Éducation
Par Jacinthe Laforest

À peine installés dans sa toute nouvelle et magnifique section du secondaire, les élèves de l’École-sur-Mer à Summerside sont à nouveau confrontés à des contraintes qui n’ont rien à voir avec la COVID.  Leur gymnase et d’autres installations sont en construction.  En attendant que tout retombe en place, des solutions temporaires sont appliquées. 

Éducation
Par Propos recueillis par Marine Ernoult  / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

La francisation et les compétences en littératie sont un enjeu crucial pour assurer la pérennité de la communauté francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.  Depuis sept ans, la Commission scolaire de langue française (CSLF) a mis sur pied un programme pour aider les élèves à améliorer leur niveau de français, à l’écrit et à l’oral.  Anne-Marie Rioux, la coordonnatrice, nous aide à mieux comprendre. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Le mois de septembre a été éprouvant à l’École La-Belle-Cloche à Rollo Bay.  Un seul cas positif de COVID-19 d’une élève au primaire a entraîné un branle-bas de combat impressionnant et la mise en isolement de 25 familles pendant deux semaines.  Une situation qui pourrait se répéter, étant donné les multiples interactions des élèves chaque jour. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest 

Les directeurs et directrices des écoles de la Commission scolaire de langue française de l’Île-du-Prince-Édouard se sont rencontrés récemment pour une journée de mise en commun des connaissances et de formation avec les employés de la CSLF.  La Voix acadienne en a profité pour faire une petite photo. 

Éducation
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Le mercredi 29 septembre, les 48 élèves de l’École Saint-Augustin de Rustico, à l’Île-du-Prince-Édouard, ont participé à une cérémonie commémorative, à la veille de la journée nationale de la vérité et de la réconciliation.  L’établissement scolaire veut absolument sensibiliser les enfants aux questions autochtones. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest

L’École François-Buote à Charlottetown attire de plus en plus d’élèves.  La population étudiante atteint en ce début d’automne les 460 élèves, une augmentation significative comparée à l’année dernière.  La directrice de l’ÉFB, Isabelle Savoie-Jamieson, impute une partie de l’augmentation à la COVID-19. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Comme dans les autres écoles, l’École Évangéline, à Abram-Village, a vu sa rentrée 2021 presque normale devenir un peu moins normale et ce très rapidement.  Néanmoins, la transition à un niveau d’alerte plus élevée s’est faite en douceur.  Cela augure bien pour cette première année à la direction pour Dominique Morency.

Éducation
Par Jacinthe Laforest

La rentrée scolaire 2021-2022 à l’École Pierre-Chiasson (ÉPC) /s’est faite dans le calme, du moins, pour la première semaine.  Dès la deuxième semaine, la COVID est revenue en force, obligeant toutes les écoles à adopter des protocoles préventifs encore plus sévères que ceux de l’an dernier.  À ÉPC, les problèmes liés au manque d’espaces d’enseignement sont exacerbés par la population étudiante, plus nombreuse que jamais auparavant.

Éducation
Par Jacinthe Laforest

À l’École Saint-Augustin (ÉSA), la plus petite école de La Commission scolaire de langue française, la collaboration est une approche de tous les jours.  Cette année encore plus que d’habitude, étant donné les défis d’espace.

Éducation
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a dévoilé le lundi 23 août son plan pour la rentrée scolaire. Fin des cohortes et de la distanciation physique, port du masque recommandé, un retour à la normale s’amorce dans les salles de classe. Mais des parents et des enseignants, ainsi que certains politiciens, se sont inquiétés de mesures encore floues et trop peu strictes, poussant à un volte-face en fin de semaine.

Éducation
Par Propos recueillis par Marine Ernoult IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Depuis le 9 août, Gilles Arsenault est le nouveau directeur général de La Commission scolaire de langue française (CSLF) de l’Île-du-Prince-Édouard.  Après 27 ans de carrière dans l’éducation, l’Acadien se veut à l’écoute des enseignants, des élèves et des familles.  Il définit ses priorités et partage les défis de l’enseignement du français en milieu minoritaire. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest  

Le Collège de l’Île a tenu sa cérémonie de graduation dans une grande salle du Holland College avec très peu d’invités, le 28 juin dernier.  L’exercice a été présenté sur Facebook.  En tout, 11 diplômes ont été présentés, incluant des diplômes de mi-parcours à des étudiantes qui poursuivent leurs études en septembre.  

Programme Services à la personne :

–  Katelyn Milligan

–  Rylee Lynch

Programme administration des affaires-option comptabilité :

- Driss Chaoui

Programme préposé aux soins :

–  Madison Belaire

–  Adjo Justine Sabla

Programme éducateur de la petite enfance :

–  Jazmin Arsenault

Programme assistant de la petite enfance :

–  Jaylynn Shields

–  Khadija Aarab

–  Cynthia Ahounzeu

Programme Adjoint administratif bilingue :

–  Amélie Larade

–  Vanelle Tchokotcheu

La médaille du gouverneur général du Canada et le Prix du président ont été présentés à Katelyn Milligan, diplômée du programme de service à la personne, qui poursuit ses études pour la spécialisation de travailleur jeunesse.  En plus des diplômés de juin, les quatre diplômées du programme de soins infirmiers auxiliaires de novembre denier étaient éligibles à ce prix.

«Obtenir la médaille du gouverneur général est un moment special pour moi-même qui me démontre que pendant les deux dernières année, tous mes travaux, études et ma participation active sont tous des éléments importants qui peuvent m’influencer à continuer à me rendre vers mon but de carrière futur. J’entrevois beaucoup d’actions positives avec ma décision de carrière qui sont bénéfiques pour moi, comme aider les gens autour de moi, assurer la positivité pendant des moments difficiles et partager ma connaissance et apprentissage dans la langue française avec
les autres», a confié Katelyn Milligan à La Voix acadienne.

Plusieurs prix Méritas récompensant diverses qualités ont été présentés.  Le Prix Méritas pour la persévérance, commandité par la Caisse populaire Évangéline Central a été attribué à Amélie Larade.  Le Prix Méritas pour les compétences génériques, commandité par le Réseau Santé en français ÎPÉ, a été attribué à Adjo Justine Sabla.  Le Prix Méritas de l’esprit d’entraide, commandité par Timeless Medical Systèmes a été présenté à Katelyn Milligan.  Et finalement, un second Prix Méritas récompensant les compétences génériques, parrainé cette fois par le Club Richelieu Évangéline, a été présenté à Khadija Aarab.

Vanelle Tchokotcheu a livré le discours d’adieu, un discours empreint d’humour, entre autres sur la possibilité que représentait l’enseignement à distance de rester en pyjamas, ou de faire quelques autres tâches du quotidien pendant les cours.  «Nous nous sommes adaptés d’une manière inimaginable.  Nous nous sommes serré les coudes [à distance], et nous avons réussi», a-t-elle dit. 

Le président du Collège, Donald DesRoches, a quant à lui salué la transformation de Vanelle au cours de ses études au Collège.  «Si je compare la Vanelle d’aujourd’hui avec celle qui est entrée au Collège.  Ce n’est plus du tout la même personne», a-t-il dit.  

Élargissant sa perspective, Donald DesRoches a insisté sur la capacité de chaque étudiant et de chaque diplômé à faire une différence.  «Vous êtes toutes des forces positives capables de changer le monde et de l’améliorer».

Donald DesRoches a entre autres fait référence à la réalité des écoles résidentielles qui bouscule nos valeurs, et aux problèmes que l’humain crée lui-même comme les changements climatiques.  

Il a terminé son message avec les quatre mots suivants : Miigwech, Gracias, Thank You, Merci.

Éducation
Par Marcia Enman  

Six finissants étaient à l’honneur à l’École-La-Belle-Cloche le lundi 21 juin dernier.  Si on se souvient bien, l’an dernier, ils n’étaient que deux diplômés à cette école.

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Jake Buote et Morgan Hustler ont tous deux reçu leur diplôme d’études secondaires de l’École Pierre-Chiasson, le mardi 22 juin, en présence d’un nombre «réglementaire» de parents et d’amis, regroupés par cohortes familiales.  La soirée a été émouvante avec des pointes d’humour et de leçons de vie.  

Éducation
Par Jacinthe Laforest

En plein milieu d’un beau dimanche ensoleillé, les finissants et finissantes 2021 de l’École Évangéline ont reçu avec fierté leur diplôme d’études secondaires, en présence de leurs invités, réunis au Centre de récréation Évangéline. 

Éducation

Les 15 finissants et finissantes de l’École François-Buote de Charlottetown ont célébré la fin de leurs études secondaires par un repas de gala et un bal au centre Clinton Hills, le vendredi 18 juin, en présence de membres du personnel et de parents venus pour l’occasion. 

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Cinq jeunes femmes ont reçu leur diplôme de l’École-sur-Mer le samedi 19 juin, devant des familles à la fois enthousiastes et émues.  Les cinq finissantes, Renée Gardiner, Emily Wall, Emma MacLeod, Mélodie Jordan et Emma Collicutt, sont dans la même classe depuis leur entrée au service de garde.  Des liens durables se sont créés et resteront.

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Les élèves de 4e et 5e année de l’École Pierre-Chiasson ont dit au revoir et bonne chance à 56 petits saumons le mardi 25 mai, au cours d’une excursion avec leurs parents à l’étang Profit, à Rosebank près de Mill River East.  Une activité de connexion avec la nature et de sensibilisation à l’environnement.

Éducation

Un spectacle de musique et de théâtre, titré «Boucane dans la cabane» a été présenté le mardi 25 mai dernier à l’École Évangéline, à Abram-Village, et a amassé la belle somme de plus de 400 $ pour le terrain de jeu des élèves de l’intermédiaire.

Éducation
Par Jacinthe Laforest

Leo Pendergast et Jenn Lewis sont tous deux en 11e année à l’École François-Buote.  Confrontés à leur questionnement identitaire depuis l’enfance, ils ont conçu un projet pour distribuer dans les classes de la CSLF des ressources qu’eux-mêmes auraient voulu avoir plus tôt dans leur vie.  Démarré en septembre, le projet arrive maintenant à sa concrétisation. 

Éducation

Les élèves de la classe de la 3e et 4e année de l’École Saint-Augustin de Rustico-Sud contribuent à la construction du nouvel aréna et du Centre bien-être de Rustico-Nord.  Dans le cadre du programme des unités transdisciplinaires, les élèves participent aux activités qui favorisent le développement global de l’enfant, en tant que citoyen du monde.  Ils ont pu intégrer les mathématiques en comptant l’argent et en faisant les diagrammes à bandes.  Le but est d’amasser 1 000 $. 

Éducation

Il y a quelques semaines, nous avons présenté un article sur les œufs de saumon livrés dans un aquarium à l’École Pierre-Chiasson à DeBlois. 

Éducation
Par Marine Ernoult  

Pour la première fois, STIMA IPE offre des ateliers en français dans les classes de l’Île-du-Prince-Édouard, que ce soit dans les écoles de La Commission scolaire de langue française ou en immersion.  STIMA, c’est une manière différente d’apprendre les sciences, de façon ludique et pratique.  51 ateliers sont prévus d’ici le mois de juin. 

Éducation

Keenan Maddix, enseignant d’éducation physique à l’école Spring Park à Charlottetown, a été reconnu par l’Association des enseignants d’éducation physique de l’Île-du-Prince-Édouard (PEIPEA). Le prix, une plaque gravée, lui a été présenté par la présidente de la PEIPEA, Megan Morrison le 5 mars dernier.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Éducation