FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 14 mars 2019

Le gouvernement provincial renforce le secteur infirmier, ce qui bénéficiera aux Insulaires, en embauchant plus d’infirmières dans le cadre d’un nouveau programme d’incitatifs, en augmentant le nombre d’infirmières praticiennes et en offrant un nouveau programme pour aider les infirmières formées à l’étranger à pratiquer à l’Île-du-Prince-Édouard.


Depuis janvier 2019, l’Île-du-Prince-Édouard a embauché 12 infirmières autorisées nouvellement diplômées pour des postes permanents à temps plein dans le cadre du nouveau programme d’incitatifs pour le recrutement d’infirmières et au moins 40 autres diplômés se feront offrir des postes dans le cadre du programme ce printemps. Santé Î.-P.-É. s’emploie actuellement à pourvoir environ 80 postes permanents et temporaires en soins infirmiers.

« Nos infirmières font une réelle contribution dans la vie de nos patients, de leur famille et des collectivités de l’Île-du-Prince-Édouard, a déclaré le ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell. Que vous soyez fraîchement diplômé en soins infirmiers ou que vous ayez des années d’expérience, l’Île offre diverses occasions d’emplois en soins d’infirmiers dans l’ensemble de la province, et nous travaillons assidûment pour que notre personnel infirmier demeure fort. »

Le gouvernement investit aussi environ 300 000 $ pour embaucher cinq infirmières praticiennes à temps plein : quatre offriront un appui à de grands cabinets de médecine familiale dans le comté de Queens et une appuiera le service provincial de gastroentérologie pour le suivi et la surveillance des patients.

« À mesure que notre population croît et que les besoins de soins de santé des Insulaires évoluent, le rôle des infirmières devient plus important pour que les Insulaires continuent à avoir accès aux programmes et aux services qui favorisent leur santé et leur bien-être, a commenté Marion Dowling, infirmière autorisée et chef des services infirmiers, des services paramédicaux et des expériences des patients. Nous sommes chanceux d’avoir du personnel infirmier résilient et dynamique dans notre province, et nous travaillons à le rendre plus sensible aux besoins pour améliorer la continuité des soins, attirer plus d’infirmières et mieux relever les défis en matière de recrutement. »

En plus d’avoir procédé à des embauches, la province a lancé un nouveau programme d’intégration des infirmières autorisées formées à l’étranger pour soutenir les infirmières autorisées formées hors Canada afin qu’elles obtiennent la formation dont elles ont besoin pour exercer la profession d’infirmière à l’Île-du-Prince-Édouard.

« Les infirmières représentent le pilier de notre système de soins de santé, a indiqué le ministre Mitchell. Beaucoup d’infirmières formées à l’étranger arrivent à l’Île-du-Prince-Édouard avec énormément d’expérience et le désir de travailler. En offrant ce nouveau programme, nous leur fournissons une voie pour se joindre à notre main-d’œuvre. »

« Une mesure clé de notre plan d’action pour la population vise à soutenir les personnes ayant des titres de compétences obtenus à l’étranger pour qu’elles fassent la transition vers un emploi lié à leur domaine dans notre province, a expliqué le ministre de la Main-d’œuvre et des Études supérieures, Sonny Gallant. Grâce au programme d’intégration des infirmières autorisées à l’Île-du-Prince-Édouard, les infirmières de l’étranger peuvent bénéficier d’un processus d’intégration accéléré, ce qui leur permet de se joindre à notre main-d’œuvre plus rapidement et facilement. »

« Les étudiantes inscrites au projet pilote ont un bagage riche et diversifié en soins infirmiers, a commenté Kerie Murphy, coordinatrice et monitrice pour le programme d’intégration des infirmières autorisées. Elles ont un désir de pouvoir retourner travailler comme infirmière autorisée, le rôle pour lequel elles avaient été formées. De plus, elles participent très activement au cours et sont très heureuses que ce programme se tienne à l’Île-du-Prince-Édouard. »

Pour plus de renseignements sur les soins infirmiers et les carrières dans le domaine de la santé à l’Île-du-Prince-Édouard, visitez le www.princeedwardisland.ca/fr/sujet/emplois-dans-le-domaine-de-la-sante.


Document d’information

L’an dernier, Santé Î.-P.-É. a ajouté 53 postes en soins infirmiers, ce qui inclut des infirmières praticiennes, des infirmières autorisées et des infirmières auxiliaires autorisées. Actuellement, on compte 2 037 infirmières qui travaillent dans des établissements de soins de santé dans la province :
•    31 infirmières praticiennes
•    1 440 infirmières autorisées
•    566 infirmières auxiliaires autorisées

Les infirmières praticiennes travaillent dans divers milieux de soins dans la province, y compris en soins primaires, en oncologie, en soins de longue durée, dans le Programme provincial des maladies rénales, dans le Programme provincial sur le diabète, dans le programme COACH et avec la clinique d’intervention orthopédique de l’Île-du-Prince-Édouard.

À propos du programme d’incitatifs pour le recrutement d’infirmières
Ce nouveau programme est offert aux infirmières praticiennes et aux infirmières autorisées diplômées ainsi qu’aux infirmières autorisées expérimentées. Les infirmières embauchées dans le cadre du programme s’engagent à pratiquer pendant deux ans.

Les infirmières praticiennes et les infirmières autorisées nouvellement diplômées reçoivent un versement unique de 1 100 $ en guise de mesure incitative pour les aider à payer les frais de l’examen national en soins infirmiers et le coût d’inscription pour pratiquer à l’Île-du-Prince-Édouard.

Pour les infirmières expérimentées, le programme fournit un versement unique de 5 000 $ en guise de mesure incitative pour des postes vacants d’infirmière autorisée désignés qui sont difficiles à pourvoir à Santé Î.-P.-É.

À propos du programme d’intégration des infirmières autorisées formées à l’étranger
Il s’agit d’un nouveau programme d’études de 13 mois pour préparer les infirmières formées à l’étranger à être admissibles à une demande d’inscription au Collège des infirmières autorisées de l’Île-du-Prince-Édouard pour pratiquer la profession d’infirmière dans la province. Les infirmières formées à l’étranger en bénéficieront, car cela permettra de bonifier leurs divers bagages culturels et de connaissances, grâce à une formation complète sur la pratique de la profession d’infirmière au Canada.

Par le passé, les infirmières autorisées formées à l’étranger qui désiraient travailler à l’Île-du-Prince-Édouard passaient par le Registered Nurses Professional Development Centre (centre de perfectionnement professionnel des infirmières autorisées) à Halifax, en Nouvelle-Écosse. À l’automne 2018, le centre de Halifax a informé l’Île-du-Prince-Édouard que, en raison de l’augmentation du nombre de demandeurs en Nouvelle-Écosse, il ne serait plus possible de fournir le soutien éducatif aux infirmières formées à l’étranger qui habitent à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le programme est un projet pilote d’un an rendu possible par une contribution de 60 000 $ du ministère de la Main-d’œuvre et des Études supérieures.

À propos de la Stratégie pour les soins infirmiers
En 2017, Santé Î.-P.-É. a publié sa première stratégie pour les soins infirmiers intitulée – Stratégie pour les soins infirmiers de Santé Î.-P.-É. : 2017-2020 – qui indique l’orientation stratégique à suivre pour les soins infirmiers dans la province. Les priorités stratégiques incluent le renforcement d’activités de recrutement et de maintien en poste, y compris l’examen de programme d’incitatifs et l’embauche de nouveaux diplômés.

L'Île-du-Prince-Édouard en images