FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 30 septembre 2019

- Par Jacinthe Laforest

Jagmeet Singh.  (Photo : Archives)

 

Dans un communiqué de presse publié le 17 septembre, le chef du Nouveau parti démocratique Jagmeet Singh s’est engagé à construire une faculté de médecine à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, s’il est porté au pouvoir. 

 

Selon le chef du NPD, au-delà de 13 000 Prince-Édouardiens n’ont toujours pas de médecin de famille.  Cela serait dû à une pénurie dans ce secteur, elle-même causée par la difficulté de recruter et de retenir les médecins. 

 

«Les habitants de l’Île ne devraient pas avoir à sortir de leur province pour obtenir des soins.  Lorsqu’une personne est malade, elle ne devrait pas être forcée de conduire des heures pour voir un médecin», a écrit Jagmeet Singh dans son communiqué de presse, ajoutant que ces soins à l’extérieur de la province avaient coûté, en 2018-2019, 52,2 millions de dollars au gouvernement provincial. 

 

L’Île-du-Prince-Édouard est la seule province qui ne possède pas de faculté de médecine.  Cependant, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard réserve un certain nombre de places dans des facultés de médecine du pays, pour des candidats de l’Île. 

 

Pendant la campagne électorale provinciale du printemps dernier, les candidats du NPD, Joe Byrne et Herb Dickieson, ont affirmé que l’ajout d’une faculté de médecine à UPEI permettrait de réduire les listes d’attente. 

 

Maintenant candidat fédéral dans Charlottetown, Joe Byrne poursuit dans cette voie, ajoutant que l’Île ne pourrait pas agir seule dans ce dossier, sans l’aide du fédéral.   

 

Jagmeet Singh semble prêt à s’engager à fournir cette aide et il assure avoir discuté d’un éventuel partenariat fédéral provincial avec le premier ministre Dennis King. 

 

Jagmeet Singh et Joe Byrne croient qu’une faculté de médecine formerait un plus grand nombre de médecins, ce qui réduirait les listes d’attente pour l’accès à un médecin de famille. 

 

Joe Byrne dit aussi que si tous les médecins qui envisagent une retraite dans les cinq prochaines années partaient, le système de santé ne serait pas en mesure de combler les lacunes.  Déjà, rappelle Joe Byrne, des hôpitaux dans l’ouest et l’est de l’Île doivent fermer leurs services d’urgence régulièrement, en raison d’un manque de ressources humaines.

 

«Nous montrons à la population de l’Île-du-Prince-Édouard que les soins de santé sont notre priorité absolue, a déclaré Jagmeet Singh. Dans notre “vision du NPD”, nous nous sommes engagés à remédier à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la santé au Canada, ainsi que dans notre vision audacieuse de l’assurance-médicaments et des soins dentaires». 

L'Île-du-Prince-Édouard en images