FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 28 août 2020

Préparer une exposition permanente virtuelle est un travail de longue haleine, d’autant plus, lorsque l’élément central sera le manuscrit original d’Anne of Green Gables, écrit à la main par son autrice, Lucy-Maud Montgomery.  L’exposition ambitieuse qui aura pour titre, «À la découverte d’un trésor national : le manuscrit d’Anne of Green Gables de L.M. Montgomery», sera lancée en 2022, sous la forme d’une riche expérience numérique pour les lecteurs et les admirateurs du monde entier. 

 

Le projet de cette exposition est le fruit d’un partenariat entre le Musée d’art du Centre de la Confédération (MACC), le L.M. Montgomery Institute (LMMI) et la bibliothèque Robertson de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI).

 

La commissaire de l’exposition virtuelle sera Emily Woster, spécialiste de L.M. Montgomery.  Elizabeth Epperly, fondatrice de l’Institut LMMI, agira comme consultante pour l’exposition.  Le projet en ligne sera développé grâce à un investissement du Musée virtuel du Canada.

 

Les thèmes clés de l’exposition seront notamment la créativité de Montgomery, ses écrits et ses méthodes de révision, l’histoire d’Anne et ses origines à Cavendish, Î.-P.-É., au début du 20e siècle, le succès international du roman et les adaptations créatives qui en ont découlé.

 

Les internautes seront invités à redécouvrir cette célèbre œuvre littéraire et son riche héritage.  L’exposition augmentera l’accessibilité du manuscrit, tandis que la version numérique permettra de préserver le manuscrit original à la plume et à l’encre sur papier, acheté pour la collection permanente du MACC en 1967.

 

Les visiteurs de l’exposition bilingue «À la découverte d’un trésor national» auront un accès numérique à l’ensemble des 853 pages du manuscrit, y compris aux notes intéressantes et aux courts fragments de travail qui se trouvent au dos des pages. 

 

Avec le manuscrit comme pilier central de l’exposition, les internautes, qu’ils soient peu familiers avec les œuvres de Montgomery ou des chercheurs connaissant l’auteur, pourront s’engager dans de nouvelles recherches, regarder des animations et des vidéos de lieux et de moments essentiels au livre, et entendre des commentaires d’experts et des récits dramatiques sur la place importante qu’Anne a occupée dans l’histoire canadienne. 

 

Lucy Maud Montgomery, manuscrit d’Anne of Green Gables, première page, 1905 (publié en 1908), plume et encre sur papier, acheté en 1967, collection du Musée d’art du CAC.

L'Île-du-Prince-Édouard en images