Éducation
04 juillet 2022 Par Jacinthe Laforest
Les diplômés de l’ÉFB sur la scène du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean.

Diplômes, bourses et honneurs ont été décernés lors de la cérémonie de remise des diplômes de l’École François-Buote, le mercredi 22 juin.  Outre la médaille du Gouverneur général, présentée à Étienne Foulkes, Leo Pendergast a reçu une prestigieuse bourse de 70 000 $ de la Banque TD.  La cérémonie a pris fin sur un repas tardif offert par le comité des parents des finissants.

Le coup d’envoi de la cérémonie a été donné vers 18 h et, pendant les deux heures et demie qui ont suivi, aucun effort n’a été épargné pour récompenser les élèves de leur accomplissement.  

Tout au long de la soirée, il a été mentionné par plusieurs personnes à quel point cette classe était, et est, spéciale.  Environ la moitié des 19 diplômés a reçu un certificat académique pour des notes supérieures à 80 % et l’autre moitié, pour des notes supérieures à 90 %.  C’est dans ce dernier groupe que se situe, évidemment, le récipiendaire de la médaille du Gouverneur général, Étienne Foulkes, un jeune homme bien connu des lecteurs et lectrices de La Voix acadienne.  En l’absence de la médaille proprement dite, le certificat d’attestation lui a été présenté par Émile Gallant, commissaire de la Commission scolaire de langue française dans la zone qui inclut l’École François-Buote.  

Les grands boursiers de la soirée incluent Leo Pendergast, qui est le récipiendaire de la prestigieuse Bourse d’études TD pour le leadership communautaire au montant de 70 000 $.  Cette bourse récompense des jeunes qui font ou qui ont initié des changements durables pour améliorer leur milieu.  Sur les quelque 2 000 candidatures parvenues de tout le Canada en vue de larentrée universitaire de septembre 2022, 20 seulement ont été retenues, incluant celle de Leo Pendergast.  

Voici comment le site Web de la TD décrit le travail de Leo : «Pour créer de meilleurs espaces pour les jeunes, où tous peuvent ouvrir leur cœur et leur esprit à leurs camarades LGBTQ+, Leo a dirigé une campagne visant à acheter et à distribuer des livres positifs sur les personnes queers pour chaque niveau du conseil scolaire. Après avoir rassemblé plus de 200 livres sur des sujets tels que l’art d’être un parent queer, l’amour propre et les droits civiques, il a organisé une tournée de promotion des livres de deux mois pour faire connaître les histoires aux élèves et au personnel de chaque école. Leo a également exposé les problèmes des élèves aux directeurs de la commission scolaire et a été conseiller au cours du camp Jeunes Leaders, un événement de trois jours visant à aider les jeunes de l’Î.-P.-É. à célébrer leur héritage francophone.»

Alors que Leo ira étudier la linguistique dans une université ontarienne, plusieurs de ses collègues ont choisi l’Université de Moncton.  Cette dernière institution a accordé de multiples bourses totalisant plus de 80 000 $.  Étienne Foulkes, Francis-Olivier Morin, Gabrielle Sealy, Jacob Doyle et Katelynn Allen ont reçu des bourses de l’Université de Moncton (et de Patrimoine canadien) pour des sommes allant de 42 000 $ à 8 000 $, respectivement. 

Des élèves ont reçu des bourses de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard pour des montants variant de 8 500 $ pour Olivier Duchesne à 2 000 $ pour Janika Godin et Tamorra MacDonald.  Une bourse de 3 000 $ de Holland College a été présentée à Chelsey Myers.  

Quelques autres prix remis au cours de la soirée incluent la bourse en mémoire de Réginald T. Pendergast, présentée à Leo Pendergast, le prix de la Saint Dunstin Univertity de 2000 $ présenté à Francis-Olivier Morin, ainsi que la bourse Loran (prix régional de 2 000 $ remis à Étienne Foulkes.  

La conférencière invitée, Mélanie Caissy, enseignante à l’ÉFB qui a côtoyé cette classe de 27 élèves au départ depuis la 9e année, a eu de bons mots pour tous les finissants.  Des petits souvenirs, des petits secrets ont été partagés, faisant rire le public.  Mélanie Caissy a commencé sa carrière à l’École La-Belle-Cloche où les classes étaient petites.  «À mon arrivée ici on m’a tendu une liste de 27 noms en me disant “Bonne chance“.  Je ne vous oublierai jamais.  Vous avez fait de moi une meilleure personne», a-t-elle dit.  

Le soin de conclure la soirée par un discours d’adieu a été confié à Alizée Cyr-Comeault, Andrew McKenna et Étienne Foulkes.  Dans un discours à relais bien planifié, ils ont refait le parcours de leurs années à l’ÉFB, en mettant l’accent sur la grande amitié qui les unit tous.

Graduation EFB2Étienne Foulkes reçoit le certificat attestant qu’il est le récipiendaire de la médaille du Gouverneur général du Canada des mains d’Émile Gallant, commissaire scolaire. 

Graduation EFB3Leo Pendergast reçoit la bourse d’études TD de leadership communautaire des mains de Sarah MacKinnon Cormier, directrice adjointe à ÉFB.

Graduation EFB4Andrew McKenna, Olivier Duchesne et Katelynn Allen reçoivent leur diplôme des mains de la directrice Isabelle Savoie-Jamieson.

Graduation EFB5Mélanie Caissy, conférencière invitée.

Graduation EFB6Étienne Foulkes, Alizée Cyr-Comeault et Andrew McKenna ont livré un discours d’adieu «à relais». (Photos : J.L.)

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Éducation