Éducation
24 juin 2021 Par Jacinthe Laforest
Les 18 finissants et finissantes de l’École Évangéline.

En plein milieu d’un beau dimanche ensoleillé, les finissants et finissantes 2021 de l’École Évangéline ont reçu avec fierté leur diplôme d’études secondaires, en présence de leurs invités, réunis au Centre de récréation Évangéline. 

Sur l’estrade bien décorée, les finissants et les finissantes ont défilé par ordre alphabétique pour recevoir leur diplôme d’études secondaires et entendre le détail des prix et des bourses qui leur ont été accordés en cette fin d’année.  

L’année scolaire 2020-2021 a été marquée par la pandémie, par les défis qu’il fallait surmonter les uns après les autres : la nécessité de porter un masque, la distance qu’il fallait respecter presque en tout temps et le sentiment d’isolement qui a pu être ressenti.  

C’est un des points, que la conférencière Jeanne Gallant a mentionné dans son message aux finissants.  «Cette année, un des mots qui a été le plus utilisé est le mot isolement.  Je veux que vous vous rappeliez que même s’il faut porter un masque et se tenir à distance les uns des autres, vous n’avez pas besoin de régler tous vos problèmes tout seuls.  Si vous rencontrez des défis que vous vous sentez incapables de surmonter tout seuls, n’hésitez pas à demander de l’aide.  Les technologies nous permettent de maintenir la connexion à distance, servez-vous-en», a-t-elle insisté.  

Parmi les nombreux prix et bourses présentés lors de la cérémonie, mentionnons la médaille de bronze du gouverneur général du Canada, qui a été accordée à Gilbert Arsenault pour son excellente moyenne académique.  Étant donné que le poste de gouverneur général est actuellement vacant, les médailles 2021 n’ont pas encore été frappées.  Les récipiendaires recevront leur médaille dès que ce sera possible.  

C’est par ailleurs Gilbert Arsenault, et sa collègue de classe Renée Gallant, qui ont livré le discours d’adieu.  Ils ont rendu hommage à leurs parents et à leur famille, leurs enseignants et leurs camarades de classe avec un peu
d’humour et beaucoup d’émotions.  

Directrice de l’École Évangéline depuis six ans, Paulette LeBlanc a annoncé plus tôt au printemps qu’elle quittait ce poste.  En plus d’une nouvelle direction, de nouveaux enseignants et assistants en éducation se joindront à l’École Évangéline en septembre. 

 

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Éducation