FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 23 janvier 2020

Le ministre fédéral Ahmed Hussen et le ministre provincial Brad Trivers.  (Photo : Gracieuseté)

 

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants se sont réunis aujourd’hui pour discuter des priorités communes en ce qui concerne les systèmes d’apprentissage et de garde partout au Canada en vue d’améliorer la vie des enfants et des familles. La réunion était coprésidée par le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, et le ministre de l’Éducation et de l’Apprentissage continu de l’Île-du-Prince-Édouard, Brad Trivers.

 

Au cours de la réunion, les ministres ont souligné leur engagement continu envers la création de systèmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et l’importance de la poursuite de l’engagement actuel du gouvernement du Canada d’y investir 7,5 milliards de dollars de 2017-2018 à 2027-2028. La plupart des ministres ont mentionné les répercussions positives de leur financement conjoint, qui a contribué à rendre les services d’apprentissage et de garde de qualité plus accessibles aux familles canadiennes. Les résultats suggèrent qu’à ce jour, 38 000 places abordables en services de garde ont été créées sur 40 000 grâce aux investissements fédéraux, ce qui représente 95 % de l’objectif fixé pour mars 2020.

 

Les ministres s’entendent sur le fait que les investissements dans des systèmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants au Canada peuvent renforcer la société et l’économie du pays. Ils ont noté que nombre de parents peinent à concilier leurs responsabilités professionnelles et leurs responsabilités en matière de garde d’enfants. Afin que tous les enfants canadiens bénéficient de l’environnement enrichissant offert par des services inclusifs de garde et d’apprentissage de qualité, les ministres ont discuté de l’importance du maintien des fonds fédéraux actuels. Les ministres ont également convenu d’entamer des discussions, conformément aux priorités provinciales et territoriales, portant sur d’éventuels partenariats et collaborations dans le cadre d’engagements fédéraux relatifs à des services de garde plus accessibles avant et après l’école, au soutien envers les éducateurs de la petite enfance et à un nouveau secrétariat sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.

 

Les ministres ont convenu qu’un large éventail de points de vue sur la question, y compris ceux des familles, des communautés linguistiques minoritaires, des éducateurs de la petite enfance et d’autres experts, devraient être pris en compte dans la mise en œuvre des prochaines ententes bilatérales entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Parallèlement, ils se sont entendus sur le fait que les importants services fournis aux enfants et aux familles ne devraient pas en souffrir. Les priorités et points de vue des Premières Nations, des Inuits et des Métis en ce qui a trait aux nouveaux engagements fédéraux seront également demandés. Les ministres ont convenu de poursuivre leur collaboration afin d’informer les Canadiens des répercussions positives de leur financement conjoint sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.

 

Bien qu’il souscrive aux principes généraux du Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, le gouvernement du Québec n’a pas adhéré à ce cadre, car il entend conserver la responsabilité exclusive dans ce domaine sur son territoire.

 

*En raison de circonstances imprévues, aucun représentant de Terre-Neuve-et-Labrador et des Territoires du Nord-Ouest n’était présent à la réunion.

 

Citations 

« Je suis fier de nos réalisations à ce jour et je me réjouis de poursuivre cette collaboration avec mes collègues provinciaux et territoriaux pour faire de notre pays un chef de file mondial en matière de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants abordables et de qualité. Ensemble, nous aiderons davantage d’enfants canadiens à connaître le meilleur départ possible dans la vie. »

– L’honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

 

« Le financement au bénéfice des enfants est l’une des meilleures façons de soutenir notre population et notre prospérité future. Il tarde aux provinces et aux territoires de renouveler leur partenariat avec le gouvernement fédéral afin de soutenir les familles et d’aider plus d’enfants à s’épanouir dans l’environnement enrichissant offert par les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de haute qualité. »

– L’honorable Brad Trivers, ministre de l’Éducation et de l’Apprentissage continu de l’Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard en images