Patrimoine
28 septembre 2021 Par Jacinthe Laforest
René Hurtubise, directeur de l’éducation, des programmes et des services en français au ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu, reçoit le prix La Petite Nyctale des mains de la présidente de l’Association du Musée acadien de l’Î.-P.-É., Alméda Thibodeau, assistée de Louis Arsenault, membre du conseil et narrateur du texte de présentation du lauréat 2021. (Photo : J.L.)

Les activités du 300e anniversaire de l’Acadie, souligné en 2020, ont été moindres que prévu, en raison de la pandémie.  Cependant, la pandémie n’a pas empêché René Hurtubise et son équipe au ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu de mener à bien la confection d’un livre ressource sur l’histoire de l’Acadie de l’Île.  C’est la publication de ce livre, intitulé «L’Acadie de l’Île-du-Prince-Édouard 300 ans d’histoire», qui avalu à René Hurtubise et à son équipe de recevoir le prix La Petite Nyctale de l’Association du Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard. 

René Hurtubise a été touché de recevoir, au nom de son équipe, le prix La Petite Nyctale, qui lui a été présenté le mercredi 22 septembre lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association du Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard.  «Pour nous, c’était un défi.  Comment raconter dans un livre, 300 ans de développement, 300 ans de pêche, de francophonie? Comment choisir ce qui est le plus important et le plus pertinent? Plutôt que de raconter une longue histoire, on a choisi de raconter une quarantaine d’histoires plus courtes, pour piquer la curiosité des jeunes.  Ce livre est un point de départ.  Au lieu de répondre à toutes les questions, on a choisi une approche pour stimuler chez les jeunes l’envie de poser des questions, d’en apprendre plus sur leur histoire», décrit René Hurtubise. 

Aussi populaire que le livre des records Guiness

René Hurtubise visait haut pour ce livre.  «Ça fait sept ans que je veux faire ce livre.  Le projet était toujours là en veille, et c’est finalement durant les récentes années, avec le 300e anniversaire de l’Acadie de l’Île en tête, que nous avons réussi à mobiliser les forces nécessaires pour faire avancer le projet.  Georges Arsenault et Linda Lowther ont fait un travail remarquable sur les textes et dans notre équipe du ministère, nous avons pu compter sur Josée Babineau qui a pris cela en main.  Nous sommes très fiers du résultat», avoue René Hurtubise. 

Pour lui, il ne suffisait pas de faire un livre.  Il voulait faire un livre qui serait populaire auprès des jeunes.  «Quand je parlais avec les artisans de ce livre, et entre autres avec Georges Arsenault, je disais que je voulais un livre aussi populaire que le livre des records Guiness.  La barre était haute, mais c’est pour dire que je voulais un ouvrage coloré, attrayant pour les jeunes.  Ce livre s’adresse aux jeunes de la 4e à la 12e année et certainement, à toutes les personnes qui s’intéressent à l’Acadie, peu importe leur âge», soutient René Hurtubise. 

Pour lui, cet ouvrage est essentiel et sa parution contribue à corriger l’absence de ressources modernes et attrayantes où les élèves, en particulier les élèves des écoles de la Commission scolaire de langue française, peuvent se reconnaître et reconnaître leur propre communauté.

René Hurtubise, avec le livre, L’Acadie de l’Île-du-Prince-Édouard 300 ans d’histoire, dont il est très fier.   

 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier