La Voie de l'emploi - fev/mars 2017

 

Jason Maddix, propriétaire de Maddix Contracting.

Jason Maddix a vécu parmi des constructeurs toute sa vie.  Lorsqu’il est né, son grand-père, René Maddix, avait déjà sa propre compagnie, et employait son fils Réginald, le père de Jason.  

«C’était clair que moi aussi, j’allais travailler dans ce domaine-là.  Quand j’ai fini mon secondaire, j’ai suivi le cours de Construction Technology à Holland Collège et j’ai poursuivi avec un bac en administration des affaires, que j’ai terminé en 2003.  J’ai lancé ma première compagnie spécialisée dans les toitures en 2004 et j’ai gardé ma compagnie deux ans.  Après ça, j’ai travaillé pour plusieurs compagnies dans la région de Charlottetown, où je vivais».

Avec son expérience dans les toitures, Jason a vite trouvé des emplois stables, notamment, au sein de l’entreprise acadienne Atlantic Roofers, où il est resté cinq ans.  

Avec sa nouvelle compagnie, Maddix Contracting, incorporée en juillet 2015, Jason Maddix continue de faire des toitures et il fait aussi de la construction générale.  Mais sa spécialité, c’est l’amiante.  

L’amiante est un matériau qui était autrefois utilisé comme isolant dans les édifices comme les écoles, les foyers pour personnes âgées, les hôpitaux, les appartements, etc.  «C’est un très bon isolant et c’est aussi un matériau qui ne brûle pas.  Mais c’est aussi un matériau qu’il faut manipuler avec beaucoup de soin parce qu’il devient toxique lorsqu’on le coupe ou s’il faut l’enlever».

Lorsqu’on le laisse tranquille à l’intérieur des cloisons et des murs, l’isolant en amiante ne pose pas de véritable menace.  C’est surtout lorsqu’on entreprend des rénovations ou même la démolition d’un édifice où il y a de l’amiante qu’il faut agir avec prudence, pour ne pas exposer inutilement des travailleurs aux émanations cancérigènes.

Jason a suivi une formation spéciale pour savoir comment enlever l’amiante et en disposer de façon sécuritaire.  «J’ai tout l’équipement nécessaire pour faire le travail et assurer que mes employés sont eux aussi en sécurité.  Je suis inscrit à la Workers Compensation Board et chaque fois que j’ai un contrat, je dois leur dire exactement comment je vais procéder et toutes les précautions que je vais prendre.  Et par la suite, ils envoient un inspecteur qui prend des échantillons d’air pour s’assurer que tout danger est écarté.  J’ai un gros purificateur d’air, j’ai une douche portative, on porte des masques et des vêtements spéciaux.  On prend toutes les précautions nécessaires.  Un de mes plus gros chantiers jusqu’à présent a été la démolition du vieux Schurman Building à Summerside.  Je suis resté là deux mois».

À l’Île-du-Prince-Édouard, il y a seulement trois compagnies qui ont les accréditations nécessaires pour travailler dans l’amiante et sur ces trois compagnies, celle de JasonMaddix s’est taillé une excellente réputation.  «Le gouvernement m’appelle directement lorsqu’ils ont du travail à faire dans un édifice où il y a de l’amiante.  L’été passé, j’ai eu le contrat de l’école Évangéline.  J’avais besoin d’employés alors j’ai embauché mes parents.  Ils ont travaillé tous les deux pour moi et c’était plaisant», a indiqué Jason Maddix.  

Pour le jeune entrepreneur, l’amiante est une niche pour le moment, mais il sait que le matériau, qui n’est plus utilisé du tout en construction depuis les années 1970, va finir par disparaître.  

«Ça ne m’inquiète pas, car je fais de la construction générale et je fais aussi les toitures en métal.  En plus, mon équipement de sécurité est aussi très bon pour les situations où il y a des moisissures toxiques.  J’ai fait quelques contrats à date et je pense que ça va se développer», dit le jeune entrepreneur.  

Tintamarre, musique et crème glacée pour célébrer l’Acadie dans la région Évangéline! 
Culture

Tintamarre, musique et crème glacée pour célébrer l’Acadie dans la région Évangéline! 

12 août 2022

La Fête nationale de l’Acadie sera célébrée dans la région Évangéline à Abram-Village sur le terrain de l’Exposition agricole et le Festival acadien le lundi 15 août à compter de 18 h. «Tintamarre, musique et crèmeglacée» sera le thème de cette belle activité familiale gratuite pour tous les âges.  Ce sera la première fois qu’un tintamarre aura lieu depuis trois ans et les gens seront invités à porter les couleurs acadiennes préférées, soit la bleue, la blanche, la couleur rouge ou la jaune. 

Premier Festival du 15 août à Abram-Village
Culture

Premier Festival du 15 août à Abram-Village

11 août 2022

Le Village musical acadien d’Abram-Village aura le grand privilège d’être l’hôte du tout premier Festival du 15 août (ou de la Fête nationale de l’Acadie) du 12 au 15 août. Ce nouvel événement festif mettra en vedette une brochette de talents acadiens provenant de partout aux Maritimes et même jusqu’en Louisiane.

«Nous sommes extrêmement honorés de pouvoir présenter, comme vedette principale de notre nouveau festival, la légende cajun de renommée internationale Bruce Daigrepont, qui fait sa première apparition à Abram-Village», déclare le président du Village musical acadien, Marcel Bernard. «Connu pour avoir composé des chansons classiques telles que “Laissez faire”, “Hey Yaille Yaille (Disco et Fait Dodo)” et “C’est dans le cœur de tous les Cajuns”, Bruce Daigrepont a été à l’avant-garde de la résurgence de la musique cajun à la fin des années 80. Il a été décrit comme nouveau traditionaliste qui a modernisé le son de la musique cajun, tout en la gardant authentique et profondément ancrée dans la tradition. La musique de Bruce est faite pour les fêtes et les célébrations. En plus de ses chansons Cajun et Zydeco entraînantes, basées sur l’accordéon, vous entendrez aussi du swamp pop, des two-steps, des valses, des reels et des blues.»

Toujours très pertinent aujourd’hui, le très divertissant M. Daigrepont a influencé presque tous ceux qui jouent de la musique cajun de nos jours. Ses chansons ont également été reprises par un certain nombre de groupes cajuns ainsi que par d’innombrables groupes et chanteurs acadiens des Maritimes, de Suroît jusqu’à Édith Butler en passant par Hert LeBlanc. «En fait, bon nombre de ses chansons ont été chantées sur la scène de notre Festival acadien d’innombrables fois au fil des ans. Nous sommes donc très heureux d’avoir enfin l’homme lui-même ici en personne pour jouer ses propres chansons classiques que nous aimons tant», signale M. Bernard.

VENDREDI 12 AOÛT

Le festival débutera le vendredi 12 août avec deux danses carrées, à 13 h 30 et 15 h, avec le populaire câlleux/musicien québécois de troisième génération Ghislain Jutras et la musique du groupe local de renommée internationale Gadelle (Louise Arsenault, Hélène Bergeron, Caroline Bernard et Rémi Arsenault). Ces danses seront suivies d’une réception 5 à 7 avec musique et barbecue.

Puis, de 20 h à 23 h, les populaires artistes locaux Jonny Ray Arsenault et Fayo monteront sur scène, accompagnés de Keelin Wedge, Rémi Arsenault, Rodney Arsenault et Danny MacNevin, pour une fantastique soirée de musique.

SAMEDI 13 AOÛT

Le divertissement du samedi comprendra deux spectacles en après-midi, toujours à 13 h 30 et à 15 h, par le groupe folklorique local Accord’elle, composé de cinq musiciens de l’école secondaire (Dawson Arsenault, Jaden McInnis, Gilbert Arsenault, Mia Bernard et Andraya Gallant) et par le populaire groupe insulaire, The Ross Family. Ce trio celtique-acadien est composé de Stephanie (guitare, voix, percussion et gigue), Johnny (piano et animateur) et Danielle (violon, voix et gigue). Leurs spectacles ont été décrits comme «des performances pleines d’énergie, avec des jambes folles et des mouvements sans arrêt».

Un concert majeur du festival, d’une durée de trois heures, débutera ensuite à 21 h 30. En tête d’affiche : la sensation acadienne du Nouveau-Brunswick Menoncle Jason (LeBlanc), multi-instrumentaliste, chanteur et auteur-compositeur qui chante surtout en «chiac» (acadien semi-bilingue), avec une touche d’humour.

Figurent également sur la carte de la soirée les chanteurs locaux Nick Arsenault, Caroline Bernard (Gadelle, Les Girls) et Marcella Richard (qui a quatre albums à son actif). Tous les interprètes seront accompagnés par Rémi Arsenault, Rodney Arsenault et Danny MacNevin. L’accompagnateur spécial invité sera le célèbre violoneux Richard Wood.

DIMANCHE 14 AOÛT

Les festivités du dimanche débuteront par un souper de 17 h à 19 h, avec la musique du duo frère et sœur composé d’Hélène Bergeron (voix, clavier, guitare) et de Peter Arsenault (violon, percussions). La soirée s’achèvera en grand avec le concert phare du festival mettant en vedette le légendaire accordéoniste-chanteur cajun Bruce Daigrepont, à compter de 19 h.

Les billets pour tous les spectacles du festival sont maintenant en vente sur le site Web du Village musical acadien au www.villagemusical.ca. Tous les événements auront lieu au Village musical acadien (1745, Route 124, à Abram-Village).

LUNDI 15 AOÛT

Le 15 août, jour de la Fête nationale des Acadiens, le Conseil scolaire-communautaire Évangéline organise une série d’activités gratuites, y compris des spectacles musicaux, également sur le terrain du Village musical acadien.  

Portes ouvertes au Musée acadien Portes ouvertes au Musée acadien
Patrimoine

Portes ouvertes au Musée acadien Portes ouvertes au Musée acadien

10 août 2022

À l’occasion de la fête nationale acadienne le lundi 15 août, le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard et le Comité historique Sœur-Antoinette-DesRoches invitent le grand public à une journée portes ouvertes.  Ce sera aussi l’occasion de souligner le 30e anniversaire de l’ouverture officielle du musée actuel.

le porte voix logo blanc

Le Porte-Voix

Le Porte-Voix est une nouvelle initiative de La Voix acadienne mise en œuvre grâce au Fonds d’appui stratégique aux médias communautaires (FASMC).  Il aborde des thématiques diverses qui touchent la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, particulièrement les jeunes et les familles.

 Nous remercions Patrimoine Canada (Programme de Développement des communautés de langue officielle), Réseau.Presse et nos commanditaires privés pour leur contribution au projet.

Voir tous les thématiques

L’importance de soutenir nos entreprises locales: L’achat local, la mode de chez nous
Le Porte-Voix

L’importance de soutenir nos entreprises locales: L’achat local, la mode de chez nous

22 mars 2022

Les bouleversements créés par la pandémie mondiale de Covid-19 ont ébranlé plusieurs entrepreneurs de l'Île-du-Prince-Édouard. Pour certains, cette pandémie a apporté une croissance de ventes, alors que pour d’autres ce fut une période très difficile financièrement. Qu’à cela ne tienne, les insulaires sont solidaires et ont décidé d’appuyer le plus possible les entrepreneurs locaux en priorisant l’achat local.

Jeux du Canada
Le Porte-Voix

Jeux du Canada

15 février 2022

Notre cinquième édition du Porte-Voix se consacre aux Jeux du Canada, qui auront lieu dans exactement un an à l'Île-du-Prince-Édouard. Le comité organisateur et les athlètes sont fébriles et ont hâte à cet événement sportif important. Dans ce cahier, vous en apprendrez davantage sur le recrutement de bénévoles bilingues et vous rencontrerez deux anciens athlètes insulaires ayant participé aux Jeux du Canada.

Semaine nationale de l’immigration francophone
Le Porte-Voix

Semaine nationale de l’immigration francophone

10 novembre 2021

La neuvième édition de la Semaine nationale de l’immigration francophone bat son plein. Célébrée chaque année en novembre, cette semaine est l’occasion de promouvoir la diversité francophone à travers le pays. Le thème de cette année est “Une francophonie aux milles saveurs”. Ça donne faim!

Vive la rentrée!
Le Porte-Voix

Vive la rentrée!

15 septembre 2021

En cette rentrée 2021, les étudiants ont des objectifs, certains ont des craintes et certains ont des rêves sur le point de se réaliser. Dans cette édition du Porte-Voix, on discute avec des étudiants qui retournent sur les bancs d’école et nous vous présentons également les nouveautés de la Commission scolaire de langue française. 

Vivre pleinement son île cet été!
Le Porte-Voix

Vivre pleinement son île cet été!

07 juillet 2021

Jeu-concours

Saurez-vous trouver les cinq différences? N’oubliez pas de participer à notre concours en cliquant ci-dessous!

PARTICIPER

LaVoix WebBanner June2021 3

L’école est terminée et les règles sanitaires se sont enfin desserrées à l’Île-du-Prince-Édouard : la saison touristique est bel et bien commencée! Comment profiterez-vous de votre île cet été?

Découvrez les coups de cœur et les secrets les mieux gardés de nos lecteurs dans cette deuxième édition du Porte-Voix. N’oubliez pas de participer à notre concours!

Le projet est rendu possible grâce à l’appui financier du Fonds d'appui stratégique aux médias communautaires. Dans les prochains mois, La Voix acadienne publiera d’autres cahiers sur d’autres thèmes.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Actualités

Le pétoncle, cet animal méconnu
Actualité

Le pétoncle, cet animal méconnu

08 août 2022Jacinthe Laforest 

Bien avant de se retrouver dans les assiettes des amateurs de fruits de mer, le pétoncle est un animal marin qu’on connaît très mal.  Après avoir exploré avec plaisir la vie du homard il y a quelques semaines, La Voix acadienne présente cette semaine un survol de la vie du pétoncle, tel qu’expliqué par la biologiste de Pêches et Océans, Monique Niles.

Le pétoncle est un mollusque bivalve qui se nourrit de plancton en filtrant l’eau.  C’est un animal grégaire, qui aime la compagnie de ceux de son espèce.  Sédentaire, il est le seul bivalve capable de nager en se remplissant d’eau et en rejetant l’eau pour créer un effet «turbo».  

«Je trouve que c’est une créature fascinante», dit la biologiste Monique Niles.  Ça fait plus de 20 ans que je travaille à Pêches et Océans et j’ai surtout étudié le pétoncle.  Dans le sud du golfe du Saint-Laurent, nous avons trois gisements.  C’est ainsi qu’on appelle les colonies de pétoncle.  Il y a le Cap Tourmentin et le West Point, où la récolte se fait en mai entre les pêcheurs de l’Î.-P.-É. et du Nouveau-Brunswick, et le Pictou, où la pêche se fait plus tard à l’automne, avec des pêcheurs de l’Île et de la Nouvelle-Écosse», précise la scientifique.  

Le pétoncle se récolte en draguant le fond marin.  L’équipement est muni d’anneaux qui laissent passer les pétoncles trop petits et qui remontent à bord de l’embarcation les pétoncles assez gros pour être récoltés.  Les coquilles sont ouvertes et seul le muscle est récolté.  Le reste est remis à l’eau, avec la coquille.  

Selon la scientifique, le reste de l’animal est surtout constitué du système reproducteur et du manteau (l’organe responsable de la formation de la coquille), bien que comestible, ces parties de l’animal peuvent contenir des algues toxiques à effets paralysants.  Pour cette raison, on remet tout à l’eau.  Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas dans le but d’enrichir le sol marin de coquilles et de favoriser l’implantation d’un gisement.  C’est par précaution sanitaire. 

Pas de coquilles à mesurer

Contrairement aux homards dont on doit mesurer chaque carapace, le pétoncle n’est pas mesuré de façon aussi précise.  «En général, dans notre région, on calcule environ 44 muscles par 500 grammes.  Si par exemple, un pêcheur avait 50 muscles par 500 grammes, ça voudrait dire qu’il est tombé sur un lot de petits muscles, même si la coquille est de la bonne grosseur.  Ça reste une moyenne.  Il y a une marge d’erreur.  Mais en général, c’est un bon indice», dit la biologiste.  

Cette relation entre la largeur de la coquille et la grosseur du muscle fait l’objet d’une étude soutenue depuis 2019.  Des échantillons sont saisis chaque année, afin de constituer une base de référence.  «Des facteurs comme la qualité de la nourriture et le temps de l’année peuvent influer sur la grosseur du muscle.  On remarque que pendant la ponte, l’animal met son énergie vers les gonades.  Durant cette période, de la mi-août à la mi-septembre et un peu après, les muscles ont tendance à être plus petits», rappelle la biologiste. 

Fertilisation externe et croissance

Quand arrive la saison de la reproduction, les pétoncles femelles relâchent leurs œufs dans l’eau et les pétoncles mâles font de même avec leur sperme.  C’est un processus de fertilisation externe.  Les œufs deviennent des larves très rapidement et les larves se tiennent dans la colonne d’eau, le plus souvent au-dessus du gisement, pendant environ cinq semaines.  

Une autre transformation leur donne la forme définitive de leur espèce, soit celle du pétoncle géant, mais en version de 0,3 millimètre. À un an, le pétoncle mesure environ 10 mm.  En général, les pétoncles qu’on récolte sur les troisgisements du sud du golfe du Saint-Laurent sont âgés de 6 ans ou 7 ans.  Le pétoncle peut vivre jusqu’à 20 ans.  

«Même s’il s’appelle Pétoncle géant, le pétoncle de nos eaux ne devient pas gigantesque.  Le plus gros qu’on a trouvé de cette espèce mesurait environ 21 centimètres (211 millimètres) et ce n’était pas dans nos eaux.  Ceux qu’on récolte mesurent de 125 à 135 millimètres», précise la biologiste.  

Le pétoncle a un avantage certain sur le homard, en cela que son âge est facile à déterminer.  Pendant l’hiver, la croissance est moins rapide et un anneau plus foncé se forme sur la valve supérieure.  C’est ainsi qu’on détermine l’âge d’un pétoncle.  

Le manteau des mollusques est une enveloppe constituée d’un tégument et de muscles qui abrite les autres organes ; il sécrète la coquille chez les espèces qui en sont pourvues. Chez l’escargot à maturité, le manteau est entouré du péristome.  L’adjectif palléal désigne ce qui a rapport au manteau.  (https://fr.wikipedia.org/wiki/Manteau_(mollusque)

La coquille d’un bivalve est composée de carbonate de calcium, et comprend deux parties, généralement similaires, que l’on appelle valves. Celles-ci sont jointes ensemble le long d’un de leur bord par un ligament souple qui, en reliant ensemble solidement des «dents» placées sur chacune des valves, constitue la charnière. Cette disposition permet à la coquille de s’ouvrir et se fermer sans que les deux moitiés ne se désarticulent. La coquille présente généralement une symétrie bilatérale, la charnière se trouvant dans le plan sagittal. La coquille des adultes a unetaille qui varie de quelques fractions de millimètre à plus d’un mètre de longueur, mais la plupart des espèces ne dépassent pas 10 cm.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Malacologie) 

Petoncle2

Petoncle3Postlarve de pétoncle (≈0.3 mm).

Petoncle4Un pétoncle juvenile (≈8 mm, 1 an environ).

Petoncle5Monique Niles qui travaille sur une étude de drague. (Photo : Laura Ramsay)

Petoncle6À gauche, on voit un diagramme simplifié du cycle de vie du pétoncle géant (Placopecten magellanicus) et à droite les parties internes du pétoncle avec le nom des organes.

Les décisions se prennent sans qu’on soit consultés, déplorent les pêcheurs
Actualité

Les décisions se prennent sans qu’on soit consultés, déplorent les pêcheurs

01 août 2022Jacinthe Laforest / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

En visite à l’Île-du-Prince-Édouard le vendredi 22 juillet, le premier ministre Justin Trudeau a fait un arrêt à Summerside où il a rencontré quelques pêcheurs du comté de Prince.  Paul Gallant, d’Abram-Village, est satisfait d’avoir pu parler au premier ministre, tout en ne sachant pas si cela va changer quelque chose.

Communauté

Colby Arsenault, future assistante technique en pharmacie
Communauté

Colby Arsenault, future assistante technique en pharmacie

08 août 2022

Colby Arsenault, une jeune femme au sourire lumineux, empathique et passionnée par le domaine de la santé, est originaire de la région Évangéline.  Elle a grandi dans une famille acadienne où l’on parle français et elle a fait toutes ses études primaires et secondaires à l’École Évangéline.

Culture

Tintamarre, musique et crème glacée pour célébrer l’Acadie dans la région Évangéline! 
Culture

Tintamarre, musique et crème glacée pour célébrer l’Acadie dans la région Évangéline! 

12 août 2022

La Fête nationale de l’Acadie sera célébrée dans la région Évangéline à Abram-Village sur le terrain de l’Exposition agricole et le Festival acadien le lundi 15 août à compter de 18 h. «Tintamarre, musique et crèmeglacée» sera le thème de cette belle activité familiale gratuite pour tous les âges.  Ce sera la première fois qu’un tintamarre aura lieu depuis trois ans et les gens seront invités à porter les couleurs acadiennes préférées, soit la bleue, la blanche, la couleur rouge ou la jaune. 

Premier Festival du 15 août à Abram-Village
Culture

Premier Festival du 15 août à Abram-Village

11 août 2022

Le Village musical acadien d’Abram-Village aura le grand privilège d’être l’hôte du tout premier Festival du 15 août (ou de la Fête nationale de l’Acadie) du 12 au 15 août. Ce nouvel événement festif mettra en vedette une brochette de talents acadiens provenant de partout aux Maritimes et même jusqu’en Louisiane.

«Nous sommes extrêmement honorés de pouvoir présenter, comme vedette principale de notre nouveau festival, la légende cajun de renommée internationale Bruce Daigrepont, qui fait sa première apparition à Abram-Village», déclare le président du Village musical acadien, Marcel Bernard. «Connu pour avoir composé des chansons classiques telles que “Laissez faire”, “Hey Yaille Yaille (Disco et Fait Dodo)” et “C’est dans le cœur de tous les Cajuns”, Bruce Daigrepont a été à l’avant-garde de la résurgence de la musique cajun à la fin des années 80. Il a été décrit comme nouveau traditionaliste qui a modernisé le son de la musique cajun, tout en la gardant authentique et profondément ancrée dans la tradition. La musique de Bruce est faite pour les fêtes et les célébrations. En plus de ses chansons Cajun et Zydeco entraînantes, basées sur l’accordéon, vous entendrez aussi du swamp pop, des two-steps, des valses, des reels et des blues.»

Toujours très pertinent aujourd’hui, le très divertissant M. Daigrepont a influencé presque tous ceux qui jouent de la musique cajun de nos jours. Ses chansons ont également été reprises par un certain nombre de groupes cajuns ainsi que par d’innombrables groupes et chanteurs acadiens des Maritimes, de Suroît jusqu’à Édith Butler en passant par Hert LeBlanc. «En fait, bon nombre de ses chansons ont été chantées sur la scène de notre Festival acadien d’innombrables fois au fil des ans. Nous sommes donc très heureux d’avoir enfin l’homme lui-même ici en personne pour jouer ses propres chansons classiques que nous aimons tant», signale M. Bernard.

VENDREDI 12 AOÛT

Le festival débutera le vendredi 12 août avec deux danses carrées, à 13 h 30 et 15 h, avec le populaire câlleux/musicien québécois de troisième génération Ghislain Jutras et la musique du groupe local de renommée internationale Gadelle (Louise Arsenault, Hélène Bergeron, Caroline Bernard et Rémi Arsenault). Ces danses seront suivies d’une réception 5 à 7 avec musique et barbecue.

Puis, de 20 h à 23 h, les populaires artistes locaux Jonny Ray Arsenault et Fayo monteront sur scène, accompagnés de Keelin Wedge, Rémi Arsenault, Rodney Arsenault et Danny MacNevin, pour une fantastique soirée de musique.

SAMEDI 13 AOÛT

Le divertissement du samedi comprendra deux spectacles en après-midi, toujours à 13 h 30 et à 15 h, par le groupe folklorique local Accord’elle, composé de cinq musiciens de l’école secondaire (Dawson Arsenault, Jaden McInnis, Gilbert Arsenault, Mia Bernard et Andraya Gallant) et par le populaire groupe insulaire, The Ross Family. Ce trio celtique-acadien est composé de Stephanie (guitare, voix, percussion et gigue), Johnny (piano et animateur) et Danielle (violon, voix et gigue). Leurs spectacles ont été décrits comme «des performances pleines d’énergie, avec des jambes folles et des mouvements sans arrêt».

Un concert majeur du festival, d’une durée de trois heures, débutera ensuite à 21 h 30. En tête d’affiche : la sensation acadienne du Nouveau-Brunswick Menoncle Jason (LeBlanc), multi-instrumentaliste, chanteur et auteur-compositeur qui chante surtout en «chiac» (acadien semi-bilingue), avec une touche d’humour.

Figurent également sur la carte de la soirée les chanteurs locaux Nick Arsenault, Caroline Bernard (Gadelle, Les Girls) et Marcella Richard (qui a quatre albums à son actif). Tous les interprètes seront accompagnés par Rémi Arsenault, Rodney Arsenault et Danny MacNevin. L’accompagnateur spécial invité sera le célèbre violoneux Richard Wood.

DIMANCHE 14 AOÛT

Les festivités du dimanche débuteront par un souper de 17 h à 19 h, avec la musique du duo frère et sœur composé d’Hélène Bergeron (voix, clavier, guitare) et de Peter Arsenault (violon, percussions). La soirée s’achèvera en grand avec le concert phare du festival mettant en vedette le légendaire accordéoniste-chanteur cajun Bruce Daigrepont, à compter de 19 h.

Les billets pour tous les spectacles du festival sont maintenant en vente sur le site Web du Village musical acadien au www.villagemusical.ca. Tous les événements auront lieu au Village musical acadien (1745, Route 124, à Abram-Village).

LUNDI 15 AOÛT

Le 15 août, jour de la Fête nationale des Acadiens, le Conseil scolaire-communautaire Évangéline organise une série d’activités gratuites, y compris des spectacles musicaux, également sur le terrain du Village musical acadien.  

Nouvelle édition du Franco-tour de l’ Île pour célébrer l’Acadie du 13 au 15 août
Culture

Nouvelle édition du Franco-tour de l’ Île pour célébrer l’Acadie du 13 au 15 août

09 août 2022

La Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (SAF’Île), les comités régionaux ainsi que leurs partenaires, sont heureux de vous annoncer la programmation des célébrations de la Fête nationale de l’Acadie à travers la province. Cette année, participez au Franco-tour de l’Île pour partir à la rencontre des acadiennes, acadiens et francophones dans chacune des six régions.

13 AOÛT 2022 : 

ÉTAPES 1 ET 2 À CHARLOTTETOWN & SOURIS

Le Franco-tour débute ainsi le samedi 13 août à Charlottetown. Rendez-vous à Peake’s Quay entre 10 h et 10 h 30 pour lancer le traditionnel Tintamarre vers la mairie pour la Levée du drapeau acadien. À 11 h 30 direction Victoria Row où seront installés des stands de nourriture (barbe à papa, crêpes, etc.) et restaurants francophones (Datcha, El Sabor de Mexico) pour le plaisir de tous jusqu’à 14 h 30. Nous aurons le plaisir d’accueillir Julie Pellissier Lush, le jongleur Michael-Lucien Bergeron, Andrée Mackula chez Gaia et Maryse Guignard.

Le Franco-tour prendra par la suite la direction de Souris où le Conseil acadien et francophone de l’Est vous accueille à partir de 16 h 30 pour un joyeux rassemblement : Levée du drapeau au son de l’hymne acadien qui annoncera un délicieux repas acadien animé avec un trivia ! À 19 h place aux animations pour toute la famille. 

La soirée n’est pas finie ! Le Carrefour de l’Isle Saint-Jean vous propose, également à Victoria Row à partir de 17 h jusqu’à 20 h, les performances du groupe Lovely Nelly et de Gadelle.

14 AOÛT 2022 : ÉTAPES 3 À TIGNISH

La cérémonie officielle de la Fête Nationale de l’Acadie se déroule cette année à Tignish à partir de 13 h. Le Conseil Rév. S.-É.-Perrey et la Société Acadienne et francophone de l’Î.-P.-É vous invitent au Parc du bicentenaire pour marquer cette célébration à l’Île. Au programme des spectacles des artistes locaux Victor & Cathy Doucette, Steve Perry et bien d’autres… Vous pourrez également profiter des artistes invités : Jonathan & Louise Arsenault, Caroline et Rémi et les enfants.            

