FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 17 mai 2019

- Par Mylène Duguay

Une partie de la troupe de théâtre de l’École-sur-Mer lors d’une pratique de la pièce le diman-che 5 mai.  (Photo : Marie-Josée Lepage)

 

Depuis aussi loin que je me souvienne, le théâtre a toujours fait partie intégrante de la vie scolaire à l’École-sur-Mer et cette année ne fait pas exception à la règle.  En effet, depuis juin dernier, plusieurs élèves de la 4e à la 12e année se préparent à la présentation de la pièce de fin d’année : Anastasia. 

 

Cette histoire, méconnue du public, est basée sur la véritable Anastasia Nikolaïevna, impératrice de Russie, disparue lors de la révolution au début des années 1900.  Cependant, la version théâtrale de l’école se concentre plutôt sur la quête d’identité d’une Anastasia adulte et amnésique, prête à tout pour découvrir d’où elle vient, allant même jusqu’à s’associer avec Dimitri, un escroc de Saint-Pétersbourg. 

 

Le duo, accompagné de Vladimir, collègue de Dimitri, traverse l’Europe pour se rendre à Paris, où il croit trouver des réponses à ses questions.  De plus, cette majestueuse histoire est racontée à l’aide de cinq numéros dechant et de danse parfaits pour se divertir. 

 

Toutefois, ce n’est pas seulement l’histoire touchante ou les charmants numéros qui font de cette pièce un moment unique.  Il s’agit aussi de la participation de la vétérane Katelyn Singer dans le rôle principal d’Anastasia. 

 

Bien que l’élève de 12e année ait la voix parfaite pour le rôle, c’est le fait qu’elle soit la première et seule finis-sante dans l’histoire de l’école à participer à la pièce de fin d’année qui retient l’attention.  En effet, Katelyn fait partie de la troupe de théâtre depuis presque neuf ans, ayant participé entre autres à «La petite sirène», «La mélodie du bonheur», «La princesse et la grenouille» ainsi que «La Belle et la Bête», l’an dernier. 

 

Il va sans dire que ses derniers moments sur la scène où elle a passé autant de temps seront sûrement précieux et que cet événement ajoutera une brique de plus à l’agrandissement de l’École-sur-Mer! 

 

Évidemment, Katelyn sera accompagnée d’autres talentueux élèves, dont Sarah-Ève Roy et Brianna Shortt, qui tiennent respectivement les deux autres rôles principaux de Dimitri et Vladimir.  Il s’agit d’un défi de taille pour les deux élèves de 9e année, qui devront se transformer en personnages masculins pour l’occasion. 

 

D’autre part, Tessa Larose et Nathaniel Roy joueront les deux antagonistes, soit Raspoutine et Bartok.  L’ensemble se complète avec Gabrielle Samson (grand-mère d’Anastasia) et Cassidy Gallant (Sophie, cousine de l’impératrice), qui auront la lourde tâche de dé-terminer si celle qui se tient devant elles est bel et bien Anastasia. 

 

Bien entendu, ce grand spectacle ne peut se réaliser sans l’aide d’une bonne équipe technique et d’un groupe de figurants-danseurs hors pair.  Au total, plus de 20 élèves participent à ce projet, réalisé par Eva Collins et moi-même à la direction artistique, Jolene Willis à la direction musicale et Mario Leblanc comme directeur technique. 

 

Comme l’an dernier, cette production sera présentée du 27 mai au 31 mai devant six écoles de la région.  La troupe vous invite aussi à assister à l’unique présentation devant le grand public, qui aura lieu au Salon-sur-Mer le vendredi 31 mai à 18 h 30. 

 

L'Île-du-Prince-Édouard en images