FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 24 mars 2014
Robert Vessey, ministre des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure, rappelle aux Insulaires qu’il est interdit d’utiliser des appareils portatifs au volant.

« Il est dangereux et illégal d’utiliser un téléphone intelligent ou tout autre appareil portatif au volant, a souligné le ministre Vessey. En encourageant les Insulaires à laisser faire leur cellulaire, nous les incitons à modifier leur routine de façon à développer de bonnes habitudes de conduite à long terme. »

Le ministère des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure de l’Î. P.-É. et le Bureau d’assurance du Canada ont décidé de poursuivre un programme créé l’année dernière en s’associant à la station de radio Hot 105.5 FM dans le cadre d’une campagne visant à éliminer la distraction au volant. L’annonce a eu lieu ce matin à l’école Charlottetown Rural High.

De juin à août 2013, près de 4 500 Insulaires ont signé une promesse auprès de Hot 105.5, s’engageant ainsi à laisser faire leur cellulaire pendant deux mois. Le nombre de condamnations liées à la distraction au volant, qui était à son plus haut niveau en quatre ans en 2012, est passé de 258 à 215 en 2013. À l’Île-du-Prince-Édouard, il est interdit d’utiliser un appareil portatif au volant depuis 2010. 

Cet été, Hot 105.5 sera sur place lors des nombreux festivals qui se dérouleront dans la province. La station de radio prépare quelques surprises pour les Insulaires qui s’engagent à réduire les distractions lorsqu’ils conduisent. Ceux et celles qui signent la promesse courront la chance de gagner un iPad.

« Le Bureau d’assurance du Canada est heureux de faire partie d’un partenariat qui aide les Insulaires à s’aviser des dangers qui les empêchent de se concentrer sur la conduite, d’affirmer Amanda Dean, vice-présidente du Bureau d’assurance du Canada en Atlantique. La distraction au volant joue un rôle dans bon nombre de collisions; nous devons donc convaincre les gens que la pratique d’envoyer des textos et d’utiliser un téléphone en conduisant est socialement inacceptable et toujours dangereuse. »

Les conducteurs qui se font arrêter pour avoir utilisé un appareil portatif au volant sont passibles d’une amende de 400 $ et perdent trois points d’inaptitude, sans compter les conséquences plus graves qui s’imposent en cas de blessures ou de mort. Pour en savoir davantage sur la campagne « Laissez faire votre cellulaire », visitez le site www.hot1055fm.com. Pour vous renseigner sur la distraction au volant, consultez le site www.gov.pe.ca/distracteddriving.

L'Île-du-Prince-Édouard en images