Venez profiter de nombreuses animations : jeux gonflables, jeux d’eau, maquillage, présence de chèvres (Beach goats). Vous pourrez également vous restaurer grâce à un BBQ tout en contribuant à la levée de fonds du comité de parents de l’École Pierre-Chiasson.

15 AOÛT 2022 : ÉTAPES 4, 5 et 6 À RUSTICO, SUMMERSIDE & ÉVANGÉLINE

Le Comité acadien de Rustico vous accueille à 11 h pour le tintamarre puis une levée du drapeau. À midi, profitez d’un repas traditionnel avec le chef Robert Pendergast avec chansons et histoires.

Du côté de Summerside, La Belle-Alliance vous invite également à 11 h pour la levée du drapeau acadien en présence du maire de la ville de Summerside, Basil Stewart. De 13 h à 17 h rendez-vous à l’Espace réservé Spinnakers Landing pour les jeux gonflables, camion de crème glacée, maquillages pour enfants et plein d’autres animations. 

Le Franco-tour s’achève à Évangéline pour une soirée spéciale incluant un tintamarre, de la musique, de la crème glacée de 18 h à 20 h au terrain du Festival acadien à Abram-Village.

Venez célébrer l’Acadie de l’Île en partageant des moments inoubliables entre amis et en famille. Retrouvez tous les détails de la programmation sur le site www.safile.org.

Éducation

L’École-sur-Mer célèbre la diplomation de sa classe 2022
Éducation

L’École-sur-Mer célèbre la diplomation de sa classe 2022

04 juillet 2022Jacinthe Laforest 

L’École-sur-Mer à Summerside a tenu sa cérémonie de remises de diplôme le samedi 25 juin, en présence de trois des cinq finissants, deux d’entre eux ne pouvant pas être présents.  De nombreux prix et bourses ont été décernés et 12 conseils judicieux ont été prodigués par la conférencière invitée, Mylène Ouellette.  

Patrimoine

Portes ouvertes au Musée acadien Portes ouvertes au Musée acadien
Patrimoine

Portes ouvertes au Musée acadien Portes ouvertes au Musée acadien

10 août 2022

À l’occasion de la fête nationale acadienne le lundi 15 août, le Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard et le Comité historique Sœur-Antoinette-DesRoches invitent le grand public à une journée portes ouvertes.  Ce sera aussi l’occasion de souligner le 30e anniversaire de l’ouverture officielle du musée actuel.

Finalement!  L’exposition d’archéologie prévue pour 2020 est inaugurée 
Patrimoine

Finalement!  L’exposition d’archéologie prévue pour 2020 est inaugurée 

25 juin 2022Jacinthe Laforest / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

L’exposition «Fouiller dans le passé : Des découvertes archéologiques à l’Île-du-Prince-Édouard», en montre au Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard depuis plusieurs mois a finalement pu être inaugurée comme il se doit.  L’événement a eu lieu le vendredi 17 juin, en présence de plusieurs invités et artisans de l’exposition.  L’exposition présente des artéfacts mis au jour à quatre sites acadiens et mi’kmaq de l’Î.-P.-É. : Pointe-Aux-Vieux (Low Point), Havre Saint-Pierre (St. Peters Harbour), Nikani-ika’taqank (île Ram) et Pituamkek (île Hog).

Société

Au Canada, le papillon monarque bat de l’aile
Société

Au Canada, le papillon monarque bat de l’aile

08 août 2022Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Connu pour ses migrations impressionnantes qui le conduisent jusqu’à l’Île-du-Prince-Édouard, le monarque est aujourd’hui en voie de disparition.  Le changement climatique et la destruction de son habitat sont en cause.

Parcs Canada a plusieurs projets pour contrer les effets des changements climatiques
Société

Parcs Canada a plusieurs projets pour contrer les effets des changements climatiques

06 août 2022Claire Lanteigne / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Selon les Nations Unies, les changements climatiques sont la question déterminante de notre époque et nous sommes à un moment décisif.  De l’évolution des conditions météorologiques, qui ont des effets sur la production agricole et alimentaire, à l’élévation du niveau des mers, qui augmente les risques d’inondations, les conséquences des changements climatiques sont mondiales en termes d’effets et d’échelle.  Sans action immédiate, il sera beaucoup plus difficile et coûteux de s’adapter aux conséquences futures de ces changements.

Santé