononcés sur un report de la fin de l’année scolaire. En ce qui concerne une éventuelle fermeture des marchés fermiers de l’Île, là aussi, la décision n’est pas encore prise. «Il ya eu assez de décisions pour aujourd’hui», a lancé la médecin-hygiéniste en chef. 

 

En effet, un peu plus tôt dans la journée, elle avait annoncé que tous les établissements de soins communautaires et de soins de longue durée, publics et privés, vont restreindre les visites. Marion Dowling, responsable de la réponse de Santé Î.-P.-É. à la Covid-19, a également souligné que Santé Î.-P.-É va désormais se concentrer sur les services essentiels. 

 

Les interventions ou les rendez-vous non urgents seront reportés à une date ultérieure, certains services seront offerts dans le cadre de programmes à domicile. Les personnes concernées vont être contactées directement. Les Insulaires auront toujours accès aux soins primaires, aux soins prénataux, aux services d’urgence.

 

Les autorités demandent également que les enfants revenant de voyage à l’étranger (y compris les États-Unis) n’aillent pas en garderie pendant 14 jours. Cela s’applique aussi si ce sont les parents qui reviennent d’un voyage, car «les enfants ne peuvent pas s’isoler de leurs parents» selon les mots de Heather Morrison. «Les enfants qui présentent des symptômes, quels qu’ils soient, ne doivent pas être amenés en garderie», a-t-elle insisté.

 

La médecin-cheffe est «consciente» que ces mesures sont contraignantes, mais il faut «trouver un équilibre avec la protection de la population». Le gouvernement de la province a annoncé dans cette même journée la mise en place de trois comités spéciaux pour établir une réponse à cette crise en ce qui concerne l’économie, le commerce, l’emploi, le social et la continuité de l’administration provinciale. 

 

Le cas confirmé à l’Île est une femme dans la cinquantaine qui est revenu d’une croisière le 7 mars. Elle est toujours en isolement et « va bien », selon les mots de la médecin-hygiéniste en chef. Les personnes qui étaient en contact avec elle à l’île ont été appelées pour s’auto-isoler. Toutes les personnes qui étaient à bord du navire ont été ou vont être également appelées. Le nom de la compagnie (non canadienne) n’a pas été donné pour le moment.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités