Communauté
01 août 2022

Étudiante en troisième année en sciences infirmières à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, Kyra Doyle a appris le français dans des écoles d’immersion française à Summerside.  Ses parents sont anglophones et ses grands-parents sont Acadiens, mais ils ne lui ont jamais parlé français. 

Kyra a commencé ses études universitaires dans le programme d’ingénierie pendant 2 années.  Elle a réalisé qu’elle n’était pas intéressée par le matériel et ses notes en souffraient.  Elle a changé pour le programme des sciences infirmières.  «Dans la première semaine, je savais finalement que j’étais dans le bon programme pour moi.  Parce que je pouvais écouter les lectures et j’étais intéressée par le matériel pour la première fois depuis 2 ans,» dit-elle.

Elle voulait un emploi où elle pouvait faire une différence dans la vie des autres et aussi quelque chose qui lui permet de voyager et d’avoir une vie et une carrière stables.

Kyra travaille au Manoir Summerset à Summerside.  «C’est vraiment important de savoir parler français parce que beaucoup de personnes qui vivent au manoir parlent seulement le français dit-elle et les personnes qui ont de la démence ne se souviennent pas de l’anglais parfois, car le français était la première langue qu’elles ont apprise».

Son objectif serait de travailler à l’hôpital Prince County et de vivre à Summerside, car c’est là où elle a grandi avec sa famille.  Elle sait aussi que plusieurs personnes acadiennes et francophones de la région Évangéline et de Tignish viennent à l’hôpital de Summerside pour des services. 

Après ses études, Kyra aimerait commencer sa carrière dans la médecine principale pour ensuite s’orienter sur la chirurgie en salle d’opération comme dans la série Grey’s Anatomy. 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Communauté