FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 16 juillet 2019

- Par Jacinthe Laforest

Visiblement très émue, Jeannita Bernard a accueilli avec humilité l'honneur de figurer au Temple de la renommée musicale de la région Évangéline.

 

À son ouverture, en 2014, le Village musical acadien a inauguré une exposition permanente dans La Grange à Ti-Manuel, sous la forme d’un Temple de la renommée de la musique dans la région Évangéline.  Six artistes en faisaient partie. Le 1er juillet dernier, Jeannita Bernard y a été intronisée.  

 

«Ça me touche beaucoup.  C’est un honneur auquel je ne m’attendais pas», a déclaré l’auteure-compositrice-interprète au moment de prendre la parole.  

 

Le dévoilement de l’identité du nouvel artiste au Temple de la renommée a été précédé d’un spectacle auquel la fille de Jeannita, Caroline, participait avec son mari Rémi et leurs deux fils ainés, un à la guitare et à la basse et l’autre aux percussions.  

 

«Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me fait chaud au cœur quand je vois ma relève, mes enfants et mes petits-enfants, sur la scène.  Si j’ai pu donner et transmettre l’amour de la musique et l’amour de l’Acadie, il n’y a rien d’autre qui compte».

 

Visiblement émue, Jeannita Bernard a raconté comment, lorsqu’elle se produisait sur scène dans la région Évangéline au Festival acadien et à l’intérieur de l’Exposition agricole dans les années 1960 et 1970, elle traduisait en français les succès d’Elvis Presley, pour avoir des chansons en français.  «Dans ce temps-là, on ne s’inquiétait pas des droits d’auteurs. On se donnait la permission de faire cela», a-t-elle raconté à propos d’une époque bien révolue où personne ne créait de chansons originales en français dans la région Évangéline. 

 

Une carrière bien remplie

 

Jeannita Bernard, née Arsenault, a écrit de nombreuses chansons : La chanson de mon village, Une mélodie d’amour, La vie mariée, Le lien, etc.  Chaque année, c’est elle qui entonne la chanson thème de l’Exposition agricole et le Festival acadien de la région Évangéline, qu’elle a écrite et composée en 1995. 

 

Cet été, une autre de ses chansons prendra le haut du palmarès, avec tous les Arsenault qui vont converger vers la région Évangéline : «Les Arsenault sont beaux».  Jeannita avait créé cette chanson pour la rencontre des Arsenault qui s’est tenue dans la région Évangéline au début des années 1980 et elle sera de nouveau la chanson thème de la grande rencontre des Arsenault en août prochain.  

 

Au cours de sa carrière musicale, Jeannita a produit deux enregistrements sur cassette et en 2016, elle a enregistré avec sa fille Caroline un disque de Noël qui a été très populaire.  On y retrouvait notamment la chanson-titre, Pays de rêve, une chanson qui traduit comme nulle autre la magie de Noël.  

 

Infirmière de formation, Jeannita Bernard est mariée avec Marcel Bernard.  Ils ont quatre enfants et de nombreux petits enfants.  

 

Rémi Arsenault (à gauche) et Caroline Bernard (à droite), tous deux issus de familles musiciennes, ont transmis la passion de la musique à leurs fi ls aînés Riel (à la basse) et Benoit (aux percussions). (Photos: J.L.)

L'Île-du-Prince-Édouard en images