FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 30 septembre 2019

- Par Ericka Muzzo

Le député de la circonscription Évangéline-Miscouche a été choisi par son parti pour assurer le rôle de chef par intérim en attendant l’élection d’un nouveau chef permanent.  Une tâche qui pourrait prendre jusqu’à un an et demi.  «Avec mon expérience, je crois être en bonne position pour contribuer au processus de reconstruction du parti.  Je suis excité d’avoir cette opportunité», assure Sonny Gallant, qui succède au chef par intérim Robert Mitchell. 

 

Ce dernier a annoncé sa démission de ce poste il y a deux semaines, puisqu’il désire se préparer à la course à la chefferie du parti. 

 

«Je ne suis pas intéressé par le rôle de chef permanent.  Je suis au parti depuis longtemps [2007], j’ai vécu les bons et les mauvais moments, et maintenant je suis là pour aider à la reconstruction.  Il y a 27 circonscriptions à l’Île, nous en détenons actuellement 6.  Quelques-unes sont encore très actives, et d’autres qu’il faudra réactiver», explique encore Sonny Gallant. 

 

Il assure que ce nouveaurôle ne fera pas ombrage à son travail d’élu pour la circonscription 24.  «Ces gens qui m’ont élu demeurent ma priorité no 1.  C’est un rôle qui requiert un travail d’équipe, ce n’est pas très différent des fonctions de ministre». 

 

Depuis les élections d’avril, Sonny Gallant occupe le rôle de porte-parole du caucus libéral en matière de Développement économique et de Tourisme et d’Affaires acadiennes et francophones. 

 

L’assemblée générale annuelle du Parti libéral de l’Île-du-Prince-Édouard doit avoir lieu cet automne, et c’est là-dessus que se concentrera d’abord le nouveau chef par intérim. 

 

Quant au choix d’un nouveau chef permanent, qui succédera à l’ancien chef défait Wade MacLauchlan, cela pourrait prendre un an, voire un an et demi, d’après Sonny Gallant. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images