Communiqués de la province de l’Île-du-Prince-Édouard
29 octobre 2014
Le 28 octobre 2014
La province élabore des procédures et des mesures de santé publique et de contrôle des infections visant à prévenir la propagation de maladies infectieuses, à protéger les travailleurs de la santé et à offrir les meilleurs soins possibles aux patients, de dire le ministre de la Santé et du Mieux-être, Doug Currie, et la médecin hygiéniste en chef, Dre Heather Morrison.

« Nous voulons fournir aux professionnels de la santé et aux travailleurs de la santé de première ligne l’information, l’orientation, l’équipement de protection individuelle, la formation et le soutien dont ils ont besoin dans le cas improbable où un résident de la province subisse un test de détection du virus Ebola qui s’avère positif, de souligner le ministre Currie. Nous disposons d’excellentes procédures de contrôle des infections en place et nous collaborons avec nos homologues régionaux pour assurer une intervention immédiate qui est appropriée et efficace. » 

« La plupart des travailleurs de la santé à l’Î.-P.-É. n’auront aucun contact avec un patient présentant des symptômes de la maladie à virus Ebola, mais il importe qu’ils connaissent les protocoles en vigueur s’il advenait un cas suspect, de préciser la Dre Morrison. Nous savons que la formation est essentielle pour s’assurer que l’équipement de protection individuelle est bien utilisé et que les protocoles de sécurité sont en place. Nous tâchons de voir à ce que tous les travailleurs de la santé de première ligne se sentent bien formés et prêts à intervenir. »

Voici quelques questions et réponses fournies par le Bureau du médecin hygiéniste en chef afin d’aider les Insulaires à mieux comprendre la situation. 

Elles devraient répondre à quelques-unes des questions que se posent les Insulaires. 

Qu’est-ce que la maladie à virus Ebola?

La maladie à virus Ebola est une virose sévère caractérisée par l’apparition brutale de la fièvre, souvent accompagnée d’une extrême fatigue et de douleurs musculaires. Ces symptômes peuvent être suivis de maux de tête, d’une irritation de la gorge, de nausées, de vomissements et de diarrhée, et dans certains cas, d’hémorragies internes et de défaillances d’organes.

La maladie à virus Ebola est-elle nouvelle?

Non. Des flambées d’Ebola sont survenues de façon sporadique en Afrique subsaharienne depuis que la maladie a été identifiée en 1976.

Comment le virus Ebola se propage-t-il?

Le virus Ebola ne se transmet pas facilement d’une personne à une autre. Il se propage par contact direct (peau éraflée ou muqueuses telles les yeux ou le nez et la bouche) avec des liquides corporels de personnes infectées comme le sang, les selles, les vomissures et l’urine. Il ne se transmet pas par simple contact. Vous ne pouvez pas contracter le virus Ebola d’une personne qui ne présente pas les symptômes. 

A-t-on diagnostiqué un cas d’Ebola au Canada?

Non. Il n’y a aucun cas confirmé d’Ebola au Canada. 

Existe-t-il des restrictions concernant les voyages?

Avant de se rendre dans des régions à risque élevé, les Insulaires sont invités à lire les Conseils de santé aux voyageurs concernant la flambée d’Ebola à http://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/conseils-sante-voyageurs

Devrais-je m’inquiéter du fait de voyager par avion?

Vous ne pouvez pas contracter le virus Ebola par simple contact ou en étant assis près d’une personne qui n’est pas malade. Les gens font l’objet d’un examen de dépistage des symptômes lorsqu’ils quittent le pays affecté et lorsqu’ils arrivent au Canada. 

Je sais que l’Agence des services frontaliers du Canada soumet maintenant à un examen de dépistage tous les voyageurs qui rentrent au Canada en provenance d’une région affectée. Qu’est-ce que cela signifie pour l’Î.-P.-É.?

Le Bureau du médecin hygiéniste en chef sera maintenant avisé de tous les gens arrivant d’un pays affecté qu’il surveillera étroitement pendant 21 jours pour déceler les symptômes après leur dernier contact dans la région affectée. Si une personne développe les symptômes, elle sera transportée à un hôpital à Halifax qui procédera aux analyses et au traitement appropriés.

Que puis-je faire pour me protéger ainsi que ma famille?

Il n’existe aucune mesure particulière que doit prendre le public. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef tiendra régulièrement les Insulaires au courant de tout changement. 

Comme toujours, il est important de prévenir la maladie pour votre famille et vous-mêmes. C’est la saison du rhume et de la grippe à l’Î.-P.-É. Voici quelques mesures préventives :
• Se laver les mains souvent ou utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool; 
• Se faire vacciner contre la grippe pour se protéger contre une pandémie;
• S’absenter du travail ou de l’école si on est malade.

Que dois-je faire si je pense avoir contracté le virus Ebola?

Si vous avez séjourné dans un des pays affectés en Afrique de l’Ouest, notamment la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, ou en République démocratique du Congo, et que vous présentez des symptômes semblables à ceux du virus Ebola, téléphonez au 811. Vous serez soumis à un examen de dépistage et vous recevrez d’autres consignes. 

« Je félicite le Bureau du médecin hygiéniste en chef, ainsi que Santé Î.-P.-É, les médecins, les infirmières et infirmiers praticiens, le service 811, Island EMS et les autres intervenants qui s’emploient ardemment à s’assurer que les Insulaires en général et les travailleurs de la santé en particulier sont protégés, de dire le ministre Currie. Je suis certain que tous les ordres de gouvernement collaborent et sont bien préparés à intervenir si un cas d’Ebola était confirmé au Canada. »