Culture
Par Jacinthe Laforest

La Belle-Alliance lancera, ces jours-ci, un tout nouveau concours à l’intention des enfants francophones de la 1re à la 12e année des écoles de Summerside et des environs.  La finale est prévue pour le mois de mars, pendant les Rendez-vous de la Francophonie.

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Le public est de retour au Centre des arts de la Confédération. Mais le prix de certains billets, encore trop élevé, freine la reprise. En pleine hausse du coût de la vie, les dépenses culturelles font l’objet d’arbitrages. L’institution culturelle va tenter de se réinventer en 2024 pour notamment séduire les plus jeunes. 

Culture

Créée en septembre dernier par Angie Arsenault de Summerside, la chorale The Starlings, a présenté son tout premier spectacle, le dimanche 17 décembre au théâtre Harbourfront à Summerside qui était rempli pour l’unique représentation.  Avec un sens du spectacle et de la mise en scène hors du commun, Angie Arsenault a proposé un programme à la fois éclectique et cohérent, alternant les numéros avec la chorale au complet et des solos par plusieurs membres de la chorale.

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Depuis la fin de la pandémie, partir en tournée est de plus en plus cher et compliqué pour les artistes de l’Île-du-Prince-Édouard. Si certains préfèrent se concentrer sur le marché local, la plupart veulent continuer à jouer de la musique à l’extérieur de la province. Il en va de la survie de leur métier.  

Culture
Par Jacinthe Laforest

Liliane Cyr-Robillard, enseignante à l’École La-Belle-Cloche, était au Salon du livre de Montréal le 26 novembre dernier pour y lancer le tome 2 des aventures de Glaguel, un garçon de 12 ans qui évolue dans un monde fantaisiste créé pour lui, par l’auteure.

Culture
Par Jacinthe Laforest

«Il y a eu des déportations avant 1755 et il y en a eu après.  Ça se produit encore partout dans le monde.  C’est une réalité à laquelle, encore aujourd’hui, des gens de partout au monde peuvent s’identifier.»  Cette constatation que fait l’auteur John Johnston, pour triste qu’elle soit, a inspiré l’auteur.  

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Le théâtre en français a-t-il sa place à l’Île-du-Prince-Édouard? Absolument, selon Rebecca Parent, comédienne et metteuse en scène francophone, originaire de la province. Mais de nombreux obstacles persistent, au premier rang desquels figurent les difficultés de trouver des acteurs professionnels et un public. 

Culture

En collaboration avec La Société nationale de l’Acadie et la Commission Jeunesse de l'Acadie, le Congrès mondial acadien 2024 présente la toute première résidence artistique des congrès mondial. Pendant une durée de 10 jours, une dizaine d’artistes entre l’âge de 19 et 29 ans venant de partout de la diaspora acadienne se rencontreront au CMA 2024.

Culture
Par Jacinthe Laforest / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne - ATL

Les artistes de l’Île auront davantage d’opportunités de développer leur profession et de contribuer au développement d’une industrie créative forte dans le cadre du nouveau plan d’action pour la culture.  C’est du moins ce que suggère le ministre du Développement économique, de l’Innovation, et du Commerce, Gilles Arsenault.  Le nouveau plan de cinq ans a été dévoilé le vendredi 29 septembre.

Culture
Par Claire Lanteigne / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Le Comité citoyen sur le nom de l’Université de Moncton (U de M) organisait une conférence de presse vendredi dernier afin de lancer le livre de Carl-André Vachon concernant le débat sur l’appellation de l’établissement. L’auteur d’Histoires de changements de nom : le défi de l’Université de Moncton est un historien spécialisé dans l’histoire acadienne.

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

Au Centre des arts de la Confédération, à Charlottetown, 17 artistes de l’Île-du-Prince-Édouard exposent leurs œuvres, faites en partie avec des débris de Fiona. Les artisans partagent leurs histoires et leurs émotions pour aider les Insulaires à surmonter le traumatisme laissé par la tempête. 

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

L’Island Chorale Society recrute de nouveaux choristes. Chanter au sein d’un chœur pourrait bien avoir des vertus très précieuses à tout âge. La science s’est penchée sur les nombreux bienfaits du chant que ce soit au niveau physique, psychologique, éducatif ou socio-émotionnel.

Culture
Par Claire Lanteigne

Le Pays de la Sagouine a inauguré, le 3 août dernier, un parcours nocturne enchanté Lumina : AKADI LUMINA sur son site à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. Créé par le studio de divertissement multimédia montréalais Moment Factory, le sentier lumineux et immersif est le 18e de la série et constitue une première au Canada Atlantique.

