FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 24 avril 2019
- Par  Ericka Muzzo



Cela fait quelques années qu’il songeait à faire paraître un nouvel ouvrage sur l’histoire de l’Acadie à l’Î.-P.-É.  Son précédent, paru en 1987, est écoulé depuis longtemps.  À l’approche du Congrès mondial acadien et des 300 ans de la présence acadienne à l’Île, en 2020, le moment était venu. 

Ce n’est toutefois qu’au Salon du livre de l’Î.-P.-É., au mois de juin, qu’il sera possible de se procurer le tout nouveau livre de Georges Arsenault, «Histoire illustrée de l’Acadie de l’Île-du-Prince-Édouard». 

Avec ses 120 pages, comprenant 60 photos, neuf cartes géographiques et plusieurs dessins, en plus de courts textes, il se veut davantage «grand public» que les précédents ouvrages de l’auteur. 

«C’est une lecture facile, qui pourra être utilisée dans les écoles ou ailleurs.  Je suis très satisfait des cartes, réalisées par Samuel Arsenault, qui permettent de mieux comprendre les déplacements des Acadiens», explique Georges Arsenault. 

Accessible à tous

Publiée pour la toute première fois, la carte des Acadiens de l’Île avant la Déportation pourrait intéresser les descendants à travers le monde.  Elle sera accompagnée d’un tableau indiquant les familles qui y habitaient, et leurs noms actuels. 

L’ouvrage s’étend sur trois siècles, divisés en huit chapitres : la période de 1720-1758, la Déportation de 1758, le retour, la vie économique, l’Église catholique, l’éducation, vivre en français et finalement la vie sociale et culturelle. 

«Ça n’a pas demandé autant de travail parce que j’avais déjà fait les recherches.  L’objectif était vraiment de rendre cette histoire accessible à plus de gens», confirme Georges Arsenault. 

L’ouvrage paraîtra en français aux éditions «Grande marée», et en anglais chez «Acorn Press».  Il ne sera d’ailleurs traduit par nulle autre que Sally Ross, dont nous vous présentons un petit portrait cette semaine. 

Sans notes de bas de page, mais avec une bibliographie fournie pour ceux qui désirent poursuivre leurs recherches, cet ouvrage sera un bon point de départ pour ceux qui désirent s’informer sur les 300 ans de présence acadienne à l’Î.-P.-É. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images