FacebookTwitterRSS

 Votre journal francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Le 13 mai 2019

- Par  Ericka Muzzo

Le trio Vishtèn, composé d’Emmanuelle LeBlanc, Pascal Miousse et Pastelle LeBlanc, en compagnie de John Poirier, commanditaire du prix de la compagnie Warner Music Canada.  (Photo : Page Facebook de Vishtèn)

 

Très attendue chaque année par plusieurs amateurs de musique, la 31e édition des «East Coast music Awards» s’est terminée en beauté dimanche soir, à la cérémonie de clôture de l’événement. Plusieurs artistes francophones ont remporté des prix, dont le Prince-Édouardien Lennie Gallant et les groupes Visthèn et Les Hôtesses d’Hilaire, du Nouveau-Brunswick. 

 

Ce dernier groupe s’est vu décerner le prix d’Enregistrement francophone de l’année ainsi que celui d’Enregistrement de l’année – groupe. Ces distinctions ont été remises aux Hôtesses d’Hilaire pour leur plus récent enregistrement, «Viens avec moi». 

 

Le groupe Vishtèn, qui a récemment remporté trois prix de Musique Î.-P.-É. et a été en nomination aux Juno pour l’album roots/traditionnel de l’année, n’a pas été en reste. Son album «Horizons», paru en 2018, a reçu aux ECMA 2019 le prix d’Enregistrement de l’année – Folkore/traditionnel. Le trio acadien, composé d’Emmanuelle et Pastelle LeBlanc de la région Évangéline et de Pascal Miousse des Îles-de-la-Madeleine, a définitivement le vent dans les voiles. 

 

Des prix honorifiques

 

Comme vous l’apprenait récemment La Voix acadienne, la chanson «Peter’s Dream» du musicien Lennie Gallant a été intronisée ce weekend au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. 

 

«Je suis profondément honoré. Le fait que tant de gens aient repris ma chanson et aient été touchés par celle-ci signifie beaucoup pour moi. Il n’y a pas de plus grande satisfaction pour un auteur-compositeur que de voir une de ses chansons avoir une vie qui lui est propre, et c’est très certainement le cas de “Peter’s Dream”. La création musicale est ma passion et de voir ainsi l’une de mes chansons faire partie de cette incroyable collection de chansons canadiennes est un honneur que je vais chérir pour toujours», a affirmé Lennie Gallant. 

 

Le conteur musical Stan Rogers a également été intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, lors de la cérémonie qui s’est déroulée dimanche soir à l’hôtel Delta. 

 

Dans la catégorie «Prix pour réalisations exceptionnelles par un musicien ou une musicienne», c’est le Prince-Édouardien d’origine Peter Chaisson qui a été honoré. Décédé en 2015, le cofondateur du «Rollo Bay Fiddle Festival» a reçu ce prix pour souligner son apport immense à la communauté de violoneux de la côte Est, autant comme musicien renommé que comme professeur de musique. 

 

Encourager les artistes de l’Est

 

L’artiste Denique, originaire de Summerside, s’est aussi vu remettre le prix d’Enregistrement électronique de l’année pour son album «Shape 1», paru en 2017. Ce sont également démarqués le rappeur Classified, qui a remporté quatre prix dont Album de l’année et Vidéoclip de l’année, et l’artiste autochtone Jeremy Dutcher, qui a remporté trois prix dont Enregistrement de l’année pour «Étoiles de demain». La liste complète des récipiendaires des ECMA 2019 est disponible sur le site web de l’événement. 

 

Les «East Coast Music Awards» ont pour mission «de développer, de promouvoir et de célébrer la musique de la côte Est du Canada, ses artistes et ses professionnels de l’industrie dans toute la région et dans le monde entier. Nous défendons les intérêts de nos membres afin qu’ils puissent poursuivre leur carrière dans le domaine de la musique tout en étant établis dans la région de l’Atlantique du Canada», indique le site web de l’association, qui fêtait pour 2019 ses 31 ans.

 

Peter Chaisson a été honoré à titre posthume, il a reçu le Prix pour réalisations exceptionnelles par un musicien.  (Photo : Archives de La Voix acadienne)

 

Lennie Gallant a accepté l’honneur d’avoir sa chanson « Peter’s Dream » intronisée en fin de semaine au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. (Photos : Patricia Bourque) 

L'Île-du-Prince-Édouard en images