FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 25 août 2020

- Par Karine Fleury

Un aperçu de l’installation pour le visionnement du film.

 

Le samedi 15 août devait avoir lieu la première du film L’Acadie de l’Île : 300 ans d’histoire à découvrir.  De grands vents ont forcé les organisateurs à remettre l’événement au lendemain, le dimanche 16 août, car l’écran ne pouvait être installé.  L’événement a malgré tout été un succès.

 

La projection du film a eu lieu à Cymbria, dans la région de Rustico, dans le cadre d’un partenariat avec le Festival Island Drive-In.  «Je pense que le film a donné un résultat fantastique, on était vraiment satisfait.  On a eu de bonnes réactions des gens qui ont assisté à la projection, il y avait des gens qui klaxonnaient, c’était un bel aboutissement», a indiqué Isabelle Dasylva-Gill, la directrice de la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (anciennement la SSTA).  «On a eu 70 véhicules enregistrés et c’est à peu près le nombre maximal de véhicules qui était permis.  On sait que les véhicules avaient plusieurs passagers […] 3 à 4 personnes, donc si on multiplie, ça nous fait un bon nombre de participants». 

 

Andréa Deveau est la directrice du Conseil acadien de Rustico, l’un des partenaires du projet.  Selon elle, ce film est un parfait exemple que l’union fait la force.  «Ce fut une idée, qui est devenue une vision plus claire et nous avons été très chanceux d’avoir de bons partenaires autour de la table.  L’Acadie de l’Île démontre très bien la fierté et la culture acadienne qui est encore très vivante ici aujourd’hui!» a-t-elle soutenu.

 

Dans la même veine, Isabelle Dasylva-Gill a trouvé que la production du film avait été un projet très rassembleur.  «Ça nous a permis d’innover dans la manière de célébrer, surtout dans le contexte de la pandémie.  Le film était aussi une manière de créer un legs, par rapport à l’histoire qu’on veut que les gens connaissent de la communauté acadienne et francophone.  On a voulu montrer les différents aspects des régions, les produits, la culture et les trésors cachés dont les gens n’ont pas toujours conscience.  On sait qu’il y a des gens qui visitent, mais ils n’ont pas toujours le temps de tout voir.  Le film a été un vecteur de joie, d’enthousiasme, avec les temps difficiles qu’on vit, on avait vraiment besoin de ça», a-t-elle expliqué.

 

«On l’a fait de manière bilingue aussi, parce qu’on trouvait que c’était essentiel, de lever les barrières linguistiques.  C’était une manière d’assurer que les Insulaires qui ne parlent pas français aient l’occasion de voir ce film sur l’Acadie et de découvrir des aspects d’une communauté qu’ils ne connaissent peut-être pas», a affirmé Isabelle Dasylva-Gill, en concluant.

 

Le film l’Acadie de l’Île : 300 ans d’histoire à découvrir, sera présenté à nouveau le 6 septembre à 19 h 30 au Village musical acadien dans la région Évangéline.  Pour réserver sa place, les citoyens peuvent se rendre sur le site web du Festival Island Drive-In à www.drivinpei.com.

 

À noter que ce projet est un partenariat incluant les six comités régionaux, le Comité Rév.-S.-É.-Perrey, le Conseil scolaire-communautaire Évangéline, le comité régional de La Belle Alliance, le Conseil acadien de Rustico, le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean,le Comité acadien et francophone de l’est et La Société acadienne et francophone de l’Î.-P.-É, le Festival Island Drive In et le comité organisateur des fêtes du 300e anniversaire de l’arrivée des premiers colons en provenance de France et d’Acadie à l’Île.

 

Lennie Gallant et Patricia Richard, Judy MacDonald et Georges Arsenault sont parmis les nombreuses personnes en vedette dans le film L’Acadie de l’Île : 300 ans d’histoire à découvrir.

 

De gauche à droite: Marcel Buote, Jason Buote, Adrien Buote, Océane Doucet, Armand Buote, Claude Buote, Jérémie Buote, Simone Pineau et Arthur Buote. 

 

Son honneur Antoinette Perry fière d’interpréter l’hymne nationale des Acadiens avec les autres participants avant que l’on débute la présentation du film.

 

La famille de Donald et Denise Arsenault était parmi les participants au visionnement du film.  (Photos : Marcia Enman) 

L'Île-du-Prince-Édouard en images