Culture
Par Claire Lanteigne

An Evil Tale I Heard, la suite de The Devil’s Making du regretté auteur néo-brunswickois-britannique Seán Haldane a été célébrée lors d’une soirée de lectures et de musique à The Carriage House de Charlottetown.

Culture
Par Jacinthe Laforest

Les cachalots fascinent et intriguent le sculpteur madelinot Claude Bourque.  «Vous savez qu’ils dorment debout, en groupes, comme suspendus dans l’océan?», interroge-t-il, sachant que très peu de gens en savent assez sur les cachalots pour répondre «Oui».  Avec sa nouvelle œuvre, Le Dortoir des Cachalots, doublée d’une performance scientifico-poétique, il veut changer cela. 

Culture
Par Jacinthe Laforest

«Y’a une étoile» est le titre que le cinéaste Julien Cadieux a donné à son film, en rappel de la chanson d’Angèle Arsenault, Y’a une étoile pour vous. Dans son film, Julien Cadieux explore l’Acadie queer, par l’entremise de ses acteurs, entre autres Samuel LeBlanc, musicien du Nouveau-Brunswick, en plus d’autres membres de la communauté LGBTQ2+ du Nouveau-Brunswick, mais aussi de la Nouvelle-Écosse.  L’Île-du-Prince-Édouard est représentée par Angèle Arsenault. 

Culture
Par Marine Ernoult / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

The Songs of Johnny & June se joue au théâtre Mack dans le cadre du Festival de Charlottetown. Sur scène, Jacob Hemphill et Melissa MacKenzie plongent les spectateurs dans les tourbillons de la vie de Johnny Cash et June Carter, couple iconique de la country. Une épopée musicale imaginée comme un docu-concert. 

Culture

Le Festival Route 11 est ravi d'annoncer un appel à des bénévoles enthousiastes et dévoués pour le festival de cette année. Nous recherchons des personnes passionnées qui sont prêtes à donner de leur temps et de leur énergie pour faire de cet événement un succès retentissant.

Culture

La Coopérative de développement culturel et patrimonial de Mont-Carmel (CDCPMC) est ravie d’être de retour avec sa série de spectacles d’été à la salle paroissiale de Mont-Carmel.  Les spectacles auront lieu tous les dimanches soirs de l’été à compter de 19 h.

Culture
Par Marine Ernoult IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

L’exposition Générations : la famille Sobey et l’art canadien, présentée au Musée d’art du Centre de la confédération à Charlottetown, réunit plus de 150 toiles. L’imaginaire des tableaux immerge les visiteurs dans l’histoire parfois mouvementée du Canada. L’exposition est ouverte à tous ceux qui veulent en apprendre plus sur la richesse artistique au pays.

Culture
Par Jacinthe Laforest 

Le Club d’art dramatique de l’École Pierre-Chiasson, à DeBlois, a été remis sur pied pour donner aux élèves une nouvelle occasion de briller sur scène, ce qu’ils ont fait avec beaucoup de fierté le mercredi 31 mai, devant un public conquis d’avance. 

Culture
Par Jacinthe Laforest

Coco, c’est un film de Disney, mais c’est aussi, depuis la semaine dernière, une expérience inoubliable pour un groupe d’élèves de l’École-sur-Mer, à Summerside, et tous les élèves qui ont vu la production dont la préparation dure depuis … 2019!

Culture
Par Jacinthe Laforest

La septième saison de French Connexion va débuter ce jeudi 25 mai, exclusivement au poste communautaire du câblodistributeur Eastlink, à 19 h 30.  Animée par Julie Gagnon, la série de 13 épisodes propose des entretiens spontanés avec des invités qui parlent de leur vécu en français dans la province.  

Culture

L’importance d’avoir des symboles et de s’y rallier est un élément important pour tout peuple, et ce fait a été à l’esprit des penseurs  acadiens dès la première grande convention acadienne de 1881, à Memramcook, lors de laquelle avait été adoptée la date de la fête nationale acadienne. Le tricolore étoilé, un insigne, une  devise et l’hymne national en latin avaient par la suite été adoptés dès la convention de Miscouche tenue en 1884. En 1994 à Chéticamp, on avait adopté une version française de l’hymne national. Depuis, l’adoption de symboles officiels semble avoir cessé en Acadie, alors qu’elle s’est poursuivie ailleurs.

Abonnez-vous à La Voix acadienne pour recevoir votre copie électronique ou la version papier

Culture