FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 10 juin 2019

- Par Ericka Muzzo

 

Les locaux de la galerie d’art La Palette sont particulièrement achalandés en ce moment.  Les artistes s’y relaient pour peindre une quarantaine de tableaux d’ici le 1er juillet, une tâche considérable pour un projet pas piqué des vers.  Mercredi dernier, la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry s’est elle-même déplacée pour prêter main-forte un coup de pinceau à la fois.

 

L’objectif final est de créer 40 tableaux dépeignant des scènes de la vie quotidienne en Acadie, de la moisson des champs à l’assiette de fricot.  Ces tableaux, réalisés avec des matériaux pouvant résister à la pluie et au beau temps, seront ensuite disposés le long de la route 124, sur le tronçon qui relie le Centre scolaire-communautaire Évangéline et l’aréna de la région. 

 

«C’est une idée que j’ai rapportée de nos voyages à Saint-Aubin-sur-Mer, en France, où ils ont fait un projet similaire.  On voulait faire quelque chose qui marquera les visiteurs durant le CMA et tout l’été», explique le coordonnateur du projet, Théo Thériault. 

 

Il est prévu que les tableaux demeurent en place jusqu’au 31 septembre, après quoi la porte est ouverte à d’autres projets qui mettront les œuvres en valeur.  «On pourrait par exemple les faire circuler dans des écoles! Notre rêve, c’est qu’un jour elles se rendent jusqu’à Saint-Aubin-sur-Mer, pour les remercier de nous avoir inspirés», confie Théo Thériault, le regard pétillant. 

 

À chacun sa contribution

 

L’alliance avec La Palette s’est faite tout naturellement dans ce projet, comme le coordonnateur en est membre.  Les artistes accomplissent ce travail bénévolement, et plusieurs membres de la communauté ont également participé aux premières étapes : le choix des images, la première couche de peinture blanche, le traçage au crayon de plomb. 

 

«On travaille avec des 25 cents! On a été très chanceux d’être commandités entre autres par Callbecks Home Hardware, qui nous a fourni des matériaux et des conseils.  On pense à faire des cartes postales ou des imprimés des tableaux, qu’on pourra vendre aux visiteurs afin qu’ils emmènent un souvenir de l’exposition», enchaîne le coordonnateur du projet. 

 

Il faudra compter environ une heure pour parcourir l’ensemble des tableaux, en incluant les deux côtés de la rue.  Pour connaître l’histoire derrière les scènes quotidiennes dépeintes, les visiteurs pourront se référer à un dépliant explicatif, ainsi qu’à un site internet où seront compilées des informations supplémentaires. 

«À ma connaissance, c’est la première fois qu’un tel projet est mis sur pied.  C’est une opportunité fantastique pour La Palette d’obtenir de la visibilité durant le CMA», souligne la présidente de la galerie d’art, Jeannette Blaquière. 

 

Les résidents qui accueilleront les tableaux sur leur terrain se sont tous montrés très emballés par l’idée.  Plusieurs ont même suggéré qu’ils pourraient monter leur propre décor acadien autour des œuvres d’art, ce qui promet de conférer à chaque tableau une touche très personnelle. 

 

Une nouvelle expérience artistique

 

Aussitôt qu’elle a eu vent du projet, la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry s’est empressée d’indiquer sa volonté d’y participer.  «J’ai tout de suite voulu embarquer! C’est un projet de grande valeur, qui démontre une fois de plus la richesse de la culture acadienne.  Les visiteurs pourront se laisser imprégner par chaque tableau», prévoit-elle. 

 

C’est ainsi qu’elle s’est rendue à La Palette le mercredi 29 mai dernier, accompagnée de trois amies, pour participer à l’effort collectif.  «Mon art de prédilection, c’est bien sûr la musique.  Mais c’est toujours plaisant de vivre une nouvelle expérience artistique, ça crée de beaux souvenirs», enchaîne la lieutenante-gouverneure. 

 

Grâce aux conseils de l’artiste Lise Genova et autres, même les plus novices peuvent se joindre au projet.  Avec une dizaine de tableaux terminés, une quinzaine en cours et le même nombre à créer, toute aide est la bienvenue.  Les intéressés peuvent contacter les responsables de la galerie La Palette pour offrir un coup de main. 

 

Cet été, le talent acadien rayonnera plus que jamais dans les rues d’Évangéline.

 

La lieutenante-gouverneure Antoinette Perry (à gauche) et la bénévole Lise Journeault ont débuté l’étape de la peinture sur les tableaux déjà tracés au crayon de plomb. 

 

Lise Genova travaille à son tableau, tout en prodiguant des conseils aux bénévoles qui ne savent pas toujours par où commencer!  (Photos : E.M.) 

 

Erma Arsenault et Rita Arsenault étaient très concentrées sur leurs peintures respectives, dont le résultat final sera certainement éblouissant.

 

La lieutenante-gouverneure Antoinette Perry est entourée de la présidente de La Palette, Jeannette Blaquière, et du coor-donnateur du projet, Théo Thériault.

L'Île-du-Prince-Édouard en images