Éducation
12 mars 2021 Par Jacinthe Laforest
Les classes de 3e et 4e année de l’École Pierre-Chiasson en compagnie de Denis Morais et Bruce Jadis de la Abegweit Biodiversity Hatchery. (Photos : Monique Arsenault)

Pour la septième année de suite, Denis Morais, enseignant à l’École Pierre-Chiasson, à DeBlois, a accueilli dans son aquarium des œufs de saumon. Si tout va bien, d’ici le début du mois de juin, ils auront éclos, grandis et ils seront alors relâchés dans la nature.

Denis Morais aime apporter à ses élèves des façons différentes d’apprendre et son petit «élevage» de saumon est un bel exemple de cela. «Au fil des années, j’ai cultivé de bons contacts avec l’écloserie Abegweit. Les gens de là-bas me livrent des œufs de saumon et ils savent que mes élèves et moi, nous allons en prendre bien soin», dit l’enseignant.

 

Sa «portée» de 2021 lui a été livrée le mardi 16 février. «Je pense qu’ils m’ont apporté environ 120 œufs», évalue Denis Morais.

 

Pour le moment, tout ce qu’il y a à faire, c’est attendre que les œufs éclosent et que des alevins vésiculés émergent. C’est de cette vésicule vitelline qu’il tire la nourriture pour les premiers jours de sa vie. Il devient ensuite un alevin puis, lorsqu’il a entre cinq et dix semaines, il s’appelle «un fretin». Il nage librement et il se nourrit de ce qu’il trouve dans son environnement. Par la suite, il atteint le stade de tacon, un stade qui dure plusieurs mois, avant de passer au stade de «smolt». C’est à ce stade qu’il se joint à ses congénères pour nager en groupe vers la mer et l’eau salée. Son corps subit une transformation pour lui permettre de vivre dans l’eau salée. Il devient adulte et au bout de quelques années, revient dans sa rivière natale (eau douce) pour pondre.

 

«Je pense que les poissons que nous rejetons à l’eau en juin sont de jeunes tacons. Les élèves voient tous les stades depuis l’éclosion jusqu’à la remise à l’eau, qu’on fait parfois en soirée, avec les parents», se réjouit l’enseignant.

 

Résultats d’apprentissage en prime

 

En plus du plaisir de côtoyer des organismes vivants et de pouvoir les observer chaque jour, les élèves reçoivent en prime des occasions d’apprendre. «Au fil des années, j’ai accumulé des données, des statistiques. On s’en sert pour émettre des hypothèses et des prédictions. On utilise les données pour faire des graphiques, pour utiliser des pictogrammes. Cela varie des accessoires pédagogiques traditionnels en 3e et 4e année».

 

Sans passer des heures à observer les alevins, les élèves y jettent un coup d’œil chaque jour. L’aquarium est installé dans le corridor et tous
les élèves de la maternelle à la 6e année peuvent les voir.

 

Pendant les premières semaines, jusqu’au stade où l’alevin a consommé tout le contenu de son sac vitellin, la température de l’eau est maintenue à 5 degrés Celsius. Puis, pour simuler la venue du printemps, la température de l’eau sera augmentée jusqu’à 10 degrés Celsius.

 

Taux de succès en progrès

 

Chaque année, Denis Morais reçoit un nombre variable d’œufs, de 100 à 150 environ. Au fil des années, il a apporté des modifications à son système pour améliorer son taux de survie. «Je perdais des poissons et je ne savais pas pourquoi, jusqu’à ce que je comprenne qu’ils passaient dans mon système de filtrage. J’ai installé un tout petit filet devant l’ouverture et j’ai atteint un taux de survie de 83 % après cette modification».

 

Si tout va bien, surtout si les restrictions sanitaires le permettent, Denis Morais fera de nouveau appel à l’association du bassin versant de Cascumpec (Cascumpec Bay Watershed Association) pour remettre les poissons dans l’étang Profit à Rosebank. «Nous n’avons pas de données sur la population de saumons dans l’étang, mais les gens nous disent qu’ils en voient sauter. Alors, on sait qu’ils sont là», affirme l’enseignant avec une certaine fierté.

Poissons PC2

Liam Dunn (3e année) dépose quelques oeufs de saumon dans l’aquarium sous la supervision de Denis Morais, enseignant à l’École Pierre-Chiasson.

Poissons PC3

Brooke Gordon (4e année) dépose quelques oeufs de saumon.