FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 9 mai 2019

- Par Marcia Enman

Marise Chapman, directrice et enseignante à l’école La-Belle-Cloche de Rollo Bay, est la récipiendaire de la Pomme d’or 2019.  Le prix lui a été remis le 3 mai dernier par Anne-Marie Rioux, coordonnatrice de l’Association des enseignants et enseignantes de langue française.  Le mari de Marise, Jason Chapman, était présent à l’événement.  (Photo : M.E.)

 

Une reconnaissance bien méritée pour son dévouement envers ses élèves et leur bien-être : Marise Chapman, enseignante et directrice de l’école La-Belle-Cloche, a reçu la Pomme d’or professionnelle de l’Association des enseignants et enseignantes de langue française, le vendredi 3 mai. 

 

«Pour moi, c’est une reconnaissance du travail que l’on fait en éducation, que ce soit comme professeure, comme directrice ou autre.  Les remerciements sont souvent rares, donc ça a une grande valeur d’être reconnue avec ce prix», témoigne Marise Chapman. 

 

C’était l’un des moments les plus attendus à l’ordre du jour de l’assemblée générale annuelle de l’association.  Chaque année, ce prix prestigieux reconnaît un membre du corps enseignant francophone de l’Île pour son investissement hors du commun. 

 

Anne Marie Rioux, coordonnatrice de l’Association des enseignants et enseignantes de langue française, s’est dite très fière de pouvoir le remettre à Marise Chapman.  «Tout ce qu’elle fait, elle le fait en ayant en tête un seul souci : le succès de ses élèves», a souligné Mme Rioux devant les enseignants présents. 

 

On a décrit Mme Chapman comme une personne avec une approche consultative et participative, sachant gagner la confiance des jeunes et les encourager à témoigner de leur fierté à l’égard de leur école.  On ajoute qu’elle est une personne qui déploie beaucoup d’efforts dans sa communauté et au sein de sa famille pour faire reconnaître le mérite de l’éducation en français, et avec les jeunes parents pour les avantages du service de la petite enfance, qui est pour elle essentiel à l’épanouissement scolaire des jeunes.

 

«Marise est une personne qui se démarque par son habileté à communiquer et à établir un consensus autour d’objectifs communs.  De plus, son sens du compromis et son écoute l’amènent à innover et à trouver des solutions qui sortent des sentiers battus», a souligné Anne-Marie Rioux durant son introduction de la récipiendaire. 

 

Marise Chapman est une personne qui est aussi impliquée dans les sports.  Elle mène une vie active et elle a à cœur de faire vivre à ses élèves des expériences variées.  Marise est aussi impliquée dans les dossiers communautaires, elle fait partie d’organismes francophones qui œuvrent pour faire vivre la langue française dans la communauté.

 

On peut aussi souligner tout son travail au niveau de la construction du tout nouveau Pavillon de l’est, le nouveau centre scolaire communautaire à Rollo Bay.  Marise a cumulé sa charge de directrice de l’école en plus de contremaître de chantier.  «Elle a épaté les ingénieurs de la province par son expertise en construction durant les années de travaux pour le nouveau centre», se rappelle Anne-Marie Rioux. 

 

Marise Chapman vit dans la région de Souris avec son mari Jason et leurs trois enfants, Daniel, Renée et Marc.

 

Anne Marie Rioux, coordonnatrice  de l’Association des enseignants et enseignantes de langue française et Marise Chapman, récipiendaire du prix de la Pomme d’or professionnelle.  (Photo : M.E.)

L'Île-du-Prince-Édouard en images