FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard
Le 20 novembre 2018

De gauche à droite, Robert Mitchell, ministre de la Santé et du Mieux-être et ministre responsable des sports, David Patterson, président et directeur exécutif du Conseil des Jeux du Canada, et Lynn Blouin, membre du conseil.  (Photo : Gouvernement de l’Î.-P.-É.)

De nombreuses consultations avaient eu lieu en vue du dépôt de la candidature, en mai dernier, et il est désormais officiel que l’Île-du-Prince-Édouard accueillera dans cinq ans athlètes et amateurs de sports d’hiver, à l’occasion de la 29e édition des Jeux du Canada.

«Les Jeux offrent à nos jeunes athlètes une chance de participer à des compétitions sportives à l’échelon national.  Ils offrent également une occasion de dynamiser notre économie locale, de renforcer l’esprit communautaire et de stimuler le bénévolat», a affirmé Robert Mitchell, ministre de la Santé et du Mieux-être et ministre responsable des sports.

Ce sera la troisième fois que l’Î.-P.-É. accueillera cette compétition multisports bisannuelle, semblable aux Jeux olympiques, mais spécifique au Canada.  Selon la province, 81,5 millions avaient été injectés dans l’économie locale à l’occasion des Jeux d’été en 2009, qui avaient attiré quelque 15 000 visiteurs et encouragé la création et l’amélioration d’installations à l’Île.

«S’il existe déjà des besoins dans les communautés, et que de nouvelles infrastructures pouvaient bénéficier à celles-ci, mais aussi aux Jeux, ça a du sens qu’on travaille ensemble envers le même objectif», fait remarquer Tanya Gallant, membre du comité de candidature au département des langues, de l’inclusion et de la culture.

Celle-ci note également que l’événement sera entièrement bilingue, une aubaine pour la communauté acadienne et francophone.  «Toute la publicité, l’accueil, les activités culturelles, et les bénévoles devront avoir une partie en français.  Ça va faire rayonner l’Île au niveau national, incluant toutes les cultures qui s’y trouvent», se réjouit Mme Gallant.

Cinq petites années

Le temps risque de passer vite d’ici 2023, même si la date peut sembler loin.  D’ici là, la ville de Red Deer en Alberta accueillera les Jeux d’hiver 2019, et la région de Niagara, en Ontario, sera l’hôte des Jeux d’été 2021.

En Alberta, on prévoit d’accueillir quelque 3600 athlètes et plus de 20 000 visiteurs. Au-dessus de 4000 bénévoles seront mis à contribution, du 15 février au 3 mars.

La planification des Jeux à l’Île sera placée entre les mains de la société hôtesse, dont l’un des premiers mandats sera de faire le point avec le Conseil des Jeux du Canada et de combler les principaux postes de direction.  La Société sera coprésidée par l’homme d’affaires Wayne Carrew et le conseiller de Summerside Brian McFeely.

En 2023, à l’Île, on pourra s’attendre à des prouesses dans 26 sports comme le hockey, le ski acrobatique et de fond, le patinage artistique et deux nouvelles épreuves : la boxe féminine et le double mixte en curling.  Les préparatifs en vue de cet événement d’envergure ne font que commencer. 

- Par Ericka Muzzo
Banner

L'Île-du-Prince-Édouard en images