FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 2 avril 2014

Il y avait beaucoup de neige par endroit dans les rues... (Vidéo : A.R.)

La tempête qui a débuté au milieu de la journée du mercredi 26 mars et qui a duré jusqu’au jeudi soir a vraiment laissé sa marque.  Les gens n’avaient rien d’autre à faire que de rester au chaud dans leur foyer.  

On indique que la tempête a laissé 54 centimètres de neige à des endroits et que les vents ont atteint 143 km à l’heure à divers endroits à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les déneigeuses ont été retirées de la circulation puisque la visibilité était nulle à plusieurs endroits.   Au plus fort de la tempête, environ 16 000 foyers étaient privés d’électricité et encore vendredi matin, il y avait encore des pannes.  

Les pompiers ont eu de la difficulté à se rendre à un incendie qui a détruit une maison dans la région de Rustico dans la soirée du mercredi.   Par chance, la dame qui y habitait a été capable de se rendre chez un voisin.  

Le lendemain de la tempête, le jeudi 27 mars un incendie dans une maison mobile, a laissé deux personnes sans abri.  Les pompiers de Miscouche et de Wellington ont mis environ une heure pour se rendre sur place, en suivant deux déneigeuses puisque les routes n’étaient pas encore utilisables.

Certains ont perdu des bardeaux de toit, d’autres ont perdu le revêtement de vinyle de leur maison.  À Abram-Village, un toit s’est carrément envolé d’un bâtiment.  Les vents ont causé beaucoup de dommages.

Selon Mary Morrisson, de la compagnie  d’assurances «The Cooperators», les reclamations arrivent en grand nombre de partout en Atlantique et sont traitées une après l’autre.  

Mentionnons que les écoles ont été fermées du 26 au 28 mars, et que la météo prévoyait d’autres accumulations pour le dimanche 30 mars.


À DeBlois, la route était enneigée le vendredi 28 mars.  (Photo: Richard Arsenault)


À Summerside, le vendredi 28 mars, les souffleuses à neige tentaient d’élargir la route.  Certaines routes secondaires étaient ouvertes d’un seul côté.  (Photo : J.L.)


Le vent qui soufflait très fort a endommagé des propriétés.  L’affiche lumineuse de la station-service de Wellington a éclaté et doit être remplacée.  (Photo : J.L.) 


Peter Bernard en avant d’un grand mur de neige à Maximeville.  (Photo : N.A.)


Avec les vents, la neige s'accumulait beaucoup par endroit.  (Photo : A.R.)




L’hiver qui se prolonge (et les congés de tempête) font le bonheur de Nathaniel et Sarah-Ève Roy de Summerside.  Grâce à la neige tombée cet hiver, ils ont dans leur cour une piste pour améliorer leur habileté à la planche à neige.  (Photo : A.R.)


- Par Nick Arsenault -

L'Île-du-Prince-Édouard en images