FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 5 août 2020

- Par Jacinthe Laforest

Le film qui sera dévoilé en première mondiale le 15 août à Cymbria  inclura une portion sur le lieu historique national Skmaqn-Port-la-Joye-Fort Amherst, établi en 1720.  (Photos : Tanya Gallant)

 

Bien avant d’être l’année de la pandémie, l’année 2020 marque aussi le 300e anniversaire de la présence française et acadienne à l’Île, incluant le 300e anniversaire de la fondation de Port-la-Joye, un site historique aujourd’hui géré par Parcs Canada.  De plus, la Société Saint-Thomas-d’Aquin, qui a vécu son premier siècle, vient d’entrer dans son second siècle d’existence.  Tout cela méritait d’être souligné. 

 

«Nous avons mis nos têtes ensemble pour trouver une façon de célébrer et l’idée de faire un film et de le projeter durant le festival “Island Drive-In” a surgi naturellement, entre autres grâce au fait que la coordonnatrice d’Acadie 300, Tanya Gallant, est aussi membre de l’équipe d’organisation du tout nouveau festival “Island Drive-In”.  Ça nous a aidés à faire des ponts, et à imaginer un projet plus large, toujours dans un objectif de valorisation, de rapprochement et d’éducation», dit Isabelle Dasylva-Gill, directrice de la Société acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. (SSTA)». 

 

Le film, présentement en tournage, est filmé par les gens de la compagnie Confound Films, une compagnie de l’Île, établie à Charlottetown.  Toutes les régions acadiennes y seront représentées, avec un accent mis sur l’histoire, mais aussi sur la vie d’aujourd’hui.  Une partie du documentaire portera sur Port-la-Joye. 

 

«Avec nos partenaires, les six comités régionaux, Acadie ÎPÉ 300, Parcs Canada et le Festival “Island Drive-In”, nous avons établi une sorte de scénario de ce que le film devrait contenir.  Des intervenants ont été choisis dans les six régions, des artistes et différents acteurs de la communauté.  Le film sera fait de manière bilingue, c’est-à-dire dire en français, avec suffisamment de sous-titres en anglais pour être compris par tous ainsi que quelques interventions en anglais, qui seront alors sous-titrées en français».

 

Isabelle Dasylva-Gill est très heureuse de l’excellente collaboration de tous les partenaires de ce grand projet, par les idées et les objectifs communs, ainsi que par le financement, qui s’est fait à l’interne, à même les budgets des organismes concernés, qui ont avancé la cagnotte nécessaire à la réalisation du projet dans les temps. 

 

Qu’est-ce que le Festival «Island Drive-In»?

 

En quelques mots, le premier Festival «Island Drive-In» a été imaginé par les organisateurs du Festival des petites salles (Small Halls) qui se produit en juin annuellement.  Fidèles au concept de présentation des musiciens et spectacles variés dans les petites salles communautaires, les concepteurs ont décidé de trouver une nouvelle façon de présenter les artistes dans les régions, de Tignish à Souris, cette fois sur des terrains qui seront adaptés en ciné-parc. 

 

Plus de 30 artistes de l’Île ont été filmés au cours d’un mini concert afin de servir de base aux trois films d’abord prévus, et au 4e film sur l’Acadie de l’île qui s’est ajouté en cours de route. 

 

Ce film intitulé : «L’Acadie de l’Île : 300 ans d’histoire à découvrir», d’une durée de 90 minutes, sera présenté en première mondiale le 15 août, à Cymbria, dans la région de Rustico, dans le cadre de la programmation du Festival «Island Drive-In».  Il sera à nouveau présenté à Abram-Village plus tard en septembre.  Après ces deux projections dans le cadre du Festival pour lequel il a été conçu, le film aura une vie de service à la communauté qui reste à déterminer. 

 

Dans tous les endroits, les projections sont gratuites, mais le nombre de places est malheureusement limité de 75 à 125 véhicules selon les endroits.  Il est donc préférable de réserver sa place au www.driveinpei.com. 

L'Île-du-Prince-Édouard en images