Patrimoine
12 août 2021 Par Aveyanna Poulin
L’édifice de la Banque des fermiers de Rustico est un monument national d’importance architecturale pour l’Î.-P.-É.

Si les Acadiens font toujours partie de l’Î.-P.-É, c’est le résultat de beaucoup de labeur et d’efforts pour garder la langue française et le patrimoine intacts.

Rustico, plus ancienne communauté acadienne de l’Île-du-Prince-Édouard, comprend un héritage et un patrimoine sans pareil pour les Acadiens, incluant la Banque des fermiers et la Maison Doucet.  Toutes deux ouvertes aux visiteurs jusqu’au 15 septembre, elles offrent une histoire témoignant de l’importance de leur héritage. 

Construite en 1864, la Banque des fermiers a été créée pour permettre aux Acadiens d’avoir de meilleures conditions de vie.  À cette époque, le père George Antoine Belcourt est envoyé à Charlottetown dans la paroisse de Rustico chez les Acadiens où il découvre une communauté en manque d’instruction et dont l’état financier est lamentablement mauvais.  Pour contrer ce problème, il crée la Banque des fermiers de Rustico et met en place une école et une bibliothèque.  Le père Belcourt initie les Acadiens à l’agriculture, leur permettant ainsi d’améliorer leurs conditions de vie.  Grâce à la Banque des fermiers, les Acadiens de la région de Rustico se voient retrouver une économie stable.  La Banque des fermiers est un rappel du travail acharné des Acadiens et de personnes, comme le père Belcourt, pour préserver la langue française et la communauté.

Lors des visites, les visiteurs ont également l’opportunité de découvrir l’une des plus vieilles maisons acadiennes de l’Île.  La maison Doucet, selon les tests, daterait de 1772, soit environ 25 ans après la déportation de 1758.  «On demande, aux gens, de ne toucher à rien parce que l’huile des mains pourrait endommager les matériaux.  Ils sont très vieux», soutient Mary MacDonald, guide interprète bilingue.

Maintenant située à côté de la banque, la Maison Doucet a été déplacée et rénovée en 1999, par le groupe communautaire Les Amis de la Banque des fermiers de Rustico.  Les habitants de Rustico ont apporté leur aide dans l’entreprise de ce projet, ce qui a permis au public de la visiter à partir de 2004. 

Aujourd’hui, les deux musées se situant à Rustico, accueillent l’ancienne caisse populaire Saint-Augustin dans leur famille.  Les visiteurs pourront en profiter dès l’année prochaine.  «Oui, les rénovations ne sont pas terminées.  Ce qu’on veut faire, c’est qu’on va avoir un endroit où les personnes peuvent venir, puis voir où sont exactement tous les musées sur l’Île qui sont à propos des Acadiens, puis aussi un endroit pour raconter l’histoire des caisses populaires qui étaient ici», partage Mary MacDonald, employée bilingue à la Banque des fermiers de Rustico.  Étudiante à l’École François-Buote, elle permet aux anglophones comme aux Acadiens de découvrir l’histoire de ces musées historiques.

Les projets de rénovations ont commencé l’automne dernier.  «C’est vraiment nouveau! La Banque des fermiers et la Maison Doucet organisent à l’occasion des repas sur le site et des activités familiales.  On fait des soupers, ici, à la Maison Doucet.  On pense aussi qu’on va avoir une démonstration de la manière dont les Acadiens faisaient leur beurre et leur nourriture», explique Mary MacDonald.

Les visiteurs peuvent facilement suivre les activités et les horaires sur le site de la Banque des fermiers ou encore sur la page Facebook. 

 

Cette photo est prise à l’intérieur de la Banque des fermiers.  Il s’agit d’une exposition qui raconte l’historique qui a été un lien important dans l’établissement des «Caisses populaires».

La Maison Doucet est la plus ancienne de Rustico et de ses environs et probablement de toute la province.  Elle se trouve sur le même site que la Banque des fermiers.

 

La Maison Doucet a été complètement restaurée et contient de nombreux artefacts et d’ameublements antiques.

 

Un troisième immeuble accueillera les visiteurs dès l’an prochain. Il s’agit de l’ancienne caisse populaire Saint-Augustin. L’édifice se trouve à l’entrée du chemin Church à Rustico.  Il s’agit du chemin qui vous amènera à la Banque des fermiers et la maison Doucet.  (Photos : Aveyanna Poulin)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier