Communiqués de la province de l’Île-du-Prince-Édouard
19 avril 2014
Le 16 avril 2014
Le gouvernement provincial de l’Î.-P.-É. collabore avec le secteur de l’aquaculture pour renseigner les gens au sujet des espèces aquatiques envahissantes qui pourraient avoir une incidence sur l’industrie des fruits de mer de l’Île, a annoncé Ron MacKinley, ministre des Pêches, de l’Aquaculture et du Développement rural. 

« L’industrie des fruits de mer joue un rôle important à l’Île; elle emploie plus de 3000 Insulaires et injecte plus de 80 millions de dollars dans l’économie de la province, a souligné le ministre MacKinley. Ce secteur a été sévèrement touché par des espèces aquatiques envahissantes comme le crabe européen et les tuniciers. Nous devons éduquer les utilisateurs de nos cours d’eau à ce sujet pour ralentir la propagation de ces espèces invasives et empêcher l’introduction de nouvelles espèces dans nos eaux. »

Le projet de sensibilisation sur les espèces aquatiques invasives est coordonné par la Prince Edward Island Aquaculture Alliance grâce aux fonds octroyés par la Prince Edward Island Atlantic Shrimp Corporation et le ministère des Pêches, de l’Aquaculture et du Développement rural. 

La campagne prendra la forme de matériel éducatif (site Web, circulaires, affiches, enseignes, etc.) visant à sensibiliser les gens aux espèces invasives. Le projet financera également des exposés qui seront présentés dans le cadre de divers événements, notamment lors de salons nautiques pour renseigner les propriétaires de bateaux sur les moyens de prévenir la propagation d’espèces envahissantes. 

« Il incombe à notre industrie de mener des projets sur des questions cruciales relatives à l’aquaculture, d’affirmer Ann Worth, directrice exécutive de la Prince Edward Island Aquaculture Alliance. Il est important de protéger nos eaux contre la propagation et l’introduction d’espèces invasives. Si nos moules, huîtres et poissons sont de qualité mondiale et notre industrie est prospère, c’est en partie parce que nous prenons les mesures nécessaires pour gérer et protéger notre environnement aquatique. »

Le ministre MacKinley ajoute : « Le ministère des Pêches, de l’Aquaculture et du Développement rural est fier d’appuyer le financement de ce projet ainsi que l’épanouissement de l’industrie des fruits de mer de l’Île-du-Prince-Édouard. »