Communiqués de la province de l’Île-du-Prince-Édouard
05 mai 2022

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef, a annoncé que la collecte des eaux usées pour y détecter la présence de COVID-19 (SARS-CoV-2) commencera le 5 mai 2022 à Charlottetown et à Summerside. L’analyse et la surveillance des eaux usées (eaux d’égout) pour la présence du SARS-CoV-2 permettront de détecter la COVID-19 au sein de ces communautés, sans avoir à prélever et à analyser des échantillons d’individus.

« L’analyse des eaux usées nous permettra de surveiller de près la présence de la COVID-19 et de ses variants dans la province, a affirmé la Dre Morrison. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef est reconnaissant de l’appui du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de l’Action climatique, des municipalités de Charlottetown et de Summerside, et du Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg pour leur rôle dans la mise en œuvre de la surveillance des eaux usées pour la COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard. »

Les échantillons d’eaux usées seront acheminés au Laboratoire national de microbiologie pour être analysés. Il faudra attendre cinq semaines avant que les données découlant de la surveillance soient accessibles au public, ce qui permettra de recueillir suffisamment de données pour dégager des tendances au sein de la communauté. La surveillance des eaux usées s’étendra à d’autres régions à l’avenir.

« Au fur et à mesure que nous allons de l’avant avec notre plan de transition pour la vie avec la COVID-19, cette possibilité d’analyser et de surveiller nos eaux usées est tout à fait opportune. Nous avons hâte d’aider la province à mettre ces renseignements additionnels sur la santé de notre communauté à la disposition de nos résidents et des autres Insulaires, » de dire Philip Brown, maire de Charlottetown.

L’analyse régulière des eaux usées pour détecter la COVID-19, qui consiste en une intervention auprès de la population, peut servir d’alerte précoce lorsqu’il y a une résurgence de cas, puisque le virus est souvent détecté dans les eaux usées avant le signalement de cas individuels au moyen de la surveillance traditionnelle (p. ex., résultats positifs individuels au test de dépistage de la COVID-19). L’analyse pourra également servir à surveiller la présence et la circulation de variants préoccupants durant les mois à venir.

Pour obtenir des renseignements à jour sur les mesures prises à l’Île-du-Prince-Édouard par rapport à la COVID-19, on peut consulter la page La COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard.
Document d’information
Le Bureau du médecin hygiéniste en chef continue de travailler de près avec le gouvernement fédéral, ses homologues provinciaux et territoriaux, les ministères et Santé Î.-P.-É. afin de suivre l’évolution de la situation et de se préparer pour tout impact d’ordre sanitaire, social et économique de la COVID-19 sur la province. Le risque pour la santé publique de la COVID-19 est continuellement réévalué, et les Insulaires seront informés au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Toute la population est invitée à suivre les mesures habituelles de prévention :

  • Se faire vacciner;
  • Porter un masque à trois couches bien ajusté dans les lieux publics intérieurs;
  • Limiter le nombre de personnes avec qui l’on est en contact;
  • Se laver les mains souvent avec de l’eau et du savon;
  • Couvrir sa bouche avec l’intérieur du coude ou un mouchoir pour tousser et éternuer;
  • Rester chez soi si l’on ne se sent pas bien;
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche;
  • Pratiquer l’éloignement physique en restant à deux mètres (six pieds) d’autrui;
  • Ne pas partager des articles comme des verres et des bouteilles d’eau;
  • Nettoyer souvent les surfaces telles que les robinets, les poignées de porte et les comptoirs.