Le 12 octobre 2017


Le soleil automnal a fait apparaître un bel arc-en-ciel à travers l’eau de la fontaine qui surplombe le magnifique étang.


La saison touristique a été magnifique à l’Île-du-Prince-Édouard et l’automne s’annonce aussi très beau.  Pour une entreprise comme Les Maisons de bouteilles, à Cap-Egmont, qui inclut des jardins et des visites en plein air, le beau temps est un atout, ne serait que pour l’entretien des plantes. 

«Les visiteurs viennent, peu importe s’il fait beau ou s’il pleut.  Lorsqu’il pleut, nous leur prêtons un parapluie pour qu’ils puissent faire les visites.  Ils vivent une expérience complètement différente de ceux qui visitent sous le soleil», a indiqué Diane Gallant, gérante de l’entreprise depuis deux ans. 

Le 5 octobre dernier, c’était le tout dernier jour officiel de la saison 2017 pour les Maisons de bouteilles.  Même si on est en octobre, les jardins étaient encore très beaux et plusieurs visiteurs en ont profité. 

«Nous fermons toujours durant la semaine qui précède la fête de l’Action de Grâce.  Même si on est fermé, il reste encore beaucoup de travail à faire.  Il faut faire l’inventaire, dans la boutique et aussi, préparer les plantes pour l’hiver.  Et ça, il faut que soit fait pendant l’automne», explique Diane Gallant. 

Les Maisons de bouteilles est une entreprise familiale, qui a beaucoup grandi avec les années.  Les premières structures en bouteilles et mortier ont été assemblées par Édouard Arsenault à partir de 1980, durant ses années de retraite.  Ses Maisons de bouteilles ont tout de suite attiré la curiosité et il était fier de l’intérêt suscité. 

Lorsqu’elle a pris en main l’héritage de son père, Réjeanne Arsenault a élaboré des jardins et a continué de faire croître l’entreprise, qui attire chaque année un peu plus de visiteurs.  «Je pense qu’on a augmenté un peu par rapport à l’an dernier.  C’est constant.  Nos chiffres montent tout le temps.  Et les visiteurs sont très touchés par l’histoire du site, et par le travail qu’Édouard a fait», souligne Diane Gallant.

Tout sur le site est inspiré par la vie d’Édouard.  Il aimait les fleurs et les arbres, et il en cultivait lui-même.  Il a été gardien au phare de Cap-Egmont, et cette partie de sa vie est illustrée par le petit phare qui sert de centre d’interprétation, au bout des jardins. 

Édouard était un homme simple, qui serait sans doute surpris par les nombreux prix reçus et par l’attention des médias d’un peu partout.  Cet été, par exemple, au moins quatre grands événements médiatiques ont eu lieu. 

Pour démarrer cette 37e saison de 2017 en beauté, le Toronto Star, dans son édition du 6 mai, a présenté les Maisons de bouteilles comme l’une des 10 activités principales à faire à l’Î.-P.-É. cet été. 

En août dernier, le réseau de télévision CTV a réalisé un beau reportage sur Les Maisons de bouteilles.  On peut encore le visionner sur la page Facebook de l’entreprise. 

Plus récemment, le 26 septembre, Eric Dowdle, de l’émission américaine Painting the Town with Eric, s’est arrêté aux Maisons de bouteilles dans le cadre de sa tournée ici dans la province.  Il a déjà posté des photos sur sa page Facebook, mais on ne sait pas encore exactement quand l’épisode sera diffusé. 

De même, plus récemment encore, le 4 octobre, une équipe de la chaîne de télévision AMI TV, une chaîne entièrement adaptée aux téléspectateurs aveugles ou ayant une vision partielle.  Encore là, on ne sait pas à quel moment le reportage sera diffusé. 

«Je ne sais pas comment ils entendent parler de nous.  C’est certain que ce n’est pas nous qui les sollicitons.  Nous avons une très bonne cote sur Trip Advisor.  Nous avons reçu un certificat de 4,5 étoiles sur 5 pour 2017.  Je pense que l’an prochain, on pourra monter à 5 étoiles», a indiqué Diane Gallant. 

