FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 1er septembre 2020

- Par Jacinthe Laforest

Le 5 août dernier, le gouvernement provincial a publié son plan pour la rentrée scolaire.  À ce moment-là, le port du masque était «fortement encouragé», entre autres dans les autobus scolaires.  Dans ce plan initial, tous les passagers et les conducteurs d’autobus scolaires étaient «fortement encouragés» à porter un masque.  La mise à jour du plan publiée le 28 août insiste pour que tous les élèves, de la maternelle à la 12e année, doivent porter un masque dans l’autobus.  Les conducteurs d’autobus devront porter un masque lorsqu’ils ne sont pas assis, tournés vers l’avant, en train de conduire l’autobus.  De «fortement encouragé», le masque est maintenant obligatoire dans plusieurs situations. 

 

En l’occurrence, les élèves de la 7e à la 12e année devront porter un masque lors des transitions et des procédures d’urgence et le personnel enseignant de la 7e à la 12e année devra porter un masque lors des transitions et des procédures d’urgence.

 

Tout visiteur devra porter un masque lors des transitions et des procédures d’urgence.  Des exceptions seront prévues au cas par cas.

 

Ces changements ont été apportés au terme de consultations avec la direction des écoles publiques de langue anglaise, La Commission scolaire de langue française, la «PEI Teachers’ Federation», le Syndicat canadien de la fonction publique, la «PEI Home and School Federation» et le bureau du médecin-hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard.

 

Voici quelques autres consignes sur le port du masque :

• Tout le personnel de la maternelle à la 12e année portera des masques là où il n’est pas possible de maintenir l’éloignement physique, par exemple dans les salles de classe et les corridors;

• Les élèves de la maternelle à la 6e année peuvent porter des masques à l’école lorsque l’éloignement physique ne peut être maintenu;

• Les élèves de la 7e à la 12e année sont «fortement encouragés» à porter des masques à l’école lorsque l’éloignement physique ne peut être maintenu, par exemple dans les salles de classe et les corridors. 

 

Par ailleurs, les plans opérationnels de rentrée des écoles prévoient que dès qu’un élève présente des symptômes apparentés à la COVID-19, il devra immédiatement porter un masque et sera isolé jusqu’à ce que ses parents viennent le chercher. 

 

À l’école François-Buote, il sera fortement recommandé aux visiteurs de porter un masque non médical, lorsqu’ils sont dans l’édifice.  Des masques leur seront fournis au besoin. 

 

Il y a quelques variantes dans les vocabulaires utilisés par les écoles dans leurs plans.  Par exemple, à l’École Saint-Augustin, on dit que le personnel et les élèves «peuvent être tenus» de porter le masque en certaines circonstances.  C’est aussi la terminologie utilisée par l’École-sur-Mer, à l’École Évangéline et à La-Belle-Cloche.  À l’École Pierre-Chiasson, le port du masque est «fortement recommandé» dans diverses situations. 

 

En cas d’incertitude en ce qui a trait au port du masque, les parents devraient communiquer directement avec leur école.  Il est fort possible qu’avec la saison des rhumes et de la grippe qui commence normalement avec la rentrée, les consignes du port du masque soient mises à jour régulièrement. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images