FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 28 mai 2019

- Par Ericka Muzzo

La directrice artistique du 10 et du 14 août, Emmanuelle LeBlanc, le directeur général de «Strait Crossing Bridge» Michel Lechasseur, la présidente du CMA 2019 Claudette Thériault et le premier ministre de l’Î.-P.-É. Dennis King ont prononcé quelques mots au lancement de la programmation.

 

À moins de 80 jours du Congrès mondial acadien (CMA) 2019, l’ensemble de la programmation prince-édouardienne a été lancé en grand dans un endroit bien spécial : l’intérieur du pont de la Confédération.  Symbole de l’union entre les deux provinces hôtesses de l’événement, le pont sera également le point de départ du CMA grâce à une course de nuit intitulée «Courir sous l’étoile». 

 

Le premier ministre Dennis King était parmi les quelques curieux à assister à la conférence de presse.  C’était sa première participation à un événement officiel, depuis son élection au mois d’avril. 

 

«Ça adonne bien que mon premier événement soit lié à la communauté acadienne et francophone! Il y avait beaucoup d’intérêt dans le fait que le premier ministre conserve le ministère des Affaires acadiennes et francophones, et c’est quelque chose de cher à mon cœur.  Je n’aurais jamais oublié ma première fonction officielle, mais cet événement est particulièrement spécial», a souligné Dennis King, qui n’avait jamais pénétré dans le pont de la Confédération avant le 21 mai. 

 

«Je veux m’assurer que ce soit le meilleur Congrès mondial acadien qu’il y ait jamais eu.  Donc s’il manque quelque chose, n’ayez pas peur de demander et on verra ce qu’on peut faire.  Je veux que ça soit très spécial», a insisté Dennis King. 

 

S’il s’est exprimé exclusivement en anglais, le premier ministre a dit «espérer un paragraphe en français d’ici le 14 août», journée de commémoration à Miscouche. 

 

Sans se laisser refroidir par le climat frisquet de l’habitacle, des membres de la chorale de Mont-Carmel ont offert une superbe prestation.  Ils ont chanté les louanges de la terre rouge de l’Î.-P.-É. ainsi quevanté les vertus du frolic acadien, accompagnés au piano par Edmond Gallant. 

 

La course d’envoi

 

«C’est très rare qu’on ouvre nos portes au public, mais on le fait de bon cœur aujourd’hui pour un événement très, très spécial!» s’est exclamé Michel Lechasseur, directeur général de l’entreprise «Strait Crossing Bridge», qui gère le pont de la Confédération.  Il s’est dit «très fier» du partenariat entre le pont et le CMA 2019, qui n’a jamais eu lieu à l’Île auparavant. 

 

Le plus gros engagement du pont sera «Courir sous l’étoile», un événement sportif qui débutera à une minute après minuit, le 10 août, et donnera le coup d’envoi pour les 14 jours de célébrations.  Les participants auront le choix entre une course de 13 km, dont le départ se fera du Nouveau-Brunswick en direction de l’Î.-P.-É., ou une course de 5 km qui débutera sur le pont de la Confédération. 

 

«On attend environ 1 000 participants, et la course sera suivie d’une fête avec animation musicale de Danny “Party” Boudreau».  C’est très symbolique que ça se passe sur le pont qui relie les deux provinces.  Le CMA est un événement exceptionnel, bon pour l’économie de la province, pour le tourisme et la culture», a enchaîné Michel Lechasseur, vêtu comme chacun d’un casque protecteur obligatoire pour pénétrer dans la structure du pont de la Confédération. 

 

Pas encore de date de rencontre

 

De son propre aveu, le nouveau premier ministre Dennis King en est toujours à l’étape de la mise à jour sur les divers dossiers de la province.  «Une grosse part de mon travail en ce moment, c’est d’apprendre les rouages du métier.  Je donne beaucoup de crédit à l’ancien premier ministre, Wade MacLauchlan, qui en a fait énormément pour qu’on soit rendus ici, ainsi qu’au député Sonny Gallant dans Évangline-Miscouche.  Maintenant, on va continuer de bâtir là-dessus et voir ce qu’on peut faire pour améliorer encore les relations», prévoit-il. 

 

L’événement du 21 mai a été une première occasion pour lui de rencontrer en personne des membres de la communauté acadienne et francophone, dont la présidente de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Colleen Soltermann.  «Je prévois de m’asseoir aussi rapidement que possible avec les représentants francophones pour discuter de nos mandats respectifs, des attentes», a assuré le premier ministre. 

 

D’ici là, il souligne le travail de haut calibre des organisateurs du CMA ainsi que la belle collaboration des communautés de l’Île pour l’événement, «qui laissera plusieurs morceaux d’héritage à la province».  Le premier ministre compte bien participer aux festivités, et s’est même engagé à faire la course sur le pont le 10 août prochain! «C’est peut-être le coup de pouce dont j’ai besoin pour retrouver mes habitudes de santé», a-t-il plaisanté. 

 

La conférence de presse s’est suivie d’une célébration en musique dans un hangar de Borden-Carleton, apprêté pour l’occasion.  La musicienne Marcella Richard a fait résonner sa guitare, suivie d’une prestation du groupe Vishtèn, qui s’est conclue par un «set carré».   

 

Les musiciens du groupe Visthèn, Emmanuelle LeBlanc, Pascal Miousse et Pastelle LeBlanc, ont offert une prestation à la cérémonie suivant la conférence de presse.  (Photos : E.M.)

 

Des membres de la chorale de Mont-Carmel : de gauche à droite, à l’arrière, on voit Raymond Legault, Austin Poirier, Louis Arsenault, Melvin Gallant et Claudette Gallant.  À l’avant, on voit Marie-Ange Legault, Florence Bernard, Jeannette Blaquière, Zita Gallant et Bernice Arsenault. Ils étaient accompagnés d’Edmond Gallant au piano. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images