L’entreprise procure du travail à quatre personnes à temps plein, en haute saison, incluant la jardinière en titre, Léona Cameron, qui fait un travail remarquable.  Il y a aussi deux employés à temps partiel.


La gérante depuis deux ans des Maisons de bouteilles, Diane Gallant, prend le temps de parler avec les visiteurs.






La nature était encore très jolie lors de la dernière journée de la saison le 5 octobre et les visiteurs l’appréciaient beaucoup. 


- Par Jacinthe Laforest 

La Ferme Bernadale reçoit des honneurs nationaux
Communauté

La Ferme Bernadale reçoit des honneurs nationaux

06 décembre 2021Marcia Enman

Etel Pame Avalanche Red de la Ferme Bernadale de Saint-Philippe continue de faire belle figure.  Elle a reçu la 1re place lors de l’Exposition nationale canadienne Holstein rouge et  blanche 2021, dans la catégorie 4 ans et en plus, elle a reçu le prix de Grande Championne de Réserve.  La compétition nationale a eu lieu il y a quelques semaines à Saint-Hyacinthe, Québec. 

Le 6 décembre sera souligné dans un format hybride
Société

Le 6 décembre sera souligné dans un format hybride

03 décembre 2021Jacinthe Laforest

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.  Il y a maintenant plus de 30 ans que le meurtre de 14 jeunes femmes a été commis à Polytechnique Montréal, le 6 décembre 1989.  Cet acte violent de misogynie a secoué le pays et a amené le Parlement à faire du 6 décembre la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

«Sans leur aide, je n’aurais pas pu écrire ce témoignage» : Nathalie Vendrys
Société

«Sans leur aide, je n’aurais pas pu écrire ce témoignage» : Nathalie Vendrys

03 décembre 2021Jacinthe Laforest

Pour la première fois depuis 32 ans, Nathalie Vendrys a décidé de prendre la parole pour raconter comment elle a vécu le 6 décembre 1989, alors qu’elle se destinait à entrer à l’Université de Sherbrooke en 1990, pour entreprendre ses études et devenir ingénieure.  La Voix acadienne vous invite à lire ce témoignage courageux qui rapproche de notre vécu insulaire cet événement monstrueux contre des femmes.

le porte voix logo blanc

Le Porte-Voix

Le Porte-Voix est une nouvelle initiative de La Voix acadienne mise en œuvre grâce au Fonds d’appui stratégique aux médias communautaires (FASMC).  Il aborde des thématiques diverses qui touchent la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, particulièrement les jeunes et les familles.

 Nous remercions Patrimoine Canada (Programme de Développement des communautés de langue officielle), Réseau.Presse et nos commanditaires privés pour leur contribution au projet.

Voir tous les thématiques

Semaine nationale de l’immigration francophone
Le Porte-Voix

Semaine nationale de l’immigration francophone

05 novembre 2021

La neuvième édition de la Semaine nationale de l’immigration francophone bat son plein. Célébrée chaque année en novembre, cette semaine est l’occasion de promouvoir la diversité francophone à travers le pays. Le thème de cette année est “Une francophonie aux milles saveurs”. Ça donne faim!

Vive la rentrée!
Le Porte-Voix

Vive la rentrée!

09 septembre 2021

En cette rentrée 2021, les étudiants ont des objectifs, certains ont des craintes et certains ont des rêves sur le point de se réaliser. Dans cette édition du Porte-Voix, on discute avec des étudiants qui retournent sur les bancs d’école et nous vous présentons également les nouveautés de la Commission scolaire de langue française. 

Vivre pleinement son île cet été!
Le Porte-Voix

Vivre pleinement son île cet été!

05 juillet 2021

Jeu-concours

Saurez-vous trouver les cinq différences? N’oubliez pas de participer à notre concours en cliquant ci-dessous!

PARTICIPER

LaVoix WebBanner June2021 3

L’école est terminée et les règles sanitaires se sont enfin desserrées à l’Île-du-Prince-Édouard : la saison touristique est bel et bien commencée! Comment profiterez-vous de votre île cet été?

Découvrez les coups de cœur et les secrets les mieux gardés de nos lecteurs dans cette deuxième édition du Porte-Voix. N’oubliez pas de participer à notre concours!

Le projet est rendu possible grâce à l’appui financier du Fonds d'appui stratégique aux médias communautaires. Dans les prochains mois, La Voix acadienne publiera d’autres cahiers sur d’autres thèmes.

Finissants 2001
Le Porte-Voix

Finissants 2001

05 juillet 2021

Cette première parution du Porte-Voix est une publication suite à une demande d’une finissante de 2001, Jocelyn Gallant.  Puisque la plus grande classe (2001) de l’École Évangéline ne pouvait pas s’organiser pour se rencontrer pour une Fête pour célébrer son 20e anniversaire dû aux restrictions de la pandémie, elle a eu l’idée de produire un cahier spécial afin de connaître un peu où sont rendue les diplômés de 20 ans passés dans le cas de cette classe de finissants. La Voix acadienne a accepté de faire la publication de ce cahier avec son aide.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans : un bénéfice supérieur au risque
Actualité

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans : un bénéfice supérieur au risque

01 décembre 2021Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans a débuté vendredi 26 novembre à l’Île-du-Prince-Édouard.  La province espère vacciner 80 % de cette tranche d’âge d’ici le printemps prochain.  Si certains effets indésirables sont montrés du doigt, le bénéfice reste indéniable.  D’autant qu’aucun enfant n’a eu de complications sévères depuis le début des injections aux États-Unis.

Aux États-Unis, diffusion massive de la COVID-19 parmi les cerfs de Virginie
Actualité

Aux États-Unis, diffusion massive de la COVID-19 parmi les cerfs de Virginie

26 novembre 2021Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Une étude américaine rapporte que plus de 80 % des cerfs de Virginie, testés entre avril 2020 et janvier 2021 dans plusieurs régions de l’État d’Iowa, ont été exposés à la COVID-19.  Les chercheurs ont découvert que le virus circulait de l’homme au cervidé et se transmettait largement entre animaux.  Des découvertes qui pourraient avoir des conséquences importantes sur la persistance à long terme de la pandémie.

Communauté

La Ferme Bernadale reçoit des honneurs nationaux
Communauté

La Ferme Bernadale reçoit des honneurs nationaux

06 décembre 2021Marcia Enman

Etel Pame Avalanche Red de la Ferme Bernadale de Saint-Philippe continue de faire belle figure.  Elle a reçu la 1re place lors de l’Exposition nationale canadienne Holstein rouge et  blanche 2021, dans la catégorie 4 ans et en plus, elle a reçu le prix de Grande Championne de Réserve.  La compétition nationale a eu lieu il y a quelques semaines à Saint-Hyacinthe, Québec. 

Le pouvoir d’un simple bol de fricot pour réunir deux personnes seules
Communauté

Le pouvoir d’un simple bol de fricot pour réunir deux personnes seules

30 novembre 2021Jacinthe Laforest

Le samedi 6 novembre, Ella Caissie, née Cormier, a épousé Robert Poirier en la belle église de Miscouche.  La messe a été célébrée par le père Éloi Arsenault.  «Il nous a dit que c’est la première fois qu’il unit deux personnes qui ont des arrières-petits-enfants», indiquent Ella et Robert, au cours d’un entretien dans leur appartement à Miscouche.

Culture

Produire des films en français et intéresser le public : un casse-tête
Culture

Produire des films en français et intéresser le public : un casse-tête

22 novembre 2021Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

La Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard propose de former des artistes aux métiers du cinéma et de la vidéo, avec l’idée de créer un écosystème du film francophone dans la province.  Reste à savoir si les longs-métrages produits rencontreront leur public une fois en salle.

Rita Arsenault présente «Mes choses préférées», une exposition au Centre culturel Lefurgey
Culture

Rita Arsenault présente «Mes choses préférées», une exposition au Centre culturel Lefurgey

13 octobre 2021Jacinthe Laforest

Son nom est sur la liste des artistes programmés à la petite galerie du Centre culturel Lefurgey à Summerside depuis trois ans.  Au début, c’était loin.  Puis, ça s’est rapproché.  Et là, c’est maintenant.  Pour le reste du mois d’octobre et le mois de novembre, on peut admirer le travail de l’artiste peintre Rita Arsenault de Saint-Timothée dans la région Évangéline. 

Éducation

L’École-sur-Mer espère récupérer le gymnase et la caf au second semestre
Éducation

L’École-sur-Mer espère récupérer le gymnase et la caf au second semestre

15 novembre 2021Jacinthe Laforest

À peine installés dans sa toute nouvelle et magnifique section du secondaire, les élèves de l’École-sur-Mer à Summerside sont à nouveau confrontés à des contraintes qui n’ont rien à voir avec la COVID.  Leur gymnase et d’autres installations sont en construction.  En attendant que tout retombe en place, des solutions temporaires sont appliquées. 

«Faire vivre aux enfants des expériences positives en français»
Éducation

«Faire vivre aux enfants des expériences positives en français»

22 octobre 2021Propos recueillis par Marine Ernoult  / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

La francisation et les compétences en littératie sont un enjeu crucial pour assurer la pérennité de la communauté francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.  Depuis sept ans, la Commission scolaire de langue française (CSLF) a mis sur pied un programme pour aider les élèves à améliorer leur niveau de français, à l’écrit et à l’oral.  Anne-Marie Rioux, la coordonnatrice, nous aide à mieux comprendre. 

Affaires

Patrimoine

Reg Porter reçoit le prix Gilbert-Buote pour son immense travail sur les cartes anciennes de l’ÎPÉ
Patrimoine

Reg Porter reçoit le prix Gilbert-Buote pour son immense travail sur les cartes anciennes de l’ÎPÉ

16 novembre 2021Jacinthe Laforest

Il y a environ deux ans, alors que l’Île-du-Prince-Édouard s’apprêtait à célébrer un anniversaire important : 300 ans de présence française et acadienne, Reg Porter a entrepris de créer un blogue, pour diffuser, et surtout rendre accessibles, ses connaissances sur l’histoire de l’art, et plus précisément, sur les cartes anciennes de l’île Saint-Jean.  Ce travail colossal, encore relativement peu connu, lui a valu de recevoir le Prix Gilbert-Buote, pour l’année 2021. 

Le ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu reçoit le prix La Petite Nyctale
Patrimoine

Le ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu reçoit le prix La Petite Nyctale

28 septembre 2021Jacinthe Laforest

Les activités du 300e anniversaire de l’Acadie, souligné en 2020, ont été moindres que prévu, en raison de la pandémie.  Cependant, la pandémie n’a pas empêché René Hurtubise et son équipe au ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu de mener à bien la confection d’un livre ressource sur l’histoire de l’Acadie de l’Île.  C’est la publication de ce livre, intitulé «L’Acadie de l’Île-du-Prince-Édouard 300 ans d’histoire», qui avalu à René Hurtubise et à son équipe de recevoir le prix La Petite Nyctale de l’Association du Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard. 

Société

Le 6 décembre sera souligné dans un format hybride
Société

Le 6 décembre sera souligné dans un format hybride

03 décembre 2021Jacinthe Laforest

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.  Il y a maintenant plus de 30 ans que le meurtre de 14 jeunes femmes a été commis à Polytechnique Montréal, le 6 décembre 1989.  Cet acte violent de misogynie a secoué le pays et a amené le Parlement à faire du 6 décembre la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

«Sans leur aide, je n’aurais pas pu écrire ce témoignage» : Nathalie Vendrys
Société

«Sans leur aide, je n’aurais pas pu écrire ce témoignage» : Nathalie Vendrys

03 décembre 2021Jacinthe Laforest

Pour la première fois depuis 32 ans, Nathalie Vendrys a décidé de prendre la parole pour raconter comment elle a vécu le 6 décembre 1989, alors qu’elle se destinait à entrer à l’Université de Sherbrooke en 1990, pour entreprendre ses études et devenir ingénieure.  La Voix acadienne vous invite à lire ce témoignage courageux qui rapproche de notre vécu insulaire cet événement monstrueux contre des femmes.

